Hydrogène : le gouvernement dévoile un plan pour l’émergence d’une filière française

Déployer 100 stations de recharge et avoir plus de 5.000 véhicules en circulation en 2023 : le gouvernement a détaillé jeudi 31 mai 2018 son plan de soutien à la filière hydrogène, prévoyant aussi de produire ce gaz de manière plus propre.

Surtout utilisé aujourd’hui dans l’industrie, l’hydrogène est considéré comme un moyen d’accompagner la transition énergétique en permettant de stocker à grande échelle de l’électricité et en servant de carburant dans les véhicules électriques, garantissant une meilleure autonomie que les batteries.
Mais cette technologie est encore émergente et coûteuse, et le gouvernement va mobiliser 100 millions d’euros dès 2019 pour aider les industriels et les collectivités, via un soutien à l’achat de véhicules et à l’investissement dans des infrastructures (production d’hydrogène et stations de distribution), selon des documents fournis par le ministère de la Transition écologique et solidaire.
L’ambition du gouvernement est de “faire de notre pays un leader mondial de cette technologie”, a insisté le ministre, Nicolas Hulot.
L’objectif est d’installer 100 stations de recharge pour les véhicules hydrogène d’ici 2023, contre une vingtaine aujourd’hui, et d’atteindre 5.000 véhicules en circulation, contre un peu plus de 250 actuellement.

Les véhicules visés sont surtout les utilitaires (taxis, engins de chantiers, etc.) et les véhicules lourds (bus, camions, trains).
Par ailleurs, 95% de l’hydrogène actuellement consommé en France provient des énergies fossiles. Le gouvernement veut qu’en 2023, 10% soit issu des énergies renouvelables, via l’électrolyse de l’eau. Cette technique, qui consiste à utiliser de l’électricité pour produire de l’hydrogène, a aussi l’intérêt d’utiliser les surplus de courant produit par exemple par l’éolien et le solaire.
Une partie des financements mobilisés doit donc soutenir l’installation d’électrolyseurs. L’idée du gouvernement est de les installer en priorité près de petits sites industriels consommateurs d’hydrogène (verreries, chimie, etc.), là où une rentabilité est envisageable rapidement, puis de développer autour des flottes de transports, aidant à rentabiliser l’investissement.
En parallèle, il s’engage à avancer sur la mise en place des normes autour des usages de l’hydrogène et à travailler sur la traçabilité de l’hydrogène “vert” pour le valoriser par rapport à son homologue d’origine fossile.
A plus longue échéance, cet hydrogène “vert” pourrait aussi être injecté dans le réseau de gaz naturel, mais le plan ne fixe pas d’objectif. Des études et des projets pilotes sont en cours pour évaluer la faisabilité technique de cette injection sans endommager les réseaux et les équipements en bout de chaîne.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective