Nucléaire : un réacteur bulgare pourrait être prolongé pour 30 ans supplémentaires

L’un des deux réacteurs encore en fonctionnement de la centrale nucléaire de Kozlodouï, en Bulgarie, pourrait voir sa durée d’exploitation prolongée de 30 années supplémentaires. C’est en tous cas le souhait du ministère de l’Energie bulgare, qui a confirmé jeudi 27 octobre les ambitions de son gouvernement en la matière suite à la validation des tests de sécurité et de sûreté opérés sur cette unité.

La Bulgarie dispose actuellement d’une seule centrale nucléaire, à Kozlodouï dans le nord du pays, composée de deux réacteurs de 1.000 MW chacun, et assurant plus du tiers de la consommation nationale d’électricité. Ces deux unités verront prochainement leur autorisation d’exploitation expirer (en 2017 pour l’unité 5 et 2021 pour l’unité 6), mais pourraient être prolongées selon le souhait du gouvernement bulgare. “Les deux tranches jumelles de l’unique centrale bulgare produisent 33% de l’énergie du pays et la prolongation de leur délai d’exploitation constitue une priorité en raison des prix compétitifs de leur production“, a souligné le ministère dans un communiqué.

Un consortium mené par le Russe Rosenergoatom et le Français EDF a annoncé mardi l’aboutissement de travaux d’analyse de l’unité 5 et certifié la possibilité d’une prolongation d’exploitation jusqu’en 2047. Une telle prolongation doit toutefois être formellement avalisée par le régulateur nucléaire bulgare avant d’être envisagée par le gouvernement. En parallèle, un nouveau réacteur pourrait voir le jour sur le site de Kozlodouï à l’horizon 2025. Ce projet est en cours de négociation avec le groupe Japonais Toshiba (via sa filiale Westinghouse), pour un budget évalué à près de 3,5 milliards d’euros.

A lire également : Westinghouse sélectionné pour construire un réacteur en Bulgarie

Enfin, le gouvernement bulgare a également relancé le projet de construction d’une nouvelle centrale à Béléné suite au référendum du 27 janvier 2013 au cours duquel les électeurs s’étaient déclarés majoritairement pour la construction d’un nouveau réacteur. Pour rappel, Sofia avait dans un premier temps renoncé à ce projet en raison d’un différend avec Moscou concernant son coût, et en l’absence d’investisseur d’un pays tiers.

A lire également : La Bulgarie évoque une relance du projet de centrale nucléaire de Béléné

Crédits photo : IAEA

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective