Un projet de mine de charbon souterraine en Angleterre approuvé par les autorités locales

Un projet de nouvelle mine de charbon souterraine en Angleterre, le premier en trente ans, a reçu le feu vert des autorités locales vendredi, mais pourrait être bloqué par le gouvernement qui cherche à verdir son approvisionnement énergétique.

Le conseil du comté de Cumbrie, dans le nord-ouest de l’Angleterre, s’est prononcé en faveur du développement de cette mine, indique dans un communiqué la société West Cumbria Mining qui porte le projet.

Le permis a été accordé à la condition que la production de la mine cesse au plus tard en 2049, soit une année avant la date limite fixée par le gouvernement britannique pour que le pays soit neutre en émission carbone.

Les autorités locales avaient déjà approuvé le projet en 2019 mais le dossier avait été retoqué par la justice suite à l’opposition d’une organisation environnementale.

L’objectif est de débuter les travaux sur le site début 2021 avec une production qui démarrerait 18 mois plus tard, pour extraire environ 2,7 millions de tonnes par an, avec à la clé la création de 500 emplois, afin de fournir des aciéries au Royaume-Uni et en Europe.

La société estime que cela pourrait remplacer les importations réalisées depuis les Etats-Unis, le Canada, la Russie et l’Australie.

“Aujourd’hui marque une nouvelle étape très importante vers le développement d’une mine en Cumbrie”, un projet sur lequel travaille la société depuis 2014, souligne Mark Kirkbride, directeur général de West Cumbria Mining, qui appartient au fonds d’investissement australien EMR Capital.

Le dirigeant espère désormais que le ministre britannique des collectivités locales Robert Jenrick donne son accord, ce qui est loin d’être fait.

Le gouvernement a rejeté début septembre le projet d’une nouvelle mine de charbon à ciel ouvert à Highthorn (nord-est de l’Angleterre), estimant qu’il aurait été nuisible à l’environnement. Ce projet avait été au préalable approuvé par les autorités locales.

Face à l’urgence climatique, le Royaume-Uni a décidé l’arrêt définitif du charbon destiné à produire de l’électricité à horizon 2025, et les centrales utilisant cette ressource s’y comptent désormais sur les doigts d’une main.

L’association environnementale de lutte contre l’extraction de charbon Coal Action appelle le gouvernement à s’opposer au projet de mine en Cumbrie.

“Le gouvernement britannique doit être ferme concernant la sortie du charbon des industries lourdes”, souligne Anne Harris, de Coal Action. “Nous ne pouvons pas continuer à utiliser de vieilles technologies face à l’urgence climatique”, selon elle.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective