Il n’y a « pas de raison de s’inquiéter » pour l’avenir d’EDF, selon le gouvernement

Le gouvernement a assuré mercredi qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter pour l’avenir d’EDF, dont les salariés sont en grève contre les récentes décisions de l’exécutif, une mobilisation que le patron des députés LREM Christophe Castaner a dit ne pas comprendre.

« L’Etat est évidemment aux côtés d’EDF », a assuré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue du Conseil des ministres, interrogé sur la grève suivie par 37% des salariés contre la demande de l’Etat-actionnaire de vendre davantage d’électricité à bas prix à ses concurrents afin de contenir la facture des ménages et des entreprises.

« Lorsque cette entreprise est en difficulté à cause de tarifs bas, elle est soutenue par l’Etat », a-t-il ajouté, rappelant qu’EDF « a reçu 10 milliards d’aides à la capitalisation et de renoncement aux dividendes depuis 2015 ».

« Il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour l’avenir d’EDF », a assuré M. Attal.

Auparavant, M. Castaner avait exprimé sa surprise face au mouvement de grève: « Non, je ne le comprends pas parce que quand vous avez la fierté d’être dans une entreprise publique comme EDF, vous assumez aussi de contribuer à la solidarité nationale », a-t-il affirmé sur France 2.

Il a rappelé qu’EDF était « une entreprise publique détenue à 80% par l’Etat (qui fait donc partie) du patrimoine des Français » et assuré que le prix de l’électricité aurait « augmenté de 44% » sans les mesures prises par le gouvernement.

« Quand EDF a connu des difficultés, l’Etat a toujours été présent. Et l’Etat sera toujours présent », a ajouté M. Castaner.

Face à la flambée des prix de l’énergie, le gouvernement a dégainé un arsenal de mesures pour contenir les factures et honorer sa promesse de limiter à 4% l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité en 2022, dans un contexte sensible à quelques semaines de l’élection présidentielle.

Il a ainsi demandé à EDF d’augmenter de 20 terawattheures (TWh) le volume d’électricité nucléaire vendu à prix réduit à ses concurrents, pour le faire passer de 100 à 120 TWh à titre exceptionnel.

Cette mesure aura « un coût pour EDF compris entre 7,7 milliards et 8,4 milliards d’euros en fonction des prix de marché », avait indiqué le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

Après cette annonce, les quatre principaux syndicats du secteur énergétique ont lancé un appel à la grève des salariés d’EDF mercredi.
arz/ib/swi

commentaires

COMMENTAIRES

  • Hamster castaner et l’autre bigoudi de attal …. comment voulez vous prendre au sérieux ce genre de passoires ,
    ils n’en manquent pas une pour désindustrialiser la France , et ils vous disent de ne pas vous inquiéter , une bande de responsable de tous les maux de la France et une partie de la franc maçonnerie speculative sioniste qui oeuvre avec ce gouvernement de tordus. Il faut vraiment s’en débarraser comme disait Charles De Gaulle , meme Mitterand et Chirac le disait , sauf sarko hollande le vendu et maintenant ils continuent avec macron , nous allons bientot tous devenir leurs esclaves qu’ils affameront dans le froid et l’humiliation . C’était un beau pays la France ….

    Répondre
  • « Après cette annonce, les quatre principaux syndicats du secteur énergétique ont lancé un appel à la grève des salariés d’EDF mercredi ».
    Qd ce gouvernement annonce « urbi et orbi » qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir pour EDF, cela m’inquiète encore plus !
    Pour une fois je suis d’accord avec l’inquiétude de ces syndicats qui se réveillent enfin !

    Répondre
    • Michel DUBUS ça fait plus de 60 ans que l’on paye cette gabegie et on va encore payer de plus en plus cher des milliers d’année alors ou est votre inquiétude ? c’est 60 ans avant qu’il fallait se réveiller … maintenant il faut passer à la caisse

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective