Neoen: chiffre d’affaires en hausse de 33% au 1S malgré le Covid-19

Le producteur d’énergies renouvelables Neoen a vu son chiffre d’affaires croître de 33% au premier semestre, avec notamment la mise en service de nouveaux sites éoliens et solaires, selon un communiqué publié mardi.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise, qui a rejoint ce printemps l’indice boursier SBF 120 moins de deux après sa première cotation, a atteint 157 millions d’euros grâce à de nouveaux parcs et à une forte progression de l’activité de stockage.

L’activité a notamment crû dans le solaire, de 34% à 73,4 millions d’euros, via de nouveaux parcs en Australie, en Zambie, en Jamaïque, au Salvador et en France. Dans l’éolien, c’est +12% à 58,8 millions, avec de nouvelles capacités en Irlande, en France et la mise en service du parc de Hedet en Finlande (qui alimente un centre de données de Google).

“Dans cet environnement difficile marqué par la crise sanitaire, nous avons mis en service de nouveaux actifs”, a commenté le PDG de Neoen Xavier Barbaro, cité dans le communiqué.

“Nous avons également lancé la construction de plus de 500 mégawatts (MW) et renforcé notre portefeuille de projets sécurisés. Nous sommes donc confiants dans l’atteinte d’une capacité d’au moins 5 GW en opération ou en construction fin 2021”, a-t-il ajouté.

L’entreprise confirme pour 2020 son objectif d’Ebitda (excédent brut d’exploitation) compris entre 270 et 300 millions d’euros, avec une marge supérieure à 80%.
cho/vac/LyS

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Une fois de plus vous ne savez rien et vous affirmez car les 2/3 du CA de NEOEN se fait à l’étranger, là où les ENR sont bien mieux accueillis qu’en France et là où l’on a compris que les ENR sont l’avenir. Quant à la part française, il s’y trouve la ferme solaire dans laquelle j’ai investit et qui vend son électricité directement à trois entreprises de petite mécaniques du Tarn et implantées dans la ZAC voisine de la ferme. Nous regrettons seulement que la législation nous impose de transiter par RTE alors que l’on pourrait tirer directement une ligne sur moins de 100 mètres pour les alimenter. Le marché a été signé de gré )à grés entre NEOEN qui a construit la ferme solaire et en est le propriétaire majoritaire et le syndicat des entreprises de la ZAC.
    Bien sûr, ce genre d’affaire n’arrange pas vos convictions, mais vous devez vous attendre à constater ce mécanisme de plus en plus souvent. Les vrais producteurs d’énergie électrique indépendant sont de moins en moins intéressés à la revente à EDF car les contrats sont de plus en plus intéressant à la vente directe avec la chute drastique des coûts de production. Vous n’y verrez plus bientôt que les détenteurs d’anciens contrats (NEOEN) en a quelques uns qui datent d’une époque révolue où le coût de production était élevé mais qui a joué un rôle bien plus important que l’ARENH pour aider les sociétés productrices à démarrer. En fait l’ARENH ne profite plus qu’aux pics assiettes qui ne sont que des revendeurs et ne produisent rien par eux même. Ce qui est arrivé récemment entre TOTAL et EDF illustre bien l’anachronisme de ce système. Total pouvait acheter pour moins cher chez de vrai fournisseurs d’électricité, et cela se produira de plus en plus souvent, car nous sommes à la frontière de ce possible. La baisse du besoin résultant de l’affaire COVID-19 souligne que nous sommes à deux doigts d’être systématiquement moins cher en ENR qu’avec un nucléaire même amorti. C’est la petite surproduction par rapport à un besoin diminué qui a été la cause de la chute des prix mais quand cette surproduction va devenir systématique le prix restera définitivement en dessous de celui du nucléaire amorti. Alors ne parlons pas du nucléaire à amortir avec les EPR, ça va être la débandade.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective