Nucléaire: début 2023, un projet de loi pour accélérer les chantiers

Le gouvernement compte présenter début 2023 un projet de loi sur le nucléaire qui permettrait de « gagner du temps de procédure » pour lancer les futurs chantiers, a annoncé mardi la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.

« Parallèlement à l’essor des énergies renouvelables, nous faisons le choix de réaffirmer la place centrale et stratégique de la technologie nucléaire pour réussir notre transition énergétique », a-t-elle dit devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, qui l’interrogeait sur les sujets liés à l’énergie.

« Un projet de loi sur le nucléaire introduira des dispositions pour gagner du temps de procédure sur le lancement des chantiers », a-t-elle annoncé, évoquant une présentation de ce texte « début 2023 probablement ».

Emmanuel Macron avait annoncé en février depuis Belfort le lancement d’un programme de construction de six réacteurs EPR et d’études pour huit supplémentaires. Le programme France 2030 alloue aussi un milliard d’euros à la recherche sur les petits réacteurs SMR.

Et « tous les réacteurs pouvant être prolongés dans des conditions de sécurité exigeantes le seront », a ajouté la ministre.
Pour autant, le choix du futur bouquet énergétique de la France fera l’objet d’un débat national, a-t-elle assuré.

Cette « concertation nationale » aura lieu d’octobre à janvier, « dans chaque territoire, en associant citoyens, associations, élus, entreprises pour qu’ils s’approprient leur avenir énergétique », a ajouté Mme Pannier-Runacher, à propos de ce débat organisé par le gouvernement.

Parallèlement, un débat public aura d’ores et déjà lieu, d’octobre à février, sur la construction des six premiers EPR souhaités par le chef de l’Etat. La Commission nationale du débat public, qui l’organise, avait demandé qu’un débat national plus large sur les choix énergétiques puisse, idéalement, avoir lieu avant le débat sur les EPR.

Jusqu’au discours de Belfort, la stratégie officielle de la France était de fermer douze réacteurs nucléaires, après les deux de Fessenheim déjà arrêtés, un objectif qui avait été gravé dans sa dernière programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 2019-2028, engagée mi-2017 et finalement adoptée en avril 2020.

Avant le 1er juillet 2023, une nouvelle loi de programmation sur l’énergie et le climat (LPEC) qui devra fixer les grands objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et de la stratégie nationale bas carbone (SNBC) est attendue.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Enfin, on a l’espoir d’un petit début pour la construction de la centaine de réacteurs nucléaires dont nous auront besoin.
    Tout petit raisonnement :
    Imaginez la France en 2050 sans réacteur nucléaire, selon les souhaits des anti-nucléaires.
    – L’hydraulique peut augmenter un peu, mais certainement pas doubler.
    – Le bio à partir des déchets naturels ne peut être bien grand. Disons l’équivalent d’un réacteur nucléaire, et je suis généreux.
    – Le faux bio, à partie de cultures spécifiques avec tracteurs et engrais serait crétin.
    – Éolien et solaire sont intermittents, et ont besoin en parallèle de centrales pilotables pour les jours de météo défavorable, comme à Landivisiau. Et au bout de l’année, compte tenu des taux de charge des sources intermittentes (25 à 40% pour l’éolien, moins de 15% pour le solaire), l’énergie électrique fournie sera en très grande majorité fournie par ces centrales pilotables.
    Simple, n’est-ce pas LOL
    Il faudrait donc rester comme actuellement vers 70% de notre électricité nucléaire.
    Et comme la consommation va fortement augmenter (électrification des usages du pétrole) et que la puissance de chaque réacteur ne devrait pas changer, on devrait passer de 56 réacteurs à 80 ou 100.

    Répondre
  • On aurait aimé avoir le même coup de pouce pour améliorer les procédures permettant de développer rapidement les renouvelables au lieu de les avoir bloqués durant tout le premier quiquénat de Macron. Ainsi, aucun de nos engagements de la cop21 de 2015 n’a été tenu, certains même totalement bloqués comme le déploiement de 6 GW en mer opérationnel en 2020 car toujours à zéro aujourd’hui. Ce blocage etait déjà par lui même un serieux coup de pouce au nucléaire EPR attendu patiement durant ces 5 nouvelles années de retard afin de lui préserver son marché. Le résultat est que nous n’avons aujourd’hui ni l’un ni l’autre et que nous sommes en train d’en payer les consequences en étant à la remorque de nos voisins plus clairvoyants, notamment l’Allemagne qui participe pour moitié à notre sauvetage et nous évite le blackout tous les jours depuis 8 mois. je vous invite à voir l’ampleur de l’aide que nous apportent nos voisin notamment l’Alleamgne qui py participe pour moitié :
    https://www.rte-france.com/eco2mix/les-echanges-commerciaux-aux-frontieres
    Cela suffit à invalider le commentaire aussi naif que dogmatique ci-dessus de Gueret car précisément ceux qui nous sauvent de la catastrophe comme l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique, et même la Suisse ont préciséemtn décidés de ne plus recourir au nucléaire qui indépnedamment de ses inconvénients immédiats n’est en aucun cas une solution pour l’avenir comme toutes les solutions qui pillent le sous-sol de la planète pour transformer ce que l’on en extrait en chaleur, dont les 2/3 sont en plus perdu en réchauffement de la planète.

    Répondre
    • Concernant les renouvelables, la plupart des obstacles administratifs ont été levés. Pourquoi pas pour le nucléaire ? On voit bien que Rochain a des actions dans les renouvelables et ne veut pas que le nucléaire lui fasse de l’ombre.

      Répondre
      • Ils ont été levés pour les renouvelables ? Ou avez vous lu ça ? N’importe qui peut faire un procès sous n’importe quel prétexte à importe quel projet renouvelable et le bloquer des années sans aucun dommage pour eux quand en dernier ressort les plaignants sont déboutés après 7 ou 8 ans de procedure

        Répondre
        • Macron, grand responsable de la situation actuelle se rend compte que son blocage de nos engagements de la cop 21 qu’il pensait probablement inutiles avec la sortie toujours prochaine de l’EPR et la possibilité de maintenir les quelques 5 à 6 années de plus l’ancien nucléaire selon les délais annoncés par Levy a été une accumulation d’erreurs.
          Maintenant c’est le sauve-qui-peu car même si n’importe quel parc éolien ou solaire ne necessite que deux ans pour être opérationnel, il faut aujourd’hui passer 6 à 8 ans en procédures administratives et judiciaires avec jusqu’à 4 recours différents pour ces dernieres dans certain projets. Jusqu’à présent sa confiance dans le nucléaire lui faisait ignorer ces situations ubusques dans le contexte d’urgence que nous avions sans qu’il s’en rende compte. Au contraire, l’accumulation de ces retards l’arrangeait beaucoup cela évitait de créer trop d’inutiles dès la disponibilité du nouveau nucléaire tout en donnant une bonne leçon à certains de nos voisins.
          Il manque quelques années d’expériences dans le domaine de la prudence, et d’autres également, à ce jeune coq.

          Répondre
          • @Rochain
            Bof, bien sûr que Macron a participé à la dégradation de nos moyens d’électricité nucléaire.
            Mais il n’est que la suite de manque de courage devant les actions des faux écolos mais vrais anti nucléaires depuis 30 ans.
            Manque de vision à long terme, …
            Il lui reste à lancer le plan de construction de 80 à 100 réacteurs dont nous aurons besoin.

        • @Cochelin
          Hélas, la Commission ne semble pas pressée d’en faire autant pour les centrales nucléaires, indispensables pour les pays ne disposant pas de l’hydraulique en volume suffisant pour se combiner aux énergies intermittentes, éolien et solaire.

          Répondre
          • Ce ne sont pas les propos de la présidente de la Commission Européenne qui vont arranger les choses. Rien de nouveau pour le nucléaire. « Le deuxième grand silence d’Ursula von der Leyen, c’est le nucléaire comme énergie de souveraineté. Il est absent de tous ses discours quand elle évoque les énergies qui émettent peu de CO2… Cette fois, on recense deux mentions du nucléaire ».Et « Là aussi, sur ce terrain, Manfred Weber a été cash avec l’Allemagne, son propre pays : « S’il est vrai que l’hiver sera rude, nous devons utiliser toutes nos sources d’énergie. L’Allemagne ne peut pas, d’une part, arrêter de produire de l’électricité nucléaire et, d’autre part, demander aux Néerlandais la solidarité gazière. » La Commission n’a, quant à elle, émis aucune recommandation pour prolonger les centrales nucléaires allemandes en dépit du contexte de crise. Sur les trois centrales qui devaient s’arrêter cette année, le gouvernement Scholz en prolongera seulement deux et pour une durée brève… « https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/agriculture-armenie-nucleaire-les-non-dits-de-von-der-leyen-qui-fachent-15-09-2022-2490105_1897.php?M_BT=3839670800965#xtor=EPR-6-[newsletter-lepoint-debats-opinions]-20220916-[Article_5]

          • Cochelin, au risque de vous surprendre je suis d’accord avec vous sur cette affaire. Même si les responsables Allemands sont certains de pouvoir boucler les besoins de cet hiver avec un seul réacteur je trouve déraisonnable au ‘OM de la solidarité intra européenne de ne pas maintenir leur trois derniers réacteurs jusqu’ à ce que soient resolus les problèmes de leur voisin, notamment la France.

    • @Sergio les Bô Pipeaux,

      Comment pouvez-vous dire qu’à ce jour nous sommes à 0 pour l’éolien en mer ???
      Non, nous ne sommes pas à 6 GW installés et opérationnel mais pas à 0 !!!
      Et oui, c’est compliqué de lancer une nouvelle filière énergétique… Ca dérape, comme l’EPR et pour des raisons proches, dont un tissus industriel pas assez développé dans le secteur…

      L’éolien en mer a commencé dans les zones faciles… Pas sur que les délais et les réalisations tiennent les plannings pour de l’éolien flottant par grande profondeur… Les défis techniques vont y être légion et ces installations dans la durée pourraient réserver de grosses « mauvaises » surprises…

      Répondre
  • Et notre Sieur Rochain qui se jette comme un affamé sur tout ce qui parle du nucléaire en mettant sous le tapis les immenses dégâts pour le climat.
    Ainsi il glorifie systématiquement le model Allemand qui nous sauverait de notre baisse conjoncturelle (covid 19 + CSC) de la production électrique nucléaire. Il est vrai que régulièrement l’Allemagne et d’autres pays européens complètent nos besoins électriques:
    https://www.rte-france.com/eco2mix/les-echanges-commerciaux-aux-frontieres

    Mais il est aussi vrai que cette électricité est largement carbonée et contribue au réchauffement climatique , ça Sieur Rochain n’en parle jamais , et surtout n’explique pas pourquoi depuis le début du développement massif des renouvelables (éolien et solaire ) pour un total de 127 GW, soit plus du double des capacités nucléaires de la France 63 GW), l’électricité allemande est toujours bien plus carbonée que la France,. Ce jour à cet instant Allemagne 440g/kwh, France 118 g/kwh ! (Cf Electricitemap)

    Donc si on regarde le renouvelable, l’Allemagne est un modèle à suivre , mais si on regarde le réchauffement climatique c’est le modèle français qu’il faut suivre. A chacun de choisir sa priorité, moi c’est fait, c’est le réchauffement climatique !

    Répondre
    • @Victor
       » A chacun de choisir sa priorité, moi c’est fait, c’est le réchauffement climatique ! »
      Parfaitement.
      Terrifiant.

      Quant au risque nucléaire, maîtrisé, il est très largement amplifié.
      Un cas typique est Fukushima.
      Rapport final de l’ONU :
      – Morts noyés dans le tsunami = plus de 21.000
      – Morts par suite de l’accident nucléaire qui a suivi : zéro.
      – Cancers : zéro.

      Et les réacteurs modernes sont infiniment plus surs.

      Répondre
      • C’est vrai, mais quand ils existent et c’est là que le bat blessé…. 15 ans de construction… On n’a pas ce temps devant nous.
        A l’inverse n’importe quel parc eolien ou solaire est opérationnel en 2 ans..!
        Tout est dit, et les circonvolutions autour de ce sujet ne sont que tentatives de détournement au profit du nucléaire qui lui a le mur du délai qui est impératif pas une circonvolutions de neurones malades.

        Répondre
      • Bien sûr , la statistique parle d’elle-même mais il semble que notre grand mathématicien ne croît pas aux statistiques qui ne sont que des « conneries » selon ses théories grandiloquentes ….Qu’est-ce qu’il est drôle ce Sieur !

        Répondre
        • Il semble que comme Gueret, vous ne sachiez pas tres bien ce qu’est la statistique. je ne saurais trop vous conseiller la lecture de « Une histoire des mathématiques, des origines jusqu’aux algorithmes » parue chez ISTE éditions l’année derniere. Vous y trouverez tout un chapitre consacré à la statistique et au calcul probabiliste. Mais le reste vous sera également tres utile, comme à Gueret, qui y découvrira les techniques du calcul polynomial qui l’aménera jusquà la résolution de l’équation générale du 4 em degrè.

          Répondre
          • Comme dam vous étalez votre confiture de pseudo scientifique et vous ne répondez pas au problème discuté oui ou non le nucléaire civil fait-il « statistiquement » moins de morts que les autres énergies ? La réponse est OUI et comme ça vous dérange en tant qu’anti nucléaire farouche vous digressez , mais très mal .

          • Vous vous égarée Victor le sujet n’est pas de savoir qui fait le plus de mort, et je ne vois pas où cette question a laquelle j’aurais du répondre était posée et ou j’aurais tenté une diversion pour ne pas y répondre car selon vous elle me gênerait, puisque le sujet du forum ce sont les nouvelles lois destinées à faciliter et accélérer le demarage du nouveau nucléaire.!

    • L’électricité des autres n’est au pire que 50% carboné mais si vous préférez le black out puisque notre nucléaire ne fourni même pas la moitié de notre besoin et que vous refusez le recours au charbons gaz et fioul qui tourne chez nous au maximum de leur possibilités vous pouvez organiser des manifestations pour pousser les pouvoirs publics à refuser l’aide de nos voisins. Ce serait cohérent avec vos messages…. Rien que du nucléaire et de l’hydro !

      Répondre
  • J’ai moi-même été surpris il y a des années et je m’étais demandé si c’était le même personnage. A moins que les livres étaient écrits par d’autres personnes !

    Répondre
    • @Cochelin
      Oui, hypothèse intéressante, car les compétences qu’il montre devant le moindre problème réel, même dans son domaine chéri, l’astrophysique, sont incroyablement faibles.

      Répondre
      • En fait,j’aurais dû parler de bon sens, au lieu de compétences.
        Ce bon sens que donne une bonne formation de base suivie d’une expérience factuelle.

        Répondre
        • Vous continuez à fanfaronner devant votre lamentable échec Guéret parce que vous croyez que vos petits camarades sont incapables de simplement appliquer l’équation de la solution di problème posé et ne s’appetcevront pas que vous êtes dans la panade avec vos blabla qui n’y répondent pas.
          Mais j’ai une bien meilleur estime d’eux même Guéret que vous n’avez vous même, et je sais qu’au moins Cochelin et Dubus, d’autres peut être aussi sont tout à fait capables de faire cette verificztion, si ce n’est déjà fait et ils savent que vous n’êtes qu’un usurpateur qui a acheté son diplôme.

          Répondre
        • Le problème est que vous n’avez ni l’un ni l’autre, seulement de la gueule comme dirait Dubus, quand on lit l’ensemble de vos message depuis le début de ces échanges.

          Répondre
      • Vous avez capitulé dans les deux domaines Guéret, physique et mathématique en essayant des contorsions qui se sont traduites par du verbiage alors que la réponse est une équation QUE VOUS ÊTES MÊME INCAPABLE DE COMPRENDRE.
        Et à défaut de la comprendre, vous pourriez simplement l’appliquer en ne sachant que l’altitude du satellite et constater la justesse de son résultat sur le cas très simple des satellites de télévisions don tout le monde sait qu’ils orbitent à la vitesse de la rotation de la Terre a l’altitude de 36000 km au dessus du sol. Ils suffit d’avoir les connaissances d’un élève de CM2, Guéret, pour le constater….. Mais, les avez vous ? Je commence à en douter.

        Répondre
      • Toujours la calomnie Guéret, sans rien prouver ou démontrer comme d’habitude, moyen de cacher ses insuffisances quel que soit le domaine et tout ça avec suffisance comme il se doit.

        Répondre
      • @Rochain
        « Et votre conclusion ? »
        Je n’ai pas assez d’éléments pour trancher, mais la compréhension limitée que vous montrez des problèmes de physique de base, même dans votre domaine chérie ou vous dites avoir étudié deux ans, est incompatible avec ce que vous dites avoir écrit.
        D’où la question.

        Répondre
        • Ma conclusion c’es que vous n’êtes qu’un usurpateur prétentieux, orgueilleux et qui dégouline de vanité Guéret toujours incapable de comprendre que la vitesse orbitale d’un satellite ne dépend que de son altitude et de rien d’autre. Il n’a aucune connaissance des principes élémentaires de la physique qui datent pourtant de plus de deux siècles, qu’elle misère.!

          Répondre
          • Sacré Rochain LOL
            « Guéret toujours incapable de comprendre que la vitesse orbitale d’un satellite ne dépend que de son altitude et de rien d’autre »
            Vrai pour une orbite circulaire, et uniquement pour elle.
            Dans le cas général, vous êtes sur une ellipse d’excentricité quelconque, et la vitesse peut être n’importe quoi au passage de l’objet à une altitude particulière.

            Si, maintenant, vous choisissez une orbite particulière, on peut exprimer le module de la vitesse (pas la vitesse) comme fonction de l’altitude, évidemment.

            Toujours votre incapacité à bien poser les problèmes dont vous désirez parler.

            « qu’elle misère.! » Oh, pardon, ça c’est de vous.

        • Vous êtes encore là Guéret ? Avec votre sempiternel bla bla suffisant…. C’est si important que ça de vous persuader de mon ignorance ? On dirait que cela vous tourmente. Vous empêche de dormir ???? Que vous soyez idiot ne m’incomode pas du tout, vous pouvez continuer aussi longtemps que vous voulez.

          Répondre
          • @Rochain
            Non, la seule chose qui me chagrine est que, lorsque vous vous répandez en racontant des contre vérités, vous risquez d’influencer des braves gents.

          • Good Morning Le Monde de l’énergie !!! Radio-Rochain active est en Forme !!!
            Whaouuu !!! Quel sortie !!! C’est assez Lunaire vos raisonnements Sergio !

  • Sacré Rochain LOL
    Vous posiez la question :
    « Sauriez vous me dire la vitesse linéaire orbitale d’un objet que l’on a largué à une altitude de x km de la surface du sol dans une direction paralelle au sol ?  »
    Et dans ma réponse, je disais :
    « Au départ, simple, la vitesse est celle que vous avez donnée.
    Après, on a une trajectoire elliptique dont l’un des foyers est le centre de la terre, et la vitesse évolue en permanence de telle façon que la somme des énergies potentielles et cinétique reste constante. »
    Ce qui est parfaitement correct.

    Et vous racontez donc des sornettes LOL

    Répondre
    • Et vous bétonné dans votre bêtise Guéret. Je suis sur que certains ici ont déjà fait la simple vérification, pas besoin de comprendre la justification de l’équation…. Et ils. Ont donc compris que ce petit jeu n’avait d’autre but que de démasquer le faux scientifique que vous voulez paraître. Vous appliquez les seuls concepts que vous connaissez, vous affirmez, sans rien prouver.

      Répondre
    • Mon pauvre Guéret je me faisais clairement des illusion en pensant qu’en transpirant un peu vous seriez arrivé à donner une réponse pour le cas simple d’une orbite circulaire sur laquelle la vitesse du satellite est constante et ne dépend donc que de l’altitude À qui ne varie donc pas.
      Et vous cherchez à vous cacher derrière une orbite elliptique sur laquelle la vitesse varie constamant puisque l’altitude varie constamment.
      Comment peut on être aussi nul et ne pas s’en rendre compte ?
      Simple : il suffit d’être orgueilleux comme Guéret et prèt à toutes les bassesses pour ne pas passer pour un con auprès de ses propres partisans.

      Répondre
  • @Rochain.
    Je dis simplement que si vous considérez votre question comme bien posée (il n’y est nullement question d’une ellipse circulaire géostationnaire), alors ma réponse est parfaite.
    Et votre déluge d’invectives délirantes est intéressante à observer sur le plan humain LOL
    Mais la cerise sur le gâteau, c’est votre conviction que si Jancovici ne vous répond plus, c’est que vous l’avez mouché et qu’il en a honte LOL

    Personnellement, j’apprécie beaucoup ses cours à l’École des Mines de Paris (l’une de nos plus grandes écoles d’ingénieur) dont vous trouverez ici la référence du premier cours.

    Répondre
    • Je n’en suis plus là avec vous Guéret, inutile de chercher des cautions dans le but de m’impressionner, surtout avec Jancovici que je tiens aujourd’hui plus du has been Qui doit se maintenir car comme vous il bétonné sur sa position, mais lui sur une position qui était loin d’être sotte quand il l’a choisie et dont le contexte a évolué dabs une direction qui ne lui a pas été favorable tandis que vous, vous bétonnez sur du faux du haut jusqu’en bas dont j’ai tout de même quelques raisons de croire que ce n’est que par orgueuil.
      Lui ne m’a pas écouté quand je lui ai conseillé de changer son fusil d’épaule il y a 3 ou 4 ans, et il a préféré couper les ponts, mais lui sans se mettre à baver sur mon compte comme vous le faites pensant que ça peut vous grandir vous même.

      Répondre
      • Sacré Rochain LOL
        « Lui ne m’a pas écouté quand je lui ai conseillé de changer son fusil d’épaule »
        Comment Diable Jancovici n’a pas écouté notre brillant Rochain LOL
        Quelle surprise !!!

        « j’ai tout de même quelques raisons de croire que ce n’est que par orgueuil. »
        Et c’est par orgueil mal placé que Jancovici n’a pas reconnu la justesse des idées de Rochain !!!
        Ici, au moins, on rigole.

        Répondre
  • Rien ne s’est passé concrètement depuis les belles déclarations de l’année dernière. Alors qu’il s’agit d’un sujet prioritaire, Macron trouve plus urgent de légaliser l’euthanasie. Pourquoi attendre 2023 ? Et qu’attend il pour envoyer à la poubelle le texte prévoyant la fermeture de 12 réacteurs nucléaires, qu’il est parfaitement possible de prolonger, comme ce que font les Américains avec les leurs ?

    Répondre
    • C’est ça Brun, euthanasion Macron, et mettons Brun au pouvoir il a clairement les capacité pour….à vois son message sur les éoliennes qui tournent selon son opinion (on ne peut pas parler d’autre chose) 1 jour sur 4 (mais à fond la caisse alors ce jour là, ça décoiffe, Brun)

      Répondre
    • @Brun
      Tout à fait d’accord, il se concentre sur les trucs faciles pour occuper le terrain.
      Mais pas sur une vue industrielle à long terme, hélas.

      Répondre
  • Après avoir quitté qq jours les commentaires je constate que le Sieur Rochain soigne toujours son égo et ne recule devant aucun argument: quel DIEU !
    A lui tout seul il pourrait faire un sujet d’étude pour de nombreuses thèses de psychologie ou de psychiatrie : un phénomène..

    Répondre
    • Victor, je pense que vous même vous seriez un sujet d’étude de thèse d’état tant la fascination que je semble exercer sur vous est inhabituelle, voir unique dans les annales de la psychiatrie, signe possible d’une pathologie encore inconnue dont les premiers symptômes pourraient être d’enchainer des messages sur des forums internet uniquement pour focaliser sa haine sur un individu sans jamais aborder le thème objet de ces forums.

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective