Manifestations à Caen et près de Dunkerque contre l’éolien en mer

“Non aux éoliennes qui détruisent la mer”: entre 350 et 400 pêcheurs ont manifesté samedi matin à Caen contre l’implantation de parcs éoliens en mer, a constaté un photographe de l’AFP.

Venus de Bretagne et de Normandie, parfois accompagnés de leur famille, ils ont marché depuis la gare jusqu’à la préfecture où une délégation a pu échanger avec le préfet du Calvados Philippe Court.

Les pêcheurs dénoncent “un passage en force de l’industrie éolienne offshore et demandent un arrêt immédiat des travaux en cours”.

Selon Philippe Calone, l’un des organisateurs de la manifestation, interrogé par l’AFP, “l’implantation des éoliennes va énormément modifier les éco-systèmes et les fonds marins et on va se retrouver avec quasiment 20 à 30% de ressources en moins”.

Le défilé s’est arrêté devant le port de plaisance de Caen où les manifestants ont observé une minute de silence pour les pêcheurs décédés dans l’exercice de leur métier.

Dans les régions normande et bretonne, des parcs éoliens en mer sont prévus au large de Courseulles-sur-mer (Calvados), Fécamp (Seine Maritime) et dans la baie de Saint Brieuc (Côtes d’Armor).

Dans le Nord, quelque 200 personnes se sont aussi rassemblées samedi en fin de matinée sur la digue de la plage de Malo-Les-Bains, aux portes de Dunkerque, pour protester contre le projet de parc éolien de 46 éoliennes, annoncé pour 2027 à 11 km au large.

“Nous sommes là pour dénoncer les discours de propagande qui nous sont faits”, a déclaré à l’AFP Florent Caulier, du collectif Vent Debout 59. Selon lui, “l’éolien n’est pas une énergie verte comme certains le prétendent”.

“Aucun parc éolien de ce type avec des mâts de dernières générations n’a été implanté aussi proche de nos côtes, il s’agirait d’une première en France”, a affirmé de son côté Louis Saint-Ghislain, président de l’association de défense des Paysages Flamands.

Une première manifestation avait eu lieu fin mai à Saint-Brieuc, où environ 800 personnes avaient défilé contre le parc dont la construction a commencé début mai dans la baie de Saint-Brieuc, renommée pour ses coquilles Saint-Jacques.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Comment peut-on être pris au sérieux quand on annonce au doigt mouillé qu’on va avoir 20 à 30% de ressource en moins ?
    Sur la base de quel dommage ? pourquoi ? Et pourquoi pas 40 à 50% ? D’ailleurs pourquoi en moins et pas en plus ?
    Comment peut on être aussi affirmatif en ne sachant rien sur les conséquences de quelques bloques de béton au fond de l’océan, alors que depuis que des épaves jonchent le fond des mers on constate que la biodiversité en a toujours profité pour les investir. Jusqu’à preuve du contraire, s’il y a un changement ce sera au profit de la biodiversité et donc de la ressource pour la pêche…. les 20 à 30% s’ils sont avérés, c’est alors en plus et pas en moins.

    Répondre
    • D’une part, en plus du prix garanti de 155€/MWh (3 fois le prix moyen marché) les liaisons (câbles élec de l’éolienne off shore au centre de regroupement côtier) sont à la charge des contribuables. C’est un contrat béton au sens propre et figuré!
      Rappel la France produit 0.9% du CO² de la planète, tandis que les Allemands en produisent 8 fois plus
      D’autre part, pour faire face au caractère intermittent et aléatoire de la production éolienne, une centrale thermique au gaz va être construite à Landivisiau, dans le Finistère. L’État la subventionne pour 800 millions d’euros.
      Pour conclure, il n’est pas sûr qu’avec tout cela nos émissions de CO² vont baisser, mais ce qui est certain c’est qu’on abîme le France et ses pêcheurs…

      Répondre
  • Comme d’habitude l’imprécateur anti-nucléaire défend l’indéfendable ! Que cela lui plaise ou pas, je suis favorable comme beaucoup à un éolien = zéro, et à un nucléaire prolongé et accentué ! Un jour il prendra peut-être conscience qu’il travaille pour l’Allemagne !

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective