wagabox

“La transition énergétique passera par l’utilisation accrue des gaz renouvelables”

La société iséroise Waga Énergy a réussi le 14 février une première mondiale à Saint-Florentin (Yonne) : la production d’un biométhane pur à plus de 98 % à partir du biogaz émis par les déchets ménagers enfouis. Aboutissement de dix années de R&D, cette prouesse technologique a été réalisée en partenariat avec Coved, gestionnaire du site de stockage des déchets, et GRDF, premier distributeur de gaz naturel en France. Interview de Mathieu Lefebvre, Pdg de Waga Énergy.

Comment vous est venue l’idée de produire du biométhane à partir de déchets ménagers ?

L’idée date de 2007. À un problème donné, nous avons voulu apporter une solution. Quel est le problème ? Pour encore quelques décennies, une bonne partie des déchets produits par l’urbanisation sont stockés (mis en décharge). Les décharges à ciel ouvert sont devenues des centres d’enfouissement techniques, des trous dans lesquels on vient déverser des déchets collectés dans les villes. Le problème : ces déchets contiennent une part de matière organique. Une fois stockée, celle-ci se dégrade par un procédé naturel et produit spontanément du biogaz qui va être progressivement émis à l’atmosphère. Dans les décharges ou dans les installations de stockage de déchets, il est collecté à travers des forages et des tuyaux pour être brûlé. Ceci est un problème dans la mesure où ce gaz, qui coûte aux opérateurs en terme de collecte et de destruction, s’il n’est pas traité, va directement dans l’atmosphère et est responsable de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’impact est donc considérable sur le changement climatique. Ce gaz est extrêmement énergétique et pertinent pour la transition énergétique. Il contient du méthane et du C02 au moment de sa méthanisation qui est difficilement valorisable à cause de son impureté et de l’air difficilement séparable du méthane. Pour valoriser cette ressource énergétique renouvelable, il faut être capable d’épurer ce gaz pour en faire du méthane substitut du gaz naturel et donc à la qualité et au coût du gaz naturel. Si on est capable de faire cela, alors on est capable de transformer cette pollution en énergie, ce coût en revenu.

Comment ça marche concrètement ?

Combinant filtration par membrane et distillation cryogénique, la WAGABOX extrait le méthane du biogaz produit par la fermentation des déchets ménagers, en séparant l’azote, l’oxygène, le dioxyde de carbone et les impuretés. C’est à ce jour la seule unité au monde capable de produire, à partir de ce mélange gazeux complexe, un biométhane pur à 98 %, compatible avec les standards de qualité des opérateurs de réseau.

Quel est votre modèle économique ? Comment revendez-vous le gaz ?

Il aura fallu dix ans entre l’idée et la réalisation industrielle d’une solution pertinente d’un point de vue économique. Il nous a fallu des années de simulation, d’essais et de calculs. Une fois que nous avons conçu cette usine à gaz très complexe, nous avons proposé aux opérateurs du déchet et aux grands opérateurs de l’énergie d’être le maillon entre les deux, l’investisseur et l’exploitant. Nous ne leur demandons pas d’investir dans une usine qui n’est pas leur cœur de métier, mais nous proposons d’acheter le gaz brut aux opérateurs du déchet pour revendre le biométhane.

L’unité de Saint-Florentin injecte donc du biométhane pur provenant de la fermentation des déchets dans le réseau de distribution de gaz de la ville. Combien de gigawatt peut-elle délivrer ?

En février, nous avons pu injecter à Saint-Florentin plus de 500 mégawattheures dans le réseau, et un gigawattheure en mars. 3 000 foyers peuvent ainsi être alimentés. Cela représente également une flotte d’une centaine de bus.

Cela s’apparente à de l’économie circulaire ! ?

Complètement ! La première Wagabox a été cofinancée par l’Ademe à travers le programme d’investissement d’avenir « économie circulaire ».

Qui dit économie circulaire dit contribution à la transition énergétique…

Mes associés et moi-même, et tous les salariés de Waga sommes très engagés dans la transition énergétique. Celle-ci passera par une utilisation accrue des gaz énergétiques renouvelables, et du biométhane en particulier. L’objectif est de substituer progressivement nos énergies fossiles qui alimentent 85% de nos usages de l’énergie. Pour vous donner une idée, l’usine de Saint-Florentin permet d’éviter 4000 tonnes de CO2 par an.

Avez-vous des objectifs à l’international ?

99% de notre marché est à l’international. Nous sommes sollicités dans le monde entier où il existe des dizaines de milliers de décharges. Et en France, nous avons de quoi déjà nous occuper ! La deuxième usine à gaz a été placée sur site dans l’Oise où elle injectera en mai. La troisième devrait être opérationnelle en janvier 2018. Et en 2025, nous devrions avoir une centaine d’unités de production. Cela représente 300 millions d’euros d’investissement.

 

Crédit photo : Laurent Barbotin-Waga Énergy

 

Le compte Twitter de Waga Énergy 

 

 

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective