Le gaspillage énergétique des appareils connectés coûte des milliards

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie publié ce mercredi 2 juillet, l’inefficacité énergétique des appareils connectés à internet aurait entraîner un gaspillage de plus de 80 milliards de dollars pour la seule année 2013. Un gaspillage d’énergie en partie lié à la non utilisation des technologies de connectivité efficaces pourtant existantes à l’heure actuelle.

Ainsi, comme le stipule l’Agence internationale de l’énergie, près de 14 milliards d’appareils électroniques connectés au réseau dans le monde aurait gaspillé environ 400 TWh en 2013, soit l’équivalent de la production annuelle du parc nucléaire français. Un énorme gâchis donc lorsque l’on sait que ces 14 milliards d’appareils connectés ont consommé au total 616 TWh sur la même année.

Les ordinateurs, les box TV, les consoles de jeu ou encore les modems, autant d’appareils électroniques fonctionnant aujourd’hui en connexion constante sur le réseau internet et qui n’utilisent pas au contraire des téléphones et tablettes portables, les dispositifs de connexion les plus performants. En effet, la plus grande partie de la consommation d’électricité de ces appareils (environ 80 %) n’est destinée qu’à maintenir l’appareil sous tension afin de garantir et de préserver la connexion au réseau et cela même lorsque son propriétaire ne l’utilise pas.

Comme le souligne l’AIE, cela s’explique notamment par la mise en place systématique de “protocole de communication qui imposent à ces appareils d’être en mesure de répondre en permanence” aux possibles sollicitations, mais également par le fait que ces machines ne soient toujours pas capables de “réguler leur consommation d’énergie en fonction du volume de données échangées”.

A l’opposé, les téléphones et tablettes portables dont la durée d’autonomie et donc la faible consommation est un des premiers arguments de vente, sont eux équipés des technologies de connectivité économes en énergie. L’application de ces technologies aux appareils  non mobiles permettrait de réduire leur consommation de 65 %.

Toutefois, ce gaspillage, désigné sous le terme d’inefficacité énergétique, serait toutefois amené à augmenter dans les années à venir en raison du développement croissant du nombre d’appareils ménagers connectés (TV, réfrigérateurs, lave-vaisselle, etc.). Evalué par l’AIE à près de 50 milliards en 2020 et 100 milliards en 2030, l’ensemble de ces appareils connectés représenteront alors une consommation de 1100 TWh par an à l’horizon 2025 et très certainement un gaspillage proportionnel.

Crédits photo : Binto

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective