Ouganda: Total annonce 10 milliards de dollars d’investissement avec CNOOC dans son mégaprojet pétrolier controversé

Le groupe français TotalEnergies a annoncé mardi avoir conclu avec l’Ouganda, la Tanzanie et son partenaire le géant pétrolier chinois CNOOC un accord d’investissement de 10 milliards de dollars dans le cadre du mégaprojet controversé d’exploitation et d’exportation du pétrole ougandais.

« Aujourd’hui, nous nous engageons à investir 10 milliards de dollars dans les projets Tilenga et Kingfisher et de l’oléoduc long de 1.443 kilomètres » reliant l’Ouganda à la Tanzanie, a déclaré Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, lors d’une cérémonie officielle dans la capitale ougandaise Kampala.

Cet accord, appelé Décision finale d’investissement (FID), a été signé quelque 16 années après la découverte de ces réserves situées dans la région du lac Albert.

« A partir d’aujourd’hui avec le FID, le projet va entrer pleinement dans la phase de construction », a ajouté M. Pouyanné.
Le président de CNOOC Ouganda, Chen Zhuobiao, a lui qualifié la journée d' »incroyable ».

« Un tel moment était attendu depuis longtemps pour ce secteur », a-t-il dit.

La découverte de ce pétrole a suscité l’espoir au sein des autorités ougandaises de voir leur pays se transformer en Eldorado pétrolier.

Sous les eaux et sur les rives du lac Albert, barrière naturelle de 160 km de long séparant l’Ouganda de la République démocratique du Congo, reposent l’équivalent de 6,5 milliards de barils de brut, dont environ 1,4 milliard récupérables dans l’état actuel des découvertes.

Le projet fait l’objet de vives critiques d’ONG de défense de l’environnement qui estiment qu’il fait perdre l’accès à leurs terres à des dizaines de milliers d’agriculteurs et représente une menace écologique pour cette région riche en biodiversité.

Un consortium d’associations, comprenant notamment les Amis de la Terre France et Survie, a assigné TotalEnergies devant la justice française pour n’avoir pas respecté ses obligations légales de protection de l’environnement et des droits des populations touchées par le projet.

En décembre, la Cour de cassation -plus haute juridiction française- avait donné raison aux associations pour juger leur recours devant un tribunal judiciaire, et non devant un tribunal de commerce.

« Nous sommes conscients de la sensibilité des zones où nous travaillons. Nous sommes engagés à laisser une empreinte environnementale positive », a également déclaré mardi M. Pouyanné.

Total, l’une des cinq « supermajors » mondiales rebaptisée TotalEnergies en 2021 pour souligner sa diversification, est essentiellement active dans le pétrole et le gaz mais se développe aussi actuellement dans l’électricité, notamment d’origine renouvelable.

moh-txw/md/emp

commentaires

COMMENTAIRES

  • Les écolos sont incroyables! Manquer de pétrole avant de pouvoir s’en passer rendrait la transition extrêmement difficile dans une situation de crises et récession! De plus des forages pétroliers peuvent se faire très proprement et n’occupent pas beaucoup de terrain. Ça fait partie du business de Total d’investir dans les hydrocarbures tant qu’on en demande.

    Répondre
      • @Isambert
        Intéressant ce projet, mais il demanderait plus de détails pour comprendre.
        Solaire pour 100 MW. Placé près de Marseille, il donnera à pleine puissance en plein été pendant la journée.
        Les électrolyseurs ne sont que de 40 MW. Envoient-ils le trop plein en non pilotable sur le réseau ?
        Et au creux de l’hiver, le soleil n’est qu’à 15% de sa puissance nominale, 15 MW, donc, et pour les jours sans nuages.
        Pensent-ils compléter en prenant de la puissance sur le réseau pour alimenter les électrolyseurs ?
        Et, en toutes saisons, pensent-ils prendre en permanence de la puissance réseau pour rentabiliser les électrolyseurs ?
        Il serait intéressant d’en savoir plus.

        Répondre
        • Hervé Guéret 🤣😂🤣😂🤣😂🤣 mais quand allez vous enfin arrêtez de vosu ridiculiser en public : Et au creux de l’hiver, le soleil n’est qu’à 15% de sa puissance nominale … 🤣😂🤣😂🤣😂🤣 et ils vont compléter avec de l’éolien .. il n’y a que vous et els trolls pour nier stupidement la réalité du terrain qui se met déjà en place les ENR fonctionnent très bien et battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution , le Co² , les GES .. apprenez enfin les bases du sujet …ouvrez les yeux sur le terrain en vous sortant enfin de tous vos vieux canulars périmes pour gogos 🤣😂🤣

          Répondre
  • Comment imaginer se passer de ses réserves de pétrole dans notre monde si énergivore sans d’une part s’engager à indemniser intégralement l’Ouganda et d’autre part s’engager à réduire nos consommations? Autrement dit nous les riches (pas moi mais les autres) demander de gagner moins et donc réduire le PIB par habitant , une seule candidate (l’ex PS ministre de l’environnement de Hollande Délphine Batho dans la primaire des verts) a logiquement défendu cette ambition en militant pour la décroissance, on ne peut pas dire qu’elle a soulevé l’enthousiasme des Français !
    Bref Total n’est que le reflet de nos contradictions et de notre égoïsme individuel et la plupart des militants des ONG citées ne renoncent nullement à leur confort de vie : le max de salaire, le max de m2 habitables, un gros SUV électrique, vacances dans des « paradis touristiques », une ou deux semaines de Ski …….

    Répondre
  • L’immense majorité des gens se fiche éperdument du réchauffement climatique.
    Dès que le prix de l’énergie monte, les politiques se dépêchent de diminuer les taxes pour ne pas se faire couper la tête.
    Le seul argument qui puisse avoir un impact est la hausse des prix HT de l’énergie. Et par chance pour le climat, le prix du gaz a fortement augmenté, une chance toute relative d’ailleurs puisque cela a accru la consommation de charbon.
    La sobriété est indispensable. Par contre, à ce jour, les seuls partis qui la proposent sont également anti-nucléaire !
    Jancovici propose cette sobriété associée au nucléaire, mais son attitude anti-ENR a braqué, à mon avis inutilement, de nombreuses personnes contre lui. Il peut bien parler de toutes les limites actuelles des ENR, mais dire que parce qu’une éolienne a un fc de 25%, il faudra 75% de quantité de gaz de compensation à l’ensemble du parc français, ça pose vraiment un problème de crédibilité, voire d’autre chose… J’ai l’impression qu’il a fini par en prendre conscience.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective