National Grid va investir 24 milliards de livres dans des projets d’énergie « verts »

Le gestionnaire britannique du réseau d’électricité et de gaz National Grid va investir 24 milliards de livres sur cinq ans dans des projets pour décarboner l’énergie au Royaume-Uni, a-t-il indiqué en marge de résultats annuels en forte hausse.

« Nous nous sommes engagés à investir 30 à 35 milliards de livres sur les cinq prochaines années, dont plus de 24 milliards de livres d’investissements verts (…) pour parvenir à la neutralité carbone », a expliqué à l’AFP une porte-parole en marge de la publication des résultats du groupe.

Elle donne en exemple deux liaisons électriques sous-marines à haut voltage entre l’Écosse et le nord de l’Angleterre.

Ces investissements entendent connecter au réseau des sources bas carbone d’électricité comme les renouvelables ou le nucléaire et comprennent des projets pour réduire les émissions de Co2 « sur les réseaux de distribution de gaz naturel », détaille le groupe dans son communiqué.

Le distributeur d’électricité veut aussi inciter les utilisateurs à isoler leurs logements et améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments pour réduire la demande, « éliminer les carburants fossiles de notre réseau d’ici 2050 en fournissant du gaz naturel et de l’hydrogène vert », entre autres.

National Grid a publié jeudi un bénéfice net part du groupe en hausse de 43% à 2,3 milliards de livres pour un chiffre d’affaires qui bondit de 35% à 18,45 milliards de livres pour son exercice décalé terminé fin mars.

Le groupe souligne qu’aux États-Unis et particulièrement au Royaume-Uni, « la récente hausse des prix de l’énergie, combinée à la crise du coût de la vie, représente une difficulté importante ».

En avril, des énergéticiens avaient averti que les hausses de prix de l’énergie l’hiver prochain seraient « horribles » et pourraient plonger 30 à 40% des consommateurs britanniques dans la pauvreté énergétique, appelant Downing Street à agir.

Malgré les appels répétés et les accusations d’inaction, le gouvernement conservateur de Boris Johnson se refuse pour l’instant à adopter de nouvelles mesures significatives pour amortir les hausses spectaculaires des factures d’énergie, dans un contexte d’inflation à 9% au Royaume-Uni, au plus haut depuis 40 ans.

En particulier, Boris Johnson a encore répété cette semaine son opposition à une taxe exceptionnelle sur les profits des géants énergétiques, qui ont bénéficié de l’envolée des cours des hydrocarbures, pour financer des aides au coût de la vie pour les plus démunis, estimant que cela pourrait décourager l’investissement dans la transition énergétique ou dans la sécurité de l’approvisionnement.

commentaires

COMMENTAIRES

  • « En particulier, Boris Johnson a encore répété cette semaine son opposition à une taxe exceptionnelle sur les profits des géants énergétiques, qui ont bénéficié de l’envolée des cours des hydrocarbures »
    Chez nous on fait l’inverse, mais différemment. On vide les caisses de EDF, donc à plus de 80% les poches de tous les contribuables français, avec le systeme ARHEN . Mais c’est la même finalité : encourager les marchands qui ne produisent rien, mais achètent, revendent, achètent, revendent…. C’est ça le libéralisme économique. Petit joueur, ce Boris !

    Répondre
    • Hypothèse inverse Chopin :
      En permettant l’apparition de marchants pouvant vendre de l’électricité sans avoir à la produire, l’état a protégé EDF d’une véritable concurrence.
      On constate l’efficacité de la méthode avec la proportion de vrais producteurs dans les pays voisins comparé au nombre de français qui s’y sont lancés. Les effets secondaires sont considérables à commencer par le retard technologique de la France au point que la plupart des quelques marchés ouverts en France sont emportés par des sociétés privées étrangères dont l’expertise et l’expérience sont bien supérieurs à celles des rares entreprises françaises du secteur.
      C’est pourquoi j’ai toujours été opposé à L’ARENH et non parce que cela ruinait soi disant EDF argument qui me fait rire.
      J’ai toujours militer pour que la quantité qu’une entreprise pouvait acheter au tarif nucléaire amorti soit subordonnée à une proportion de ce qu’il produit lui même. Cette proportion devant diminuer chaque année afin que cette source bon marché finisse par devenir marginale dans les vente de ce vrai concurrent D’EDF. ET aujourd’hui je n’en démord pas, L’ARENH doit être modifiée dans ce sens ou disparaître. Si rien ne change c’est que les pouvoirs publics ne souhaitent pas qu’il puisse s’installer une concurrence à EDF

      Répondre
      • @Serge Rochain,

        Pourriez-vous expliciter les nouveaux producteurs dans les pays voisins créés grâce à Bruxelles !?
        Sans la politique de tarifs d’achat à prix garanti, la concurrence aurait été nulle !

        L’Allemagne a toujours eu des producteurs historiques dans chaque gros Lander, et le système fédéral allemand est différent du notre !!!
        Sans l’ARENH et divers déboires liés au Nucléaire, EDF aurait « bouffé » une bonne partie du marché européen (et allemand) car c’était un géant comparé aux producteurs voisins (évidemment à l’encontre du « Marché » européen)…

        Par ailleurs, l’exemple californien de libéralisation complète du marché électrique n’a pas forcément été une réussite pour les consommateurs…

        Pour plus de concurrence sur tout et pour tout, il faudrait réfléchir à une politique type ARENH pour Airbus et laissé la place à des Start-up de l’aviation… On verrait le résultat 15 ans après, et pour le coup cela ferait du bien aux émissions de CO2 de rendre Aibus inefficace, trop cher et se finançant mal sur les marchés…

        Répondre
        • IBERDROLA par exemple, ça ne vous dit rien ? Pour ne parler que de St. Brieuc.
          Je ne vous parle pas des producteurs historiques qui possèdent des mines et des centrales à charbon, en Allemagne par exemple, mais des nouveaux producteurs qui installent des renouvelables, comme un des rares français, NEOEN par exemple.

          Répondre
          • @Serge Rochain,

            Beau contre-exemple d’entreprise récente !!! – https://fr.wikipedia.org/wiki/Iberdrola
            Fusion de 2 majors espagnoles en 1992 et par ailleurs plus opérateur nucléaire en Espagne !!! Et EDF est présent dans plusieurs pays européen de manière importante (Italie, UK, …) et même aux USA…

            Neoen, Est-ce un Game changer sur le marché électrique européen ???
            Il y en a d’autres petits qui grossissent mais de là à remplacer EDF !?

          • Vous dites n’importe quoi comme d’habitude !! Je parlais clairement d’entreprises étrangeres et non d’entreprises récentes mais ça ne m’étonne pas de vous qui nagez en permanence dans la confusion !
            C’est à désespérer.!

          • @Serge Rochain,

            Et en quoi des entreprises étrangères nous apportent tellement « du mieux » dans notre gestion du réseau électrique !!! Notre réseau était-il le plus pourri d’Europe avant cela !?
            Suivant d’où elles viennent, c’est sur qu’elles peuvent nous amener de bonnes habitudes/coutumes locales bien de chez eux …

            EDF issus du CNR, c’est une Belle Histoire nationale…

          • Vous continuez dans votre délir…. où ais-je dit que les entreprises étrangeres nous apporte du mieux ? Je dis seulement que ce sont surtout des entreprises étrangeres qui rafflent les marchés en France car elles sont plus nombreuses et plus expérimentées grace à leur antériorité qui ne resulte que de ce que il n’y a pas eu d’incitation en France à créer des entreprises de production d’électricité (necessairement produite par le renouvelable).
            je n’ai pas envie de passer mon temps à corriger vos errements à propos de ce que j’écris. Bon vent, les pinailleurs inventeurs de niaiseries j’en ai ma claque .

          • @Serge Rochain,

            C’est toujours un honneur de se voir « corriger » par l’ami Serge…
            Quand vous parlez de « niaiseries » , quel éclairage sur vos raisonnements bien éclairés et placés sur la Toile grâce à un bon coup de jaune(s!?)…

            Les ENRi ont besoin de « défenseurs » et de prometteurs qui ne ridiculisent pas leur cause, ni les faits, ni les potentiels et leurs limites (actuelles et futures) !!!
            Vous « habillez » le sujet avec tellement de « simplicité » par moment que vos propos deviennent simplement d’une blancheur jaunatre « sentant » le soulagement d’un chat malade qui ne sait plus retombé sur ses pattes mais marque partout son territoire de sa signature « odorante »…

          • Vos messages sans intérets ne sont que de la bave sur moi, rien d’autre ! On aimerait voir un argument appuyant une opinion quelque fois

          • APO comme tous les trolls stériles vous vous vous ridiculisez en parlant de certaines ENR alors que c’est bien toutes les ENR qui nous sortent de la car si certaines sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que notre nucléaire de plus en plus intermittent en zappant que le principal problème c’est l’énergie et pas l’électricité et que c’st bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile /`charbon / pétrole / gaz .. … EDF EN ..société commerciale privée .. fait surtout du développement ..à l’étranger .. ou EDF investi dans les ENR en France alors qu’elle s’enfonce toujours plus dans la gabegie du nucléaire en France et à l’étranger .. voir les 3 milliards supplémentaires pour l’EPR Anglais ? et oui l’hydraulique est aussi une ENr et ce n’est pas que les barrages ..pourquoi parlez vous de l’Europe ? .. on a toujours dit que le nucléaire était pas cher ? on nous aurait donc menti ? et c’est la CRE qui fixe les tarifs de l’arenh ..et c’est bien nos 29 réacteurs arrêtés et notre retard dans le développement des ENR en France qui obligent EDF a acheté sur le marche .. etc etc pourquoi voulez que les Français payent encore et toujours plus cher avec cette merde polluante de nucléaire qui ne représente que 4% de l’énergie mondiale et qui baisse inexorablement .. c’est kamikaze et SM … et les Français n’ont jamais choisi ..

          • @Serge Rochain,

            Vos messages, parfois à pisser de rire et parfois pisseux, sont d’un éclairage pitoyable sur la compléxité de la situation dont vous ne percevez qu’une face claire et toujours orientée au loin…

            La terre n’est pas plate, ni face au soleil en permanence… Vous le savez… Le monde de l’énergie est si complexe !!!
            Les ENR sont une solution, mais reste bien complexe à mettre en oeuvre…

            Vous imprégnez tellement d’articles de vos messages « jaunatres » en vous rêvant chevalier blanc que cela finit par faire puer la cause des ENR !!!
            Arrêtez de mettre votre empreinte partout pour ne dire que des sornettes parfois honteuses !!!
            Et le chevalier (ou milicien) Isambert ne vaut pas beaucoup mieux…

          • Vous êtes déjà revenus à vos messages insultants complètement creux. Plus facile que de contester les arguments de mes messages.
            Pauvre type… Couché, on n’a plus rien à se dire, si tant est que nous ayons eu quelque-chose à se dire…..

        • APO c’est à cause de son obstination à ne pas vouloir enfin s’engager dans l’Avenir avec les ENR qu’EDF s’enfonce toujours plus .. et nous avec …

          Répondre
          • @Régis Isambert,

            EDF EN n’est pas ridicule en volume… et EDF Hydro fait des ENR depuis des lustres (mais est complètement bloqué par Bruxelles depuis 20 ans en France…). Vous, moi et tous les Français sommes actionnaires d’EDF à 80% (de NEOEN &Co moi je suis à 0% …). Après on défend les causes que l’on juge juste..

            Sans l’ARENH, quel aurait été la croissance de EDF sur les ENRi ??? En ce moment, EDF (donc nous) payons pour beaucoup de marchands d’électricité (avec des doublons de service qui sont forcément payés par quelqu’un…).

            Vouloir sacrifier EDF est un peu Kamikaze (point de vue personnel) voir SM … Après chacun choisi sa vision de ce dépouillement…

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective