mercedes-jpg

Mercedes-Benz va produire sa prochaine voiture électrique en France

L’électromobilité est aujourd’hui à la croisée de plusieurs enjeux. La voiture électrique présente en effet un indéniable avantage environnemental : elle pourrait en effet être la pierre angulaire d’un modèle de mobilité plus durable et plus respectueux de l’environnement (notamment grâce à la réduction des émissions de dioxyde de carbone du secteur du transport).

Mais la voiture électrique présente également des enjeux d’ordre économique et notamment en matière de réduction de la facture énergétique française (en baissant les volumes de pétrole importés) et d’accès à l’emploi. L’annonce de Mercedes-Benz de venir s’installer en France pour produire sa prochaine voiture électrique illustre ce double enjeu pour la transition énergétique et la croissance verte.

La première voiture Mercedes “made in France” sera électrique

Mercedes-Benz a décidé de traverser les eaux du Rhin pour venir produire en France sa prochaine voiture.

C’est la première fois de son histoire que le constructeur allemand choisit le territoire français pour établir une de ses chaines de production.

L’évènement est d’autant plus symbolique que Mercedes a annoncé que ce premier modèle “made in France” serait un véhicule à motorisation électrique.

Dans son communiqué de presse officiel, Mercedes ne révèle pas le nom du modèle en question ni aucun détail technique.

Il nous apprend simplement qu’il s’agira d’un véhicule électrique compact utilisant la technologie EQ.

Derrière cet acronyme se cache en fait un écosystème d’électromobilité complet grâce auquel le constructeur allemand propose un véritable pack à ses clients : le concept EQ est de proposer tout un ensemble de services allant du véhicule électrique aux accumulateurs domestiques en passant par les services de recharges ou encore les coffrets muraux.

500 millions d’euros investis dans l’usine de Hambach

C’est sur l’usine Smart, située dans la commune de Hambach, que le constructeur allemand a jeté son dévolu.

Un choix qui ne doit rien au hasard : comme son nom le suggère, cette unité de production assure depuis plus de 10 ans l’assemblage de deux modèles de voitures compactes ayant fait le choix de la motorisation électrique (la Smart Fortwo Electric Drive Coupé ainsi que la Fortwo Cabrio).

“Nous voulons utiliser la longue expérience de l’usine de Hambach en matière de production électrique et la préparer à fabriquer un véhicule électrique Mercedes-Benz”, a en effet expliqué Annette Winkler, Responsable Smart Monde, consciente que l’expertise en matière de motorisation électrique des 800 salariés de l’usine de Moselle est une véritable opportunité pour Mercedes.

Mercedes-Benz a également souligné sa volonté de participer aux perspectives de développement de l’usine de Hambach : le groupe allemand a en effet décidé d’investir quelques 500 millions d’euros préalablement au lancement de la production de sa voiture électrique.

“Les investissements d’un montant de 500 Millions d’Euros seront consacrés au produit et à de nouveaux bâtiments dotés des dernières technologies pour le ferrage et la peinture. Les investissements engloberont également l’extension du montage final et l’adaptation des infrastructures du site”, a précisé Mercedes dans son communiqué.

L’annonce a de quoi réjouir la Lorraine et le Grand Est, région fortement touchée par la désindustrialisation et le chômage. L’annonce va en effet permettre de sécuriser l’activité, et donc la masse salariale de l’usine même s’il est encore trop tôt pour envisager des recrutements supplémentaires.

Mercedes-Benz veux devenir le premier constructeur à ne plus produire de voiture thermique

L’annonce de Mercedes-Benz est en totale cohérence avec l’objectif de sa stratégie d’électrification.

Le groupe allemand a en effet annoncé en 2017 sa volonté de devenir le premier constructeur automobile à se passer totalement des motorisations thermiques afin de ne proposer que des modèles à base de motorisation électrique à ses clients.

“Mercedes-Benz poursuivra également le développement de systèmes Plug-in hybrides et l’introduction de systèmes électriques 48 Volts. Plus de dix modèles parmi les 130 modèles électrifiés seront 100% électriques, dans tous les segments, de la smart au SUV”, précise la marque.

D’ici l’horizon 2022, Mercedes-Benz compte investir 10 milliards d’euros dans l’électrification de l’ensemble de sa flotte.

À cette date, le constructeur espère que chaque client aura à sa disposition une alternative électrique dans chacune des gammes de véhicule. À cela s’ajoute une enveloppe supplémentaire de 1 milliard d’euros afin de produire les batteries électriques nécessaires à ce plan électromobilité.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective