Nucléaire: la Suède donne son feu vert à l’enfouissement des déchets pour 100.000 ans

Le gouvernement suédois a donné son feu vert jeudi à l’enfouissement définitif des déchets radioactifs provenant des centrales nucléaires du pays nordique, dans un site souterrain conçu pour résister… 100.000 ans.

L’annonce de l’exécutif social-démocrate survient après des années d’atermoiements et quelques semaines après le départ du gouvernement des écologistes, opposés à cette solution.

Le site retenu se trouve à Forsmark, près d’une des deux centrales nucléaires suédoises en opération, à environ 130 kilomètres au nord de Stockholm, près de la mer Baltique.

La Suède imite ainsi son voisin finlandais, qui mène actuellement un chantier d’un site d’enfouissement dit « final » à Eurajoki, sur la côte sud-ouest du pays. Celui-ci, en cours d’achèvement, doit recevoir des premières cargaisons d’essai en 2023 et être opérationnel en 2025.

Les deux pays nordiques sont les premiers à avoir obtenu le feu vert pour ce type d’installations. En France, un projet d’enfouissement est en cours d’autorisation à Bure, dans le nord-est du pays.

« Avec la Finlande, nous sommes les premiers au monde à prendre nos responsabilités pour nos déchets nucléaires. Cela sera une solution de stockage final sûr, qui donne de la sécurité tant pour l’environnement que pour la population », a affirmé la ministre de l’environnement Annika Strandhäll lors d’une conférence de presse.

Comme en Finlande, les barres de combustible usagés sont d’abord insérées dans des étuis en fonte. Ces étuis sont ensuite glissés dans 2.800 silos en cuivre qui, dûment scellés, doivent théoriquement rester hermétiques pendant 100.000 ans.

A 500 mètres sous terre, ces silos doivent ensuite être insérés dans des cavités verticales condamnées par de gros bouchons de bentonite, de l’argile peu indurée, très peu perméable et souple.

Actuellement, près de 7.500 tonnes de déchets radioactifs sont entreposées dans un site de durée « moyenne » ouvert il y a plus de 40 ans à Oskarshamn, sur la côte est suédoise.

Le projet est porté par SKB, société créée par les producteurs suédois d’électricité nucléaire pour gérer les déchets. Cette dernière a salué « une décision historique », quand Greenpeace a déploré une décision avec « 100.000 ans de conséquences ».

L’ONG écologiste dénonce « l’insécurité trop grande » autour de la solution et une décision gouvernementale « irresponsable ».

commentaires

COMMENTAIRES

  • alors vous voyez bien qu’on sait « gérer » les déchets nucléaire
    hop, sous le tapis
    coucou aux descendants dans 100 000 ans!!! 100 000 ans !!!!!!!!!!!

    Répondre
    • @Armand,

      « Don’t Look Up » for the Fossil Impact in the Air !!!

      Il est plus confortable de faire l’autruche opportune dans ce cas, c’est certain et de regarder de profonds tous-terrains quasi inaccessible sans fossiles !!! L’air pollué, ce sera pour tout le monde et pas du Local à – n x (100m) sous terre…

      Allez un petit air pour vous faire prendre conscience – https://www.youtube.com/watch?v=M0vvS_ieBw4 & Do Think Twice…

      See U soon hopefully …

      Répondre
  • Ce leu aura été oublié bien avant, disparu des archives et il ne faudra pas attendre 100 000 ans pour qu’une industrie d’une époque futur juge opportun de faire des forages à cet endroit pour extraire un minerai sans interet aujourd’hui soit très recherché à cet endroit banal comme ailleurs…. merci du cadeau inatendu

    Répondre
    • @Serge,

      Alors Quoi !!! Mais rien de neuf sur la Planète des Hommes !!!
      –> Combien de têtes de puits de l’Oil&Gaz ont explosé et fait des morts par dizaines !? (BP dans le Golfe du Mexique, Piper Alpha en Mer du Nord et tant d’autres cachées ou pas…)
      Sans parler des Coups de Grisou de par le monde, le million de morts chez les mineurs (juste avec le « Grisou », ennemi invisible!!!) doit être atteint maintenant en 200 ans !!!

      Allez une petite mélodie pour adoucir les moeurs et se redonner du Coeur – https://www.youtube.com/watch?v=Q0Dokbj0nYA&list=PL5qRqL-ftD2jYXu16RhQ5I9jt7GzZtEKi&index=4 – Et « Sus aux Hydrocarbures » !!!

      Répondre
  • Un peu d’humour sans incivilité ! Les Suédois ont décidé d’inclure ds leurs déchets les deux prestataires ci dessus !

    Répondre
  • Cette histoire des déchets nucléaires est assez étonnante.
    La seule raison pour ne pas les larguer en mer profonde est la convention internationale de Londres.
    Des quantités importantes de déchets radioactifs furent immergées par le passé, et les campagnes de surveillance furent interrompues, car elles ne trouvaient jamais aucune pollution.
    https://basta.media/dechets-radioactifs-immerges-Atlantique-fosse-des-Casquets-Golfe-de-Gascogne-Pacifique-polynesie-francaise-nucleaire
    Pour la simple raison que, soit l’enveloppe ne fuit pas, et l’eau arrête les rayonnements, soit l’enveloppe de protection fuit, et les produits sont dispersés dans les courants à une concentration si faible qu’elle se retrouve, sans aucun danger, sous les seuls de détection des appareils de mesure.

    A quand, donc, le renouveau de cette excellente solution pour se débarrasser des déchets radioactifs ?

    Répondre
  • Hervé Guéret toujours à vouloir polluer toujours plus et à même généraliser cette pollution alors que la solution c’est bien de stopper au plus vite cette prolifération

    Répondre
      • @Cochelin,
        La condamnation la plus grave que j’ai trouvé était la condamnation à 3.000 Euros (LOL la ruine) pour non respect des règlements, pour une fuite d’un isotope de l’hydrogène, radioactif mais sans le moindre danger
        Sacré Isambert, pas même capable de citer les deux ou trois plus importantes, si elles sont si terribles LOL

        Répondre
        • Hervé Guéret bravo vous avez enfin réussi à faire un début de recherche .. postez nous tous les autres et surtout les motifs des différentes condamnations de plus en plus nombreuses car c’est bien de de notre santé qu’il s’agit

          Répondre
  • Mais votre lien, ni une condamnation de EDF n’a rien à voir avec des quelconques contaminations impactant la santé humaine. Un peu plus de sérieux dans vos affirmations sans fondements, s.v.p. Voyez plutôt du côté du charbon utilisé abondamment par tant de pays !

    Répondre
    • Je ne m’attends pas à ce qu’un pays qui utilise le nucléaire comme moyen de production électrique (ou même à d’autres fins) reconaisse que les décès et les maladies qui surgissent dans des proportions anormalement élevées dans les zones où se sont produits des fuites ou des accidents en rapport avec le nucléaire, reconnaissent que les fuites ou l’accident nucléaire en soit la cause. Ce serait une grande première, on ne peut tout de même pas remettre en cause toute une politique ayant conduit à des investissement scouteux pour quelques centaines ou milliers de morts, quand mêmes !
      La stratégie c’est le déni. Aus morts de prouver qu’ils sont bien mort des conséquences des fuites ou des accidents nucléaires.
      Quant au nombre anormalement élevé de cancers dans ces zones, ce n’est que fortuit, d’ailleurs on va même dépenser un peu d’argent pour faire une étude dont le but est de trouver une petite zone où il y a la même proportion de cancer par rapport à la moyenne nationnale que là où l’accident nucléaire s’est produit et ça suffira pour prouver que celui ci n’est pas le responsable…. et soyez sans crainte, on trouvera un endroit où le nombre de cancer est aussi anormalement élevé et où il n’y a aucun accident nucléaire qui se soit produit ! Les accusations seront donc sans fondement…. mais si on ne trouve pas après 1 an, 5 ans, 15 ans de recherche de toutes les façons tout le monde aura oublié, sauf une chose un peu diffuse… qu’on a même rien trouvé qui prouve que le nucléaire était responsable, puisque, dame, on a même oublié ce qu’était le but de la recherche. Le temps efface tout, y compris les morts.
      Je vous prends tous les paris que vous voulez que dans 20 ans vous ne trouverez plus que des gens qui affirmeront que l’on a prouvé qu’il n’y avait eu aucun mort ni aucun cancer provoqué par le nucléaire à la suite de l’accident de Fukushima … vous en êtes la preuve pioniere vous même Cochelin….. pour une fois que vous avez 20 ans d’avance.

      Répondre
      • @Rochain
        Ce rapprt des Nations Unies serait donc, pour vous, de la désinformation ? Seul Rochain connait la vérité sur cet accident.On s’en doutait !

        Répondre
        • Cochelin encore et toujours a oublié les bases du sujet car le nucléaire fait bien des ravages sur l’être humain mais à long termes .. ayez un minimum de respect pour toutes les victimes de cette merde polluante à tous les stades …

          Répondre
        • Non on est nombreux à savoir la puissance des lobby et ‘otamment ceux du nucléaire…. Ceux qui manifestent aujourd’ hui au Japon pour reconnaître leur cancer par le gouvernement TEPCOiste sont des malades mentaux sans doute… Eux aussi savent les dangers du nucléaire et bien mieux que les trois poilus qui siègent derrière un bureau aux nations Unies… Il n’y a surtout pas que Rochain… Loin de là

          Répondre
          • Oui, il a pu y avoir des cancers induits, suite à l’accident. Mais en ce qui concerne la perception du risque par une population, la subjectivité, est souvent importante, alors que le charbon, au Japon, entraine des conséquences autrement plus importantes. https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/02/20/nucleaire-ou-charbon-l-eparpillement-d-un-dommage-en-reduit-singulierement-sa-perception-dans-la-population_6030202_3234.html Vous en êtes encore à confondre danger et risque ! Et oublier aissi la notion de hiérarchie du risque !

          • Cochelin votre négationnisme est lamentable vous pourriez avoir un minimum de respect pour toutes les victimes .. voir Arlit par exemple en plus de tout le reste …

          • Cochelin, cessez de tenter de faire croire que je suis partisan des fossiles….. ce que je soutiens et sans réserve c’est le renouvelable ! Les fossiles sont hélas là et pour le nucléaire… aussi longtemps qu’il y aura le nucléaire et des pays qui n’ont que le moyen des fossiles de réguler leur réseau ce qui va devenir de plus en plus difficile en se reposant sur le nucléaire dont le grand écart va s’agrandir avec les varation quotidiennes du besoin en électricité.

          • Je ne remets pas en cause, là, votre sincérité sur les combustibles fossiles, mais la réalité est là.

          • Oui Cochelin, la réalité est là.. les fossiles tuent et le nucléaire aussi… Pas les renouvelables.

          • Mais aucun pays n’a réussi le tout renouvelables. Le charbon (et gaz) sont encore très présents en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Danemark, pays très en avance dans le domaine des renouvelables variables. Rien à voir avec la France dont l’utilisation du charbon est très faible sur l’année.

          • Cochelin encore une nouvelle fois mais eux agissent et s’en sortent pendant que la France s’enfonce toujours plus dans al pollution et els déchets ultimes et si vous mettiez les chiffres de l’énergie en France vous comprendrez enfin toutes vos inepties …

          • Cochelin toujours à ressasser les même énormités.
            Aucun pays n’a réussi le tout nucléaire…. et comme dans une cinquantaine d’année, et peut-être même avant, surtout si les chinois mettent la « menace » de leur 150 réacteurs à exécution, tous les pays devront faire avec diu ZERO nucléaire vous voulez absolument être dans les derniers à vous en rendre compte, pour pouvoir crier que c’était imprévisible et qu’en consequence le choix de remettre la tournée avec le nucléaire était bien le meilleur ?
            Consternation !

          • Et combien de morts liés au nucléaire en France. Aucun n’est recensé.

          • Cochelin toujours votre négationnisme nauséabond …

          • C’est faux…. et si la vérité était ce que vous ignorez vous seriez vous même une montagne de vérité.
            Vous devriez apprendre à danser, vous y apprendrez que même à l’arret le nucléaire tue !
            Rapsodie (20 MW thermique) est le premier réacteur nucléaire expérimental français de la filière à neutrons rapides et à caloporteur sodium, conçu à la fin 1957 par le département des études de pile du CEA à Cadarache produit sa première réaction nucléaire en 1967. Il a fonctionné de 1967 à 1978 sans toutefois produire les résultats espérés et son arrêt définitif fut acté en avril 1983. Onze ans plus tard, dans la tentative de démantèlement, en 1994, un accident tua une personne et en blessa quatre. Le démantèlement fut aussitôt arrêté, et depuis la zone est interdite d’accès.

          • Le nucléaire ne tue que très peu, au TWh produit, dans lemonde. Je ne dis pas non plus pour autant que les renouvelables (sauf l’hydraulique qui a quand même de nombreux morts à son actif dans le monde) tuent beaucoup de monde. Mais les renouvelables sont souvent associées à du charbon dans de nombreux pays. Consultez cette étude avant de protester :https://ourworldindata.org/safest-sources-of-energy

          • Tien, je croyais qu’il ne tuait pas… maintenant c’est très peu… vous savez pourquoi ? Parce que vous ne savez que très peu !

          • Cochelin votre négationnisme nauséabond n’a plus de limite . allez y à Fukushima il y a des villas gratuites

          • La vérité écrit dans des journaux sous la dicté des autorités qui voulait remttree le nucléaire en marche à peine un mois après l’accident ne vaut que celle de juda

    • Cochelin mais oui lisez les au moins les condamnations de plus en plus fréquentes d’EDF pour savoir en quoi ce que l’on subi sournoisement depuis plus de 60 ans partout en France peut influer sur notre santé…

      Répondre
        • APO encore une fois de plus vous venez de prouver votre stérilité de troll et polluant tous les posts sans rien apporter au sujet . vous pouvez nier stupidement les faits réels , bilans officiels , les retours de terrain et les avancées déjà obtenues ça ne changera pas la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier …

          Répondre
    • Non PLUS personne vous voulez dire quand on a fini par s’appercevoir que ce n’était pas possible, contrairement aux renouvelable…. d’ailleurs dans 50 ans, tous ceux qui ne sont toujours pas au 100% renouvealble, dont la France, eux même travaillerons d’arrache pied à rattraper leur retard pour tenter de rattraper ceux qui y sont déjà et qui nous vendent leur technologie à prix d’or. Nos étudients iront les apprendre dans les universités étrangeres… on aura créé le paradis de l’après-nucléaire sans solutions de rechange

      Répondre
    • Oui, de temps en temps il doit bien y avoir quelqu’un qui tombe d’une échelle comme lorsqu’on monte sur une échelle pour accrocher un tableau ou pour n’importe quoi qui n’a rien à voir avec la notion de renouvelable et qui soit intrinseque aux renouvealbles. DEn revanche on peut trouver des ports qui n’auraient jamais trouver leur mort sans le nucléaire.
      Les pilotes d’hélicopteres qui ont été envoyés à la mort en bombardant le réacteur avec du béton, ne sont pas mort parce qu’ils étaient pilote d’hélicoptère mais en faisant ce qu’il n’y avairt pas le moyen de faire autrement que depuis un hélicoptere sur un réacteur nucléaire.

      Répondre
      • @Serge Rochain,

        Et même l’Acier d’aujourd’hui de nos éoliennes sent encore le « Grisou » du bon vieux Charbon !!! Sans parler des « pains » de silicium purifié en Chine…

        Rien n’est Blanc, tout est gris dans ce Bas Monde !!!

        Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective