Un groupe australien en discussion pour un projet hydroélectrique majeur en RDC

Le géant minier australien Fortescue a confirmé mardi qu’il était en négociation pour développer en République démocratique du Congo ce qui serait le plus grand projet hydroélectrique au monde.

Le groupe du magnat australien Andrew Forrest a affirmé qu’il était en lice pour construire le méga-barrage hydroélectrique Grand Inga, sur le fleuve Congo.

“Fortescue confirme que des discussions ont eu lieu avec le gouvernement de la RDC au sujet des droits exclusifs à développer les projets Grand Inga”, a indiqué mardi le groupe dans un communiqué.

“Aucun accord contraignant formel n’a été conclu à ce stade. Le cas échéant, le groupe en informera les marchés”.

Ce projet, qui pourrait être plus important que le barrage des Trois Gorges, en Chine, et serait censé fournir de l’énergie jusqu’en Afrique du Sud, tarde à voir le jour depuis 1972.

Il est cependant plombé de longue date par une série de problèmes. Divers constructeurs potentiels se sont faits connaître depuis une décennie, mais aucun projet ne s’est concrétisé.

La RDC ne parvient pas à transformer ses richesses minérales sur place ni à éclairer la vaste majorité de ses quelque 80 millions d’habitants faute de centrales hydroélectriques.

C’est un paradoxe puisque le pays tire son nom du deuxième fleuve le plus long d’Afrique (4.700 km) avec l’un des débits les plus puissants du monde (40.000 m3/seconde).
arb/jac/oaa

commentaires

COMMENTAIRES

  • Méga barrage = méga impacts environnementaux!
    Fournir du courant jusqu’en Afrique du Sud… pourquoi pas jusqu’en Australie?
    Les ”mineurs australiens” sont des fous dangereux, des financiers du diable… pour exemple, j’y suis allé au pays des Koalas, savez-vous que leurs ”road train” comportent jusqu’à 5 remorques (chacune avec 24 roues!), transportent environ 200 tonnes… et que toutes ces roues ont des jantes non pas en alu, mais en acier inoxydable!
    Bien sûr il n’y a plus de pertes en ligne, bien sûr les lignes à haute tension n’ont pas besoin d’entretien (bof on coupera tous ces arbres!)…
    Bien sûr comme pour le barrage de ”Grand Saut” en Guyane (ridiculement petit à côté de ce projet monstrueux!), ils vont noyer et détruire un biotope unique sur des surface astronomiques… en provoquant des dégagements de méthane pendant des générations (toute la biomasse engloutie!).
    Cette folie collective de vouloir centraliser à outrance pour dispatcher ensuite n’a plus aucun sens. En Afrique la météo permet d’envisager des projets solaires localisés!
    Redescendez sur Terre… et souhaitons que rapidement le délit ”d’écocide” soit reconnu mondialement!

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective