Nucléaire: sept offres pour un projet de centrale bulgare

Sept groupes, dont le chinois CNNC et le russe Rosatom, ont déposé des offres au projet de construction d’une centrale nucléaire en Bulgarie à Béléné, gelé depuis 2012 mais que Sofia souhaite relancer, a indiqué mardi la ministre de l’Energie.

Outre les géants publics russe et chinois, le sud-coréen KHNP (Korea Hydro & Nuclear Power) ainsi que quatre firmes bulgare, tchèque et allemande ont répondu à l’appel d’offres lancé par le gouvernement, selon la ministre Temenoujka Petrova.

En 2012, la Bulgarie avait renoncé à un projet russo-bulgare de construction d’une seconde centrale nucléaire à Béléné (nord) en raison d’un différend avec Moscou concernant son coût, et en l’absence d’investisseur.

Ce projet n’était pas perçu non plus d’un bon oeil par l’UE et les Etats-Unis, inquiets de la dépendance du pays envers la Russie en matière d’énergie.

Sodia a dû payer au total 601 millions d’euros au géant nucléaire russe Atomstroyexport en compensation de l’abandon du chantier, alors évalué à près de 10 milliards d’euros.

Depuis, elle se retrouve avec une plateforme d’une valeur de 1,3 milliard d’euros sur le bord du Danube et deux coeurs de réacteurs de 1000 MW chacun pour lesquels elle cherche un repreneur.

Le gouvernement bulgare sélectionnera dans un délai de trois mois les finalistes parmi les sept candidats à la reprise qui seront invités à présenter leur offre finale.

Les groupes français Framatome et américain General Electric ont également manifesté leur intérêt en vue de fournir des équipements à la future centrale, selon la ministre.

Le projet reste controversé en Bulgarie, de nombreux experts affirmant qu’il ne serait pas rentable car ni la Bulgarie, ni ses voisins n’auraient besoin de nouvelles capacités d’énergie avant 2035.

Mme Pretrova a assuré mardi que Béléné était un “projet sérieux” et que trois clients potentiels s’étaient déjà dit intéressés par l’achat d’électricité de la future centrale.

En décidant de la relance du projet l’an dernier, le Parlement avait spécifié que le gouvernement ne serait pas habilité à proposer de garantie d’Etat ou d’achat d’électricité à taux préférentiel aux investisseurs potentiels.

La Bulgarie exploite actuellement une seule centrale nucléaire, de conception soviétique. D’une puissance de 2.000 mégawatts, elle est située à Kozlodoui, également sur le Danube, et fournit 33% de l’énergie du pays avec ses deux réacteurs.

Par ailleurs, plus de 95% du gaz et 80% du pétrole consommés en Bulgarie sont fournis par la Russie. La seule raffinerie du pays appartient au géant russe Loukoil.
ds/smk/nas

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective