linky-jpg

Linky et Gazpar : une solution pour réduire ses factures

L’éclairage d’Alexandre François, Expert offres et marché de l’énergie chez Hello Watt.

Les Français sont pour l’heure plutôt méfiants vis-à-vis des nouveaux compteurs Linky et Gazpar. En proposant des solutions innovantes basées sur les données récoltées par compteurs communicants, les acteurs de la rénovation énergétique comptent bien jouer un rôle dans leur adoption. À la clé pour le consommateur : une meilleure maîtrise de sa consommation d’énergie et des économies sur sa facture.

Suivre sa consommation : le point de départ des économies

Les compteurs communicants facilitent le suivi de la consommation d’énergie

Et si le simple fait de visualiser votre consommation électrique en temps réel vous aidait à la réduire ? C’est l’observation réalisée dès 2012 par une équipe de chercheurs du CNRS de l’Université de Nice Sophia Antipolis en partenariat avec l’Université de Liège. L’étude, publiée en 2017, indique même que le groupe qui disposait des meilleurs outils pour suivre sa consommation électrique est parvenu à la réduire de 23 % sur un an.

Un argumentaire qui va dans le sens des possibilités offertes par les nouveaux compteurs communicants, Linky pour l’électricité et Gazpar pour le gaz naturel :

  • suivi en ligne gratuit de la consommation d’énergie ;
  • facturation sur la consommation réelle et non plus sur une estimation ;
  • relève du compteur à distance sans faire intervenir un technicien ;
  • gratuité du changement d’option tarifaire (base ou heures pleines/heures creuses) ;
  • développement de nouvelles options tarifaires adaptées aux habitudes des clients.

Cette nouvelle génération de compteurs doit permettre aux foyers français de mieux maîtriser leur consommation d’énergie, et donc de faire des économies. L’ensemble du territoire devrait être bientôt couvert par ces compteurs intelligents. Pour Enedis, la fin du déploiement est prévue en 2021 avec 35 millions de compteurs électriques. Pour GrDF, ce sera plutôt en 2022 avec 11 millions de compteurs de gaz.

Quels outils pour suivre sa consommation en temps réel ?

Fin 2020, ce sont 28,5 millions de foyers qui sont déjà équipés d’un compteur Linky. Le gestionnaire de réseau Enedis, et certains fournisseurs d’énergie, proposent des outils pour aider les consommateurs à lire leur consommation électrique. Un marché de l’innovation ouvert à tous les acteurs de l’efficacité énergétique.

Grâce au développement d’algorithmes capables d’analyser en détail la consommation d’un foyer, certains vont plus loin que les apps de suivi conso classiques. C’est le cas de la start-up Hello Watt (auteur de cet article) qui a lancé courant 2020 son Coach Conso, une web-app gratuite pour suivre sa consommation d’énergie et mieux la maîtriser. Les possibilités offertes sont nombreuses :

  • suivi de sa consommation d’électricité et de gaz de manière horaire, quotidienne et mensuelle, en kilowattheure comme en € ;
  • comparaison de sa consommation à celle de logements similaires ;
  • analyse de sa consommation selon ses usages (chauffage, eau chaude…) grâce à un programme interne unique de R&D ;
  • réduire ses factures d’énergie grâce à des actions d’économies personnalisées et chiffrées.

Prendre en main sa consommation : des consommateurs encore frileux

Si le compteur Linky équipe aujourd’hui la plupart des foyers, l’adoption de ses fonctionnalités par les Français est encore très limitée. La faute principalement aux polémiques qui ont entaché le déploiement du compteur Linky et brouillé la communication d’Enedis.

Rappelons que les craintes sur la prétendue dangerosité des ondes émises par les nouveaux compteurs ont été infirmées par les études scientifiques de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité sanitaire Alimentation Nationale), de l’ANFr (Agence nationale des fréquences) et du CRIIREM (Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques).

Autre crainte pour certains consommateurs : le traitement des données personnelles. Rappelons que la collecte et l’accès aux données de consommation des compteurs communicants est strictement encadré par la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). Seules les données de consommation journalières sont relevées par défaut par le compteur.

Les données de consommation dites “fines” (par heure ou par de demi-heure) ne sont relevées par les compteurs que sur demande des utilisateurs.

Enfin, la transmission des données de consommation à des tiers (fournisseurs et autres acteurs de l’efficacité énergétique) se fait seulement avec le consentement de l’utilisateur. Afin de pouvoir traiter ces données, les tiers doivent par ailleurs recevoir au préalable une accréditation des gestionnaires de réseaux qui effectueront des contrôles réguliers.

Les compteurs communicants Linky et Gazpar permettent de connaître avec plus de précision la consommation énergétique d’un foyer au cours de la journée. S’il n’y a pas encore d’offres spécialement dédiées aux compteurs Gazpar, ce n’est pas le cas pour les compteurs Linky. Les foyers équipés du compteur électrique de dernière génération ont en effet la possibilité de profiter de ces offres plus adaptées à leur consommation.

Quels changements par rapport aux offres classiques ?

Avec Linky, les fournisseurs ont la possibilité de proposer des offres dédiées aux compteurs communicants qui vont plus loin que le traditionnel découpage tarifaire heures pleines/heures creuses. Il est désormais possible d’afficher un prix de l’électricité différent selon :

  • les heures de la journée ;
  • les jours de la semaine ;
  • les mois et les saisons.

L’autre point important concerne la puissance maximale du compteur électrique exprimée en kilovoltampère (kVA). Avec un compteur électronique ou électromagnétique, les consommateurs devaient choisir une puissance supérieure à leur consommation maximale disponible à un instant T : 3 kVA, 6 kVA, 9 kVA, 12 kVA… jusqu’à 36 kVA.

Le compteur Linky offre la possibilité aux fournisseurs de proposer des offres avec une puissance réglée au kilovoltampère près (5 kVA, 7 kVA, 10 kVA…). Pour le consommateur, cela permettra de faire des économies sur le prix de l’abonnement qui augmente avec la puissance du compteur.

À l’heure actuelle, les offres dédiées aux compteurs communicants répondent surtout à des situations précises : résidence secondaire, recharge d’une voiture électrique au domicile, logement vide la journée en semaine, télétravail…

Dans la plupart des cas, cela nécessitera de déplacer vos habitudes de consommation sur la période où le prix de l’électricité est le plus bas. Une réorganisation qui n’est pas toujours facile à tenir sur la durée. En choisissant une offre Linky, vous n’avez donc pas la garantie de faire des économies.

Pour la plupart des logements, les économies seront plus importantes en choisissant une offre en tarif Base ou Heures pleines/Heures creuses chez un l’un des fournisseurs d’électricité les moins chers. Des offres à -17 % sur le prix du kWh HT sont proposées. La remise peut atteindre -20 % en passant par un achat groupé.

Enfin, il est difficile d’estimer la facture d’un client qui passerait d’une offre classique à une offre spéciale Linky. Les remises sont appliquées sur des plages horaires spécifiques non-conventionnelles. En se basant sur ses anciennes factures, le client aura, au mieux, la différence entre sa consommation en heures pleines et en heures creuses.

À ces données peuvent s’ajouter les consommations mensuelles ou bimestrielles selon le mode de relevé du compteur jusque-là utilisé. C’est là que les compteurs Linky entrent en jeu. En partageant leur consommation détaillée, les consommateurs auront plus d’informations pour faire une comparaison complète.

Le manque actuel de données complique l’évaluation de la rentabilité des offres Linky. Les consommateurs ont donc tout intérêt à utiliser des outils de suivi de la consommation énergétique plus précis tout en conservant, dans un premier temps, une offre d’électricité classique avec une tarification horaire uniforme ou un tarif heures creuses.

L’analyse des données récoltées par le compteur communicant Linky sur une année permettra ainsi d’évaluer avec plus de précision la rentabilité de ces offres pour le client.

 

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Bonjour
    perso, le linky ne me permet pas de voir ma consommation en temps réel à distance,c’est faux, il y a 1 ou 2 jours de décalage .Si vous faites de l’autoconsommation vous ne voyez que la différence.Dur dur de retrouver sa consommation et sa production sur enedis.de plus si vous etes sur l’appli mobile on ne peut pas voir la production seulement la consommation.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective