Bruno Le Maire salue la « sage décision » allemande de suspendre le gazoduc Nord Stream 2

La décision allemande de suspendre le gazoduc Nord Stream 2 est « une bonne décision et une sage décision », a affirmé mercredi le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire, une sanction faisant partie d’une première salve face aux offensives russes contre l’Ukraine.

« C’est une bonne décision et une sage décision, l’Allemagne réalise que l’indépendance énergétique n’a pas de prix », a affirmé le ministre sur BFM TV/RMC, évoquant la « nécessité absolue » de l’indépendance face à l’envolée des cours du pétrole et du gaz.

A la suite de la reconnaissance par Moscou de provinces ukrainiennes prorusses, l’Allemagne a fini mardi par se résoudre à suspendre la certification de Nord Stream 2, un projet phare pour Berlin comme pour Vladimir Poutine longtemps mené malgré les critiques.

Le gazoduc estimé à plus de 10 milliards d’euros, dont la construction est achevée depuis l’automne dernier, n’était pas encore en service en raison d’un blocage juridique de la part du régulateur énergétique allemand.

L’annonce de Berlin est un « tournant majeur », a affirmé mardi un haut responsable américain, qui « libérera l’Europe de l’étau géostratégique russe du fait de son approvisionnement en gaz naturel ».

Alors que le calendrier pour ce gazoduc est encore très flou, le ministre français a affirmé que « Nord Stream pourra ouvrir le jour où le pouvoir russe respectera ses engagements internationaux et respectera l’intégralité d’un territoire comme l’Ukraine ».

« Nous en sommes très loin aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Ce projet controversé est supposé renforcer encore davantage la coopération entre Moscou et l’Europe sur le gaz, le Vieux continent important déjà environ 40% de ses besoins depuis la Russie.

Nord Stream 2 relie la Russie à l’Allemagne via un gazoduc de 1.230 kilomètres sous la mer Baltique d’une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an, sur le même parcours que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Il oublie qu’avec ENGIE la France est partie prenante de ce gazoduc et que pour cette entreprise, cette « suspension » est un mauvais coup. D’un point de vue écolo se mettre sous la dépendance de gaz de schiste US n’est pas une bonne affaire et ce n’est pas une bonne affaire du point de vue économique non plus en renchérissant le prix de l’énergie.
    Quant à l’indépendance énergétique, croire que le Nuc permet de l’obtenir serait vrai si les ressources en minerai étaient sur le territoire de l’UE.
    J’en profite pour dire que je trouve le terme de « sanction » tout à fait ridicule en la circonstance. La Russie n’a pas commis de « faute » elle défend ce qu’elle pense être ses intérêts en terme d’économie et de sécurité. « Mesure de rétorsion » serait plus approprié et moins infantilisant !

    Répondre
    • @Dumas.
      La première différence, avec le nucléaire, est que le coût principal est la construction des centrales, quasi sans importation, car le prix de l’uranium carburant est négligeable (de mémoire 2% du prix de l’exploitation des centrales).
      La seconde est que le gaz est très difficile à stocker en quantité, contrairement à l’uranium.
      Et la troisième est qu’une solution existe, reprendre un projet de centrale de quatrième génération comme Astrid, surgénérateur, qui peut consommer non seulement l’uranium 235, mais aussi l’uranium 238, dont nous avons 320.000 tonnes en stock.

      Répondre
  • Tout à fait Dumas
    d’une part, la bêtise est infinie et Le Maire en est un adepte, il ne sait qu’aboyer avec les chiens comme « quand la caravane passe les chiens aboient ».
    D’autre part comme tout traitre gouvernant, il ne pense qu’ à garder le pouvoir avec les oreilles dans le sens du vent et celui de la bien pensance.
    Il ne comprend rien aux besoins énergétiques des pays de l’UE et de leur dépendance énergétique. Et dire qu’il se prend au sérieux !

    Répondre
  • Il me semble que cette crise a été construite par les EU, dont l’un des buts est de vendre du gaz (de schiste) à l’Europe et d’empêcher la Russie de vendre du gaz à l’Europe. Pourquoi est-ce que l’Europe se couche devant les EU dans cette histoire ?
    Cela rapprochera davantage la Russie de la Chine, notamment pour lui vendre plus de gaz.

    Répondre
  • Vous exagérez. Poutine a déjà montré depuis longtemps son côté impérialiste avec de nombreuses invasions depuis plus de 20 ans et sa volonté de reconstituer l’ancienne URSSS. Sortez de la théorie du complot !

    Répondre
  • Et les Américains, bien sûr, sont allés en Irak contre le méchant Saddam avec ses armes de destruction massives, et pour rétablir la démocratie. Les EU ont des intérêts géostratégiques dans cette guerre. Comme à chaque fois. D’ailleurs, « les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts ».

    Répondre
  • La France s’est opposée aux EU dans le cas de l’Irak car il y avait bien manipulation. Mais ne généralisez pas. Dans le cas de l’Ukraine, c’est très différent. Il y eu des précédents avec la Russie. Ne l’oubliez pas !

    Répondre
  • Curieusement, l’invasion de l’Ukraine fait suite au refus de l’Allemagne de mettre en service le NS2, qui a elle-même reçu cet ordre des EU. Certes, il y a encore d’autres motifs géostratégiques à cette guerre, mais celle-ci peut sembler un motif majeur.
    L’Ukraine a tout fait également pour s’opposer à ce gazoduc.
    La Russie est une grande puissance militaire. Fallait-il l’humilier en lui faisant construire un gazoduc pour lui dire ensuite qu’elle ne peut pas l’exploiter ? Les EU vont pouvoir vendre à l’Europe leur gaz de schiste à très bon prix…
    Quant à l’Allemagne, il lui restera toujours le lignite, pour lequel elle se trouvera une excuse de prolongation, pour compenser les fluctuations des ENR.

    Répondre
  • Là, Marc se lance dans de la grande désinformation tendancieuse !!!
    – « l’invasion de l’Ukraine fait suite au refus de l’Allemagne de mettre en service le NS2 »
    L’invasion de l’Ukraine, démocratie indépendante, par un dictateur, serait due à un retard de l’Allemagne d’autoriser le démarrage du gazoduc LOL
    Les Russes avaient envahi la Crimée, province de l’Ukraine, sans que personne ne bouge, et ils tentent le même coup avec l’ensemble du pays.
    – L’Allemagne … « qui a elle-même reçu cet ordre des EU »
    Parce que vous croyez que l’EU peut donner des ordres à l’un des États de l’Union Européenne !!!
    Et surtout à celui qui a le plus d’influence !!!
    La Commission est, pour l’essentiel, pilotée par les chefs d’État eux-même.

    Tout ça montre surtout l’importance pour la France de relancer une puissante industrie du nucléaire civil.
    50 centrales modernes, et au plus tôt possible en surgénération.

    Répondre
    • Hervé Guéret encore une fois de plus vos vieux canulars périmés pour gogos alors la réalité du terrain face à toutes vos inepties de gogos : Vous parlez d’une énergie polluante à tous les stades , très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/272985954_10228402885082094_3452469697913469809_n.jpg?_nc_cat=102&ccb=1-5&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=bZInR9MPwiEAX9mK0VT&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=00_AT9-v4jgoF07dFxJXC2De3oSpMGzYxRqffvGmA7H3a3paw&oe=6205DBAF

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective