Le gouvernement prolonge son soutien aux entreprises très consommatrices de gaz et d’électricité

Initialement censé s’arrêter fin août, le fonds de soutien aux entreprises qui consomment beaucoup de gaz et d’électricité pour leur activité va être prolongé jusqu’à fin décembre, a indiqué mardi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Les critères d’accès à cette enveloppe de trois milliards d’euros, destinée à aider les entreprises qui peinent à honorer leurs factures énergétiques dans un contexte de forte inflation, seront également « simplifiés » et « allégés », a-t-il ajouté.

Les conditions d’éligibilité sont « prohibitives pour les entreprises, j’ai entendu le message », a déclaré le ministre à l’occasion de la Rencontre des entrepreneurs de France (REF) organisée par le Medef.

Par conséquent, « nous allons les simplifier dans les semaines qui viennent, et je suis prêt à regarder tous les critères », a assuré le numéro deux du gouvernement.

Depuis le lancement de ce fonds de soutien, en juillet, n’étaient éligibles que les entreprises dont les achats de gaz et d’électricité atteignaient au moins 3% de leur chiffre d’affaires en 2021.

« Je suis prêt à modifier ce seuil », a affirmé M. Le Maire, laissant le soin au ministre de l’Industrie Roland Lescure de mener une concertation avec les entreprises pour revoir les critères d’accès aux aides.

Les critères de profitabilité des entreprises et la période de référence sur laquelle est calculée cette profitabilité pourront également être modifiés, a annoncé M. Le Maire.

La prolongation du dispositif intervient alors que l’approvisionnement en gaz souffre en raison de la guerre entre l’Ukraine et la Russie, grande exportatrice de gaz qui a réduit les flux vendus aux pays européens pour répliquer aux salves de sanctions économiques occidentales.

Cette menace de pénurie fait flamber les prix du gaz, tandis que ceux de l’électricité ont récemment franchi en France les 1.000 euros par mégawattheure.

La présidence de la République a fait savoir mardi qu’un Conseil de défense serait organisé vendredi autour d’Emmanuel Macron, pour évoquer l’approvisionnement en gaz et en électricité de la France.

Lundi, la Commission européenne s’est pour sa part dite prête à une « intervention d’urgence » destinée à enrayer la flambée des prix de l’énergie.

L’exécutif européen travaille en outre à une « réforme structurelle » du marché de l’électricité, dont le prix est dépendant de celui du gaz, a précisé sa présidente Ursula von der Leyen.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Et oui après avoir fermer Fessenheim pour raison électorale (accord EELV et PS en 2012 pour faire élire Hollande en 2021) et en proférant de nombreux mensonges comme « elle était vieille » alors que son niveau de sûreté avait été relevé au meilleur standard possible en accord avec l’autorité de sûreté nucléaire (ASN) indépendante, après avoir prévu de fermer 14 autres centrales nucléaires et en conséquence quasi anéantir l’industrie nucléaire, les mêmes politiques (Macron, Borne…) n’ont aucune honte à relancer une centrale au charbon et organiser un marché de la pénurie du gaz et de l’électricité. Et comme si un mauvais esprit avait décidé de les punir de leurs erreurs (fautes, irresponsabilités ?), voilà pas qu’un problème commun à plusieurs centrales (CSC: corrosion sous contrainte) oblige EDF à arrêter 12 centrales nucléaire au plus mauvais moment. Espérons qu’elles redémarreront avant l’hiver! Mais ne soyons pas trop exigeant quand on pense que Mélanchavez , lui, arrêterez au plus tôt toute le nucléaire pour le remplacer par le 100% renouvelable : égoïstement je rêve de le voir à la manoeuvre comme Premier Ministre ……

    Répondre
    • De temps en temps vous devriez cessez de rabacher vos histoires de comptoirs de bistros, vous ne faites que vous autoconvaincre dans votre secte passéiste qui refuse de voir la vérité qui s’affiche tous les jours dur les sites de notre fournisseur officiel d’énergie électrique et montre que nous sommes incapable de fournir même la moitié de notre besoin actuel avec un besoin qui va devoir être multiplier par 2 à 3 !
      Vous êtes consternant avec vos propos dérisoirs

      Répondre
      • Vous feriez mieux d’argumenter sérieusement que prétendre à des propos de bistrots, toujours aussi méprisant le Sieur Rochain, vous biaisez en permanence sans jamais répondre aux problèmes posés. Si vous trouvez mes propos consternants alors pourquoi y répondre chez Rochain. N’y aurait-il pas chez vous une incapacité à débattre et accepter d’autres analyses que les vôtres? Bien sûr que si, vous êtes un égocentrique et j’imagine assez bien votre perversité permanente avec tous ceux qui vous côtoient et qui sont en désaccord avec vous.
        Ne vous en déplaise je continuerai à mon gré à exprimer mes analyses de bistrots qui valent bien vos analysent suffisantes et pas toujours explicites tellement votre égo vous leurre.
        A bientôt !

        Répondre
        • Le vrai problème c’est : que ferions nous aujourd’hui même et sans attendre l’hiver prochain si nos voisins qui ont décidé de renoncer au nucléaire ne nous approvisionnement pas en permanence pour palier l’échec du nucléaire.

          Répondre
  • Tout le monde sait que cet hiver sera très froid avec une énorme patate anticyclonique sur l’UE, les allemands seront en manque de fossile et il ne faudra pas compter sur eux pour ns fournir du courant malgré leur armada pléthorique d’ENR intermittentes qui sera proche du zéro en puissance disponible.
    Pour la France il ne faut pas compter sur le parc nucléaire qui sera à peine à 50 % de sa capacité à cause des problèmes de corrosion et de maintenance (retards de décennales par manque d’effectifs liés au Covid et de compétence disponible) !
    Nous en avons pour 2 ou 3 ans pour sortir le nucléaire de cette impasse si ns prenons le PB par le bon bout mais on pourra tjrs demander et se référer au « rochain qui sait » notre sauveur !

    Répondre
    • Heu….Dubus, non c’est vous qui savez, ….. pas moi. La preuve ?
      « Tout le monde sait que cet hiver sera très froid avec une énorme patate anticyclonique sur l’UE, »

      Les météorologues peinent à faire des prévisions au-delà de 6 à 7 jours, mais vous, vous avez la boule de cristal météorologique…. et même toutes les autres.
      A mourir de rire.

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective