Iberdrola: le bénéfice net 2019 grimpe grâce au Brésil et aux exceptionnels

L’énergéticien espagnol Iberdrola a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 13% pour 2019, grâce au Brésil et à des éléments exceptionnels qui ont compensé la chute de la production hydroélectrique due aux faibles pluies en Espagne.

Le résultat net atteint 3,4 milliards d’euros, dépassant légèrement les prévisions des analystes interrogés par le fournisseur d’informations financières Factset, qui tablaient sur 3,34 milliards d’euros.

La hausse est due “aux améliorations de tarifs (…) et à la hausse de la demande au Brésil”, à celle “de la production éolienne marine” grâce aux parcs de Wikinger (mer Baltique) et d’East Anglia 1 (mer du Nord), et à de plus grandes capacités de production en général, soutenues par d’importants investissements, explique le groupe dans son rapport financier.

Iberdrola a aussi profité d’éléments exceptionnels, comme une plus-value de 114 millions d’euros due à la cession du réseau de fibre optique espagnol à l’opérateur télécom Lyntia Networks, de “la vente de parcs éoliens aux Etats-Unis et d’actifs immobiliers en Espagne” et d’un changement fiscal à son avantage aux Etats-Unis.

Sans ces exceptionnels, le bénéfice net n’aurait augmenté que de 8% “dans une année de ressources hydroélectriques extrêmement faibles”.

La production hydroélectrique a en effet baissé de 20% globalement par rapport à 2018, et de 33% en Espagne, où les pluies ont été beaucoup moins abondantes en 2019 que l’année précédente.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 3,9% à 36,4 milliards d’euros, mais celui de la branche renouvelables a reculé de 5%.

La production à base d’énergie fossile représente environ les deux-tiers du chiffre d’affaires et celle basée sur les énergies renouvelables environ 10% du total.

Pour 2020, Iberdrola prévoit une croissance “élevée à un chiffre” du bénéfice net et affirme que “ce rythme de croissance se maintiendra dans les exercices suivants”.

Le groupe prévoit d’atteindre un niveau record d’investissements de dix milliards d’euros en 2020, après les avoir augmenté de 32% en 2019, dépassant les huit milliards d’euros.

Les principaux marchés d’Iberdrola sont l’Espagne, le Royaume-Uni, le Mexique, les Etats-Unis et le Brésil.
emi/mg/lth

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective