La Bulgarie évoque une relance du projet de centrale nucléaire de Béléné

Laissé de côté en mars 2012 par le Premier ministre bulgare Boïko Borissov pour des raisons de coûts, le projet de centrale nucléaire de Béléné pourrait repartir de l’avant. Le référendum du 27 janvier 2013 au cours duquel les électeurs s’étaient déclarés majoritairement pour la construction d’un nouveau réacteur, a conduit à un réexamen du projet par le parlement, et le Premier ministre se dit désormais favorable à l’entrée de nouveaux investisseurs. 

Boïko Borissov s’est exprimé vendredi dernier pour une relance du projet de centrale nucléaire de Béléné, évoquant pour justifier son changement de cap, le montant des dédommagements dus à la Russie après son abandon en 2012, et l’intérêt énergétique et environnemental d’une telle réalisation. “Nous devons réaliser ce projet avec des investissements privés, a-t-il estimé à la télévision Nova“, soulignant l’importance des sommes dues à la société russe Atomstroyexport.

Une cour internationale d’arbitrage avait décidé en juin que la Bulgarie devait payer à Atomstroyexport, 550 millions d’euros pour les deux cœurs de réacteurs commandés même si ceux-là n’avait pas été réceptionnés (l’un est construit et l’autre est à moitié achevé). Sofia souhaiterait en outre renforcer son indépendance énergétique vis-à-vis du gaz russe et garantir son approvisionnement énergétique futur sans pour autant voir ses émission de gaz à effet de serre augmenter.

A lire également : Gaz : la Bulgarie s’allie à la Grèce pour réduire sa dépendance à la Russie

La Bulgarie dispose actuellement d’une seule centrale nucléaire, à Kozlodouï (nord), avec deux réacteurs de 1.000 MW chacun, également de fabrication russe et dont l’exploitation expire en 2017 et 2021. Seuls les réacteurs 5 et 6 de ce site sont encore en fonction et assurent plus du tiers de la consommation nationale d’électricité.

Outre le projet de Béléné qui porte sur deux réacteurs russes de nouvelle génération de 1.000 MW chacun, un nouveau réacteur pourrait également voir le jour à Kozlodouï à l’horizon 2025. Ce projet est en cours de négociation avec le groupe Westinghouse, filiale du Japonais Toshiba, pour un budget évalué à près de 3,5 milliards d’euros.

A lire également : Westinghouse sélectionné pour construire un réacteur en Bulgarie

Crédits photo : Gogo

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective