Nord Stream : la quantité de gaz acheminé pourrait dépendre du “comportement” russe (ministre allemande)

La quantité de gaz acheminé grâce au futur gazoduc controversé Nord Stream 2, qui reliera la Russie à l’Allemagne, pourrait dépendre du “comportement” russe, a déclaré mardi la ministre allemande de la Défense.

“Je suis fermement convaincue que si Nord Stream 2 est poursuivi, alors en fin de compte la question de la quantité de gaz qui sera acheminée par gazoduc devra également dépendre du comportement de la Russie”, a déclaré Annegret Kramp-Karrenbauer lors d’une conférence de presse avec son homologue américain, Lloyd Austin.

La ministre a par contre balayé l’idée d’un “moratoire” sur ce chantier, en cours d’achèvement.

Russie et Allemagne ont des relations tendues bien qu’elles mènent de concert ce projet, auquel les Etats-Unis sont opposés.

Des affaires de cyber-espionnage, l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny, soigné en Allemagne, ou encore l’attitude de la Russie en Ukraine ont contribué à crisper les relations ces derniers mois.

Le secrétaire à la Défense américain a lui redit l’opposition américaine à ce projet de gazoduc.

“Mais nous ne laisserons pas cette question se mettre en travers de la formidable relation que nous avons avec l’Allemagne”, a promis M. Austin, général de l’armée de Terre à la retraite.

Le nouveau gouvernement démocrate a toutefois averti ces dernières semaines que “toutes les entités impliquées” dans la construction du gazoduc, dont de nombreuses entreprises allemandes, seraient sanctionnées par les Etats-Unis si elles ne se désengageaient pas “immédiatement” du projet.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Je pense que cela dépend peut être aussi de la vitesse à laquelle l’Allemagne va accroître sa capacité de production de biogaz…..?

    Répondre
  • Avatar

    Le futur gazoduc permettra à l’Allemagne de rester le pays le plus pollueur d’Europe avec des centrales thermiques gaz en plus des éoliennes.
    Il est difficile de comprendre le choix d’une solution qui oblige d’investir en double…

    Répondre
  • Avatar

    L’Allemagne a fait un choix très risqué en se rendant dépendante des superpuissances politiques et énergétiques que sont la Russie et les USA. Bien qu’ayant abandonné le nucléaire, contrairement aux idées reçues, ce pays doit encore fermer 8000MW de cette énergie dans un avenir très proche. Dans un monde idéalisé par Mr ROCHAIN, il faudrait “accroître sa capacité de production de biogaz”…pour compenser l’intermittence des éoliennes et du solaire en alimentant les centrales thermiques au gaz. Je pense que ce Monsieur qui semble être un scientifique hors pair , est en très de faire le calcul des milliers de hectares de terre agricole à convertir. J’attends avec impatience sa réponse….

    Répondre
  • Avatar

    Pour l’instant, et cet hiver en particulier, le charbon et le gaz semblent dominer le mix électrique Allemand. Les “renouvelables (biogaz compris) semblent en difficulté. La transition s’avère problématique et très coûteuse.https://www.electricitymap.org/map Mais Rochain se prend encore à rêver du “tout renouvelables” s’appuyant sur le biogaz !

    Répondre
    • Avatar

      Mais oui, la filière Biogaz (pas avec des cultures bien entendu, mais avec toutes les ressources fermentescibles collossales dont on dispose…)… est à prioriser partout sur Terre et pas seulement en Allemagne!
      Qqs mots pour mieux comprendre; depuis des générations tous les ”lobibi” du fossile ont tjs décrié cette filière CAR EUX ONT COMPRIS QU’IL NE FALLAIT PAS QUE CA SE DEVELOPPE! Vous vous rendez-compte, produire son propre hydrocarbure propre lui aussi (le méthane contemporain), au lieu de passer à la caisse en achetant leurs hydocarbures fossiles… C’ETAIT INCONCEVABLE! On est est tjs là!
      Bien entendu avant tout il faut réduire les monstruosités des gaspillages énergétiques…ensuite les EnR seront la seule solution!
      Vive le Biogaz, j’en pête de joie comme vous d’ailleurs… car le Biogaz, c’est si naturel!

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective