Lancement en mai des travaux du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc (ministres)

Le chantier de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc débutera en mai pour une mise en service “fin 2023”, a annoncé jeudi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Les travaux “débuteront au début du mois prochain, pour une mise en service des éoliennes, fin 2023. Ce parc sera un nouveau coeur électrique pour la Bretagne”, a déclaré Mme Pompili dans un entretien au quotidien régional Ouest-France. “L’avenir passe par l’éolien en mer, dans lequel nos voisins – l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède… – se sont déjà massivement engagés.”

Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc doit être érigé à 16,3 kilomètres au large des côtes bretonnes. D’une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes, il est censé produire 1.820 GWh par an, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 835.000 habitants, selon son promoteur, Ailes Marines, filiale de l’espagnol Iberdrola.
“Le lauréat a été désigné il y a neuf ans. Le temps est venu d’accélérer”, a estimé Mme Pompili.

Alors que le projet fait face à une forte opposition des pêcheurs locaux, la ministre de la Mer Annick Girardin souligne dans le même entretien que “de nombreuses modifications ont été décidées depuis 2011”.

“La superficie du parc a été réduite (…) il a été déplacé de six kilomètres plus au nord, pour préserver le gisement secondaire de Saint-Jacques de la baie, et les techniques d’implantation des éoliennes ont été revues, de façon à réduire les impacts des travaux sur des fonds marins… Les activités de pêche pourront être maintenues au sein du parc”, affirme Mme Girardin.

En outre, “plus de dix millions d’euros sont prévus pour accompagner l’ensemble des usagers de la mer. Les habitudes devront changer, mais nous veillerons à ce que la gêne soit minimale et que la ressource ne diminue pas. À terme, tout le monde sera gagnant”, ajoute la ministre de la Mer.

Le Conseil d’Etat avait rejeté en décembre une ultime requête de cinq associations écologistes opposées au projet de parc éolien.
aag/db/pb

commentaires

COMMENTAIRES

  • Début de travaux en mai 2021 et mise en service fin 2023….. rien à voir avec un EPR, de plus les budgets seront respectés…. on prend les paris ?

    Répondre
  • Banque mondiale :chaque français consomme # 7000 Kw/h par an , tous usages pris en compte ;
    835000 hts : 5845000000KW/h et non 1820 GW/h .Les promoteurs tiennent un discours propagandiste .

    Répondre
  • Une pollution irréversible des sols et maintenant des mers, une énergie intermittente qui oblige à des centrales fossiles en backup (, des matériaux peu recyclable (carbone) et des métaux rares, un cout exorbitant pour le contribuable, un cadeau aux industries chinoises et danoises, c’est çà l’écologie des utopistes.
    Ceux qui croit que l’on peut imposer l’écologie contre l’avis des riverains, en piétinant les lois élémentaires de la physique en mentant aux citoyens, en leur faisant payer leur fantasmes inutiles tueront l’écologie, et il est peut être déjà trop tard.

    Répondre
  • Pompili et Girardin deux bonnes garces qui ne savent pas de quoi elles parlent , et encore moins des effets que cette zone industrielle va engendrer sur le monde marin , rien que pour ces non savoirs elles devraient se taire , mais faut qu’elles racontent que des conneries au nom du porte feuille des mafieux et certainement des dessous de table pour ces soi disants savantes des effets néfastes de l’eolien sur le monde marin , je ne peux pas encadrer ce genre de personnes qui assurent que tout sera parfait , à terre ils n’arrivent meme pas à controler un soi disant virus alors en mer , on en parle meme pas , des ignorantes qui adorent le pognon , c’est encore une fois désolant .

    Répondre
  • La consommation totale annuelle du résidentiel se situe autour de 150 TWh sur un total de 410 TWh.
    La population actuelle est de 65 millions d’habitants en métropole.

    Pour la population résidentielle, la consommation d’électricité spécifique par habitant est de 1.180 kWh/an. Avec le chauffage électrique + l’eau chaude électrique + la cuisson électrique, c’est 2.320 kWh/an au total.

    En comptant tous les secteurs de consommation, depuis l’industrie jusqu’à l’agriculture, c’est 6.300 kWh/an par habitant.

    Avec 1.820 GWh pour 835.000 habitants, cela donne 2.180 kWh/an par habitant. C’est une donnée habituellement citée par RTE, Enedis ou l’Ademe.

    Cette électricité éolienne est d’autant plus intéressante que l’éolien produit davantage en hiver, quant le chauffage électrique est utilisé.

    Répondre
  • Il n’est pas fondé de s’en tenir à la consommation domestique pour évaluer la production éolienne . En effet nous participons à la consommation générale . Le passager du TGV , le patient hospitalisé , l’écolier dans son étude , le passant dans la rue éclairée, etc, utilisent l’électricité . Cette consommation n’apparait pas sur un compteur domestique ,elle n’en est pas moins réelle .
    C’est pour donner une image favorable à leur industrie que les promoteurs affichent une consommation réduite à quelques usages .

    Répondre
  • Plutôt que de récolter des données peu fiables sur un site qui prétend tout connaître sur le monde entier, mieux vaut consulter les sites officiels français comme l’INSEE et le ministère concerné.

    En France, pour la métropole, la consommation finale d’électricité a été de 404 TWh en 2020. La population moyenne de l’année 2020 a été de 65,2 millions d’habitants.

    Cela nous donne une consommation de 6.200 kWh par habitant.

    Répondre
  • Même si on prend le chiffre de 6200 Kw/h par hbt on est loin des 2180 affichés par les propagandistes du lobby éolien .

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective