Pierre Larrouturou promeut un ambitieux pacte européen pour sauver le climat

Doter l’Union européenne d’un budget climat, charger la Banque européenne d’investissement (BEI) de financer des projets pour la transition énergétique ou encore aider massivement les pays d’Afrique: ce sont les propositions d’un ambitieux “pacte finance-climat” européen, présenté jeudi à Paris à l’Unesco.

Le projet est porté entre autres par le climatologue Jean Jouzel et l’économiste Pierre Larrouturou. “L’Europe a besoin de montrer qu’on peut lutter de manière radicale pour sauver le climat”, au moment où les Etats-Unis se retirent de l’Accord de Paris sur le climat, a expliqué à l’AFP Pierre Larrouturou.

“Il faut un nouveau projet à l’Union européenne, qui redonne du sens à l’aventure”, a-t-il poursuivi.

Ce plan prévoit de transformer la BEI en Banque de développement durable, “chargée de fournir aux Etats membres des financements à taux zéro qui seront intégralement utilisés pour la transition énergétique”, selon la présentation. “Chaque Etat aurait un +droit de tirage+ annuel correspondant à 2% de son PIB”, est-il précisé.

Ceci permettrait par exemple d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments de manière massive, alors que ce secteur est le plus consommateur d’énergie en France devant les transports, a expliqué l’économiste.

Ce pacte, qui serait mis en oeuvre dès 2020, propose de “créer un vrai budget climat au niveau européen, doté de 100 milliards d’euros chaque année” et d'”augmenter très nettement l’aide aux pays d’Afrique et du pourtour méditerranéen (40 milliards de dons chaque année) ou encore d'”investir massivement dans la recherche”.

Les ressources nécessaires seraient trouvées via “une contribution climat de 5%” sur les bénéfices des entreprises non réinvestis, la taxe sur les transactions financières et la taxe sur le CO2.

Le collectif qui défend ce projet veut profiter des “consultations citoyennes” sur l’avenir de l’Europe voulues par Emmanuel Macron, qui seront lancées à la mi-avril en France, pour le faire connaître du grand public. Il espère pouvoir en faire de même dans les autres pays de l’Union européenne où se tiendront des consultations similaires entre avril et octobre.

La liste des signataires en faveur de ce pacte, est plutôt éclectique, du prince Albert de Monaco au patron de la Confédération européenne des syndicats Rudy de Leeuw, en passant par l’ancien président de la Commission européenne Romano Prodi.

Ont également signé le texte des économistes (James Galbraith, Tim Jackson, Alain Grandjean), des politiques, des représentants du monde du spectacle ainsi que des philosophes et des écrivains.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective