solaire-jpg

La plus grande ferme solaire d’Île-de-France devrait voir le jour à Marcoussis

C’est à Marcoussis, une petite ville de l’Essonne (connue pour être le centre d’entraînement du XV de France), que devrait voir le jour la plus grande centrale photovoltaïque d’Île-de-France.

Lancé il y a deux ans, ce projet renouvelable vient de franchir une étape supplémentaire importante : la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a en effet donné son feu vert à l’implantation de cette ferme solaire sur une ancienne friche industrielle.

Revaloriser des surfaces foncières aujourd’hui à l’abandon

Ce projet fait partie des lauréats de l’appel d’offres “4.5” de la CRE, portant sur la réalisation et l’exploitation de centrales solaires au sol d’une puissance comprise en 500 kW et 30 MW.

Porté par le Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Électricité en Île-de-France (Sigeif), la candidature propose notamment de revaloriser une friche inutilisée depuis plus de 25 ans.

Coincée entre l’A10 et les voies du TGV Atlantique, cette friche industrielle de 46 hectares est surnommée “site des arrachis” par les locaux. Il s’agit d’une zone sans intérêt écologique majeur, laissée à l’abandon à la suite du chantier du tunnel du TGV.

Plus de 26 GWh d’électricité renouvelable par an

Le Sigeif prévoit de déployer plus de 76.500 panneaux en silicium cristallin à structures fixes sur une surface de plus de 22 hectares.

Grâce à une puissance cumulée totale de 24 MW, le parc solaire de Marcoussis devrait générer chaque année plus de 26,3 GWh d’une électricité totalement respectueuse de l’environnement. De quoi couvrir les besoins d’une ville de 11.400 habitants tout en évitant le rejet de quelques 17.500 tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

“La ferme solaire de Marcoussis va transformer de façon spectaculaire une friche foncière en un projet valorisant pour la Ville et exceptionnel pour l’Île-de-France. Il fallait de l’audace et de la ténacité pour faire aboutir ce projet conforme à notre ambition écologique. Les efforts de chacun sont aujourd’hui récompensés”, s’est notamment félicité Olivier Thomas, maire de Marcoussis et vice-président du Sigeif.

Le budget de cet ambitieux projet est évalué à 17,5 millions d’euros. Une partie du capital sera ouvert aux citoyens. Les particuliers qui le souhaitent pourront en effet apporter leur soutien financier grâce à un dispositif de financement participatif.

Réduire l’indépendance énergétique de la région Île-de-France

“Ce projet est important pour l’Ile-de-France dans son ensemble. Cette ferme solaire contribuera significativement à atteindre les objectifs du schéma régional climat air énergie en matière de solaire photovoltaïque”, a tenu à préciser Jean-Jacques Guillet, président du Sigeif.

En plus de bénéficier à l’ensemble des habitants de la région, la production de la ferme solaire de Marcoussis va permettre à l’Île-de-France de diminuer sa dépendance énergétique.

À l’heure actuelle, la majorité de l’électricité consommée dans la région parisienne provient en effet d’installations situées en dehors de la Région.

La centrale photovoltaïque de Marcoussis permettra également de démontrer que l’énergie solaire représente une aubaine économique pour l’ensemble de notre territoire, y compris pour les régions du nord de la France caractérisées par un taux d’ensoleillement plus faible que dans le sud.

Quand renouvelable rime avec pastoralisme

“Avec la baisse des coûts de réalisation, notamment ceux des panneaux photovoltaïques qui en sont le principal élément, les sites au nord de la Loire deviennent compétitifs”, a souligné Pascal Le Duc, chargé d’affaires projets à la Compagnie du vent.

Enfin, le projet s’accompagne d’une démarche d’éco-pastoralisme. Ce ne sont pas moins de 250 ovins (brebis, agneaux, béliers…) qui devraient en effet élire domicile à l’intérieur de la clôture qui bordera le site des arrachis.

“L’idée n’est pas seulement d’entretenir le terrain à l’aide d’animaux brouteurs. Le projet pourrait aussi permettre de produire de la viande d’agneau, du fromage de lait de brebis, voire l’exploitation de la laine. Soit de quoi répondre à la demande grandissante des consommateurs de circuits courts”, a fait savoir la mairie de Marcoussis.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Le photovoltaïque ne sert pas à grand chose en France : il vient se substituer à une électricité déjà largement décarbonnée. De plus , ne produisant rien le soir, il ne permet pas d’envisager la fermeture des centrales pilotables. Ces installations viennent en plus de, et non à la place des autres, et représentent donc un impact environnemental et financier supplémentaire. Il y a d’autres priorités : isoler les logements, améliorer les transports en commun, développer le solaire themrique… Les renouvelables doivent être un moyen et non un objectif.
    En plus cet article est mensonger : en France le contenu en CO2 de l’électricité est de 61g/kWh. Donc 26.3GWh annuel représentent, en supposant nulles les émissions du photovoltaïque, une économie de 1604 tonnes de CO2 et non 17500. Et encore, 61g est une moyenne, , le PV a tendance a produire quand il fait beau et qu’on consomme peu d’électricité, donc qu’on utilise peu les centrales fossiles. https://livre.fnac.com/a11254841/Bertrand-Cassoret-Transition-energetique

    Répondre
  • Avatar

    La production envisagée de 26,3 GWh à partir d’une puissance installée de panneaux photovoltaique de 24 MW revient à avoir une installation qui produit un peu plus de 1000 h en tout et pour tout sur une année. Une année : 365 j x 24 h/j soit 8760 h.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective