hydrogene-jpg

Michelin et Faurecia jouent la carte hydrogène

Considéré comme un atout pour la transition énergétique mondiale, l’hydrogène est aujourd’hui au centre de l’attention des équipementiers automobiles des quatre coins du globe.

De l’Asie (Toyota, Hyundai) à l’Europe (Daimler) en passant par l’Amérique du Nord (General Motors), de nombreux fabricants se lancent en effet dans la conception de voitures zéro émission grâce à la technologie de l’hydrogène-énergie.

Aujourd’hui, les coûts de production ont baissé et l’hydrogène se présente comme une solution viable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports.

Soucieux de se positionner sur ce marché, Michelin et Faurecia ont décidé d’unir leur force afin de créer un leader mondial des systèmes de piles à hydrogène.

L’alliance de deux équipementiers français…

Le fabricant de pneumatiques Michelin et l’équipementier automobile Faurecia ont annoncé il y a quelques semaines la signature d’un protocole d’accord destiné à la création d’une entité commune spécialisée dans le secteur de la production d’hydrogène.

Les deux groupes français souhaitent en effet lancer une co-entreprise qui regroupera toutes les activités de Michelin dédiées à la chaîne de production de piles à hydrogène.

“Convaincus de l’importance de la technologie hydrogène dans la mobilité zéro émission de demain et de la nécessité de créer une véritable filière industrielle hydrogène française et européenne, Michelin et Faurecia ont pour ambition de créer un leader mondial des systèmes de piles à hydrogène, grâce aux apports des actifs existants des deux partenaires”, ont expliqué Michelin et Faurecia dans un communiqué commun.

Cette société commune sera détenue à part égales par les deux partenaires qui ambitionnent ainsi de capter 25% de ce marché estimé à 15 milliards d’euros en 2030.

Cette nouvelle entité développera, produira et commercialisera des systèmes de piles à hydrogène destinées au secteur de l’électromobilité (véhicules légers, utilitaires et également aux poids-lourds).

… aux compétences complémentaires dans le domaine de l’hydrogène

La co-entreprise sera le fruit d’une mutualisation des compétences des deux partenaires. Voilà une quinzaine d’années que Michelin s’est lancé dans l’aventure de l’hydrogène.

L’équipementier clermontois pourra notamment compter sur son savoir-faire acquis dans la production de pile à hydrogène de sa filiale Symbio.

Faurecia s’est lancé de son côté dans le secteur de l’hydrogène il y a un peu plus de deux ans. La société a pu affiner son expertise en matière de pile à combustible grâce à deux partenariats stratégiques forts : le premier signé avec le CEA (centré sur les technologies de développement de pile à combustible) ; le second passé avec Stelia (une filiale d’Airbus spécialisée dans la production de réservoirs d’hydrogène en composite).

“Je suis très heureux d’avoir signé cet accord stratégique avec Michelin en vue de créer un leader mondial de la mobilité hydrogène. Notre vision partagée ainsi que la complémentarité de nos savoir-faire technologiques vont permettre d’accélérer la mise sur le marché de systèmes de pile à combustible performants et adaptés à différents cas d’usage. En outre, notre ambition commune est de créer un pôle d’excellence relatif à l’hydrogène en France, grâce à un regroupement progressif de nos activités”, s’est félicité Patrick Koller, directeur général de Faurecia.

L’hydrogène, un enjeu majeur de la transition énergétique française ?

La pile à hydrogène est une technologie qui permet de renforcer l’autonomie des voitures électriques. Il s’agit en effet d’équiper un véhicule électrique avec un réservoir de stockage d’hydrogène comprimé : ce dernier, grâce à l’action de la pile, est transformé en électricité destinée à alimenter le couple batterie/moteur.

Les véhicules électriques à hydrogène présentent à ce titre de nombreux avantages.

Leur autonomie et leur vitesse de recharge sont particulièrement rapides (comparables à celles des voitures à motorisation thermique) et ils n’émettent rien d’autres que de la vapeur d’eau (pas d’émission de gaz à effet de serre) lorsqu’ils sont en fonctionnement.

Au-delà de ses avantages en matière de respect de l’environnement, l’hydrogène représente un véritable enjeu économique pour la France. Le protocole d’accord entre Michelin et Faurecia a été signé en présence d’Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances : un détail qui confirme l’intérêt du gouvernement pour l’hydrogène.

“La France est à la pointe sur cette filière, et je veux lui donner les moyens de conserver son avance au cœur d’une compétition mondiale déjà féroce car elle constitue un atout pour notre indépendance énergétique, mais également un immense gisement d’emplois”, estimait l’ancien ministre Nicolas Hulot en juin 2018, au moment du lancement de l’ambitieux plan hydrogène du gouvernement.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective