Gazoduc controversé: Washington évoque un accord proche avec Berlin

Les Etats-Unis ont affirmé mardi être proches d’un accord avec le gouvernement allemand pour “éviter que la Russie n’utilise l’énergie comme une arme”, et tenter de tourner ainsi la page de la polémique sur le gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne.

Washington s’oppose vivement à ce gazoduc, quasiment terminé, qui passe par la mer Baltique mais pas par l’Ukraine, menaçant de priver ce pays d’une partie des revenus perçus sur le transit mais aussi d’un moyen de pression sur Moscou. Joe Biden a toutefois fini par renoncer à imposer des sanctions pour bloquer le projet, estimant qu’il était trop tard et qu’il valait mieux miser sur la coopération avec l’Allemagne — favorable, elle, à Nord Stream 2.

Cette marche arrière a valu au président américain les critiques des républicains mais aussi de nombreux ténors de son propre camp.

Lors de sa visite à Washington la semaine dernière, Angela Merkel avait réaffirmé que l’Ukraine devait rester “un pays de transit” pour le gaz russe, tandis que Joe Biden avait dit partager avec la chancelière allemande “la conviction qu’il ne faut pas laisser la Russie utiliser l’énergie comme une arme pour contraindre ou menacer ses voisins”.

Interrogés mardi sur un accord imminent sur ce dossier entre les deux pays alliés, la Maison Blanche et le département d’Etat américain ont affirmé qu’une annonce interviendrait “bientôt”.
“Les Allemands ont fait des propositions utiles et nous avons pu faire des progrès sur des mesures pour parvenir à cet objectif partagé” visant “à éviter que la Russie utilise l’énergie comme une arme”, a dit devant la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

“Nous nous sommes consultés étroitement avec l’Ukraine et la Pologne (…), nous avons discuté avec d’autres pays qui pourraient être affectés par Nord Stream (…) et nous avons pris leurs idées en considération dans notre dialogue avec l’Allemagne”, a-t-il ajouté.

“Je ne peux encore rien annoncer de définitif mais je pense pouvoir en dire davantage bientôt”, a-t-il expliqué.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Que le gaz remplace le charbon est déjà une bonne chose, disons plutôt un moindre mal. Mais il devra n’être que temporaire et ne pas dépasser 2035.

    Répondre
  • L’humanité, à commencer par les Allemands, va consommer toute l’énergie fossile tant qu’il y en a.
    Il n’y a pas le commencement d’un espoir de consommer moins d’énergie fossile dans le monde.
    Simple constatation ?

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective