Le Liban lance ses premières explorations offshore avec Total

Le Liban a donné jeudi le coup d’envoi de ses premières explorations d’hydrocarbures en Méditerranée menées par Total, un jour qualifié d'”historique” par les dirigeants du pays confronté à une grave crise économique.

Le président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Hassan Diab ont participé à une cérémonie officielle sur le navire de forage qui a jeté l’ancre à environ 30 km au large des côtes libanaises, au nord de Beyrouth.

La durée du forage dans le premier puits d’exploration du bloc 4 est estimée à deux mois.

“C’est un jour heureux (…) pour tous les Libanais”, a lancé le président Aoun, saluant un “jour historique”, selon la télévision d’Etat.

Le Liban a signé en 2018 son premier contrat d’exploration pour deux blocs offshore avec un consortium emmené par le groupe français Total et incluant l’italien Eni et le russe Novotek.

Le pays est confronté à une crise économique sévère qui s’est exacerbée avec le déclenchement en octobre d’un mouvement de contestation inédit contre la classe politique, accusée de corruption et d’incompétence.

Les autorités nourrissent de grands espoirs vis-à-vis d’une potentielle découverte d’hydrocarbures, y voyant une manière de relancer l’économie et de répondre aux besoins énergétiques d’un pays surendetté et habitué aux pénuries chroniques de courant.

Les experts tempèrent toutefois cet optimisme, rappelant les délais encore longs qui séparent l’étape actuelle de celle de l’extraction, –qui ne sera amorcée que si les quantités découvertes sont suffisantes–, mais aussi la mauvaise gouvernance au Liban et le litige frontalier avec Israël qui concerne certains blocs offshore.

“L’espoir grandit de voir le Liban dépasser la grave crise économique qui étouffe les Libanais sur le plan financier et social”, a estimé jeudi M. Diab.

“C’est un jour historique, où nous commençons à forer en mer pour faire du Liban un pays pétrolier”, a-t-il ajouté.

Des travaux de forage sont également prévus dans le bloc 9 mais aucune date n’a été fixée.

Les résultats du forage dans le bloc 4 “seront nécessaires pour finaliser la stratégie d’exploration du bloc 9”, a récemment indiqué le groupe Total à l’AFP.

Une partie du bloc 9 se trouve dans une zone maritime disputée avec Israël, pays avec lequel le Liban est techniquement en état de guerre.

Total a toutefois rappelé que les travaux d’exploration prévus seront “situés à l’extérieur de la zone frontalière de dispute”.

Beyrouth a lancé en 2019 un deuxième appel d’offres pour l’exploration de cinq nouveaux blocs. Les consortiums internationaux sont invités à déposer leurs offres d’ici avril 2020.
tgg/bek/on

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective