Un gazoduc Espagne-France n’est pas la priorité, selon Le Maire

Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a déclaré samedi que la construction d’un gazoduc entre l’Espagne et la France n’était pas prioritaire pour Paris, jugeant plus urgent de se concentrer sur les défis énergétiques à relever l’hiver prochain.

« Le défi à court terme est d’avoir plus de gaz, plus d’électricité venant d’autres pays que la Russie (…) Je ne suis pas sûr qu’un nouveau gazoduc puisse nous aider à passer l’hiver », a-t-il déclaré devant la presse à Cernobbio (nord de l’Italie), en marge du forum économique The European House – Ambrosetti.

A l’inverse, le chancelier allemand Olaf Scholz avait réitéré mardi son soutien appuyé à un gazoduc à travers les Pyrénées afin « d’améliorer les interconnexions du réseau gazier » européen sur fond de crise de l’énergie provoquée par le conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Un tel projet permettrait à l’Espagne, mais aussi au Portugal, d’acheminer du gaz, provenant sous forme de GNL des Etats-Unis ou du Qatar, vers l’Europe centrale en passant par la France.

Lancé en 2013, le projet a été abandonné en 2019 par Paris et Madrid en raison de son impact environnemental et de son faible intérêt économique. Mais les menaces russes d’un arrêt des livraisons de gaz à l’UE ont remis le sujet sur la table.

« Le défi maintenant, pour tout le monde, pour l’Italie, l’Allemagne et la France, c’est de passer l’hiver prochain sans trop affecter notre économie et nos ménages », a fait valoir Bruno Le Maire.

« Avant de penser à l’investissement à long terme, concentrons-nous sur les défis que nous devons relever l’hiver prochain », a-t-il souligné.

« L’électricité et l’hydrogène me semblent plus prometteurs qu’un nouveau gazoduc, car nous voulons nous appuyer sur une énergie décarbonée », a expliqué le ministre.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Nous voulons nous appuyer sur les énergies décarbonnées ?
    Parole de politicien qui a participé à ce que la France soit le seul pays de l’Union Européene à ne pas avoir atteint ses objectifs de renouvelables et condamné pour cela à 1/2 milliard d’euros d’amande (surout à passer sous silence aupres des français) !

    Répondre
  •  » la France soit le seul pays de l’Union Européene à ne pas avoir atteint ses objectifs de renouvelables »
    Ce qui montre bien que ces objectifs, exprimés en termes de moyens (les renouvelables) et non d’objectifs (les émissions de CO2) sont crétins.
    Ce que j’aimerais, c’est voir le grand plan de construction de la centaine de réacteurs dont nous aurons besoin dans l’avenir.
    Ça, ce serait réconfortant pour l’avenir.

    Répondre
      • Bien voyons Serge, ce sont les objectifs européens pardi !!! ( = les crétins !)

        Faire une économie avec très peu de CO2 et sans Nucléaire, c’est ouvrir les vannes du Gaz à fond… (et pas le Gaz hilarant ! la le Gaz de la flamme bleue riche en CO2…)
        Par contre, ne comptez que sur le Nucléaire, c’est ne pas fermer les vannes du Gaz non plus, donc il faut des ENR variés et foisonnantes entre elles, le tout avec du Stockage et du Pilotage (mais faudrait-il encore avoir des « capitaines sérieux » dans toute l’Europe et pas des inconscients qui nous font foncer vers de grosses dépressions – à tous les sens du terme !)

        Répondre
    • Mais il se trouve que c’est précisément ces crétins, comme vous dites, qui ont respectés leurs engagement de développement du renouvelable qui nous évitent le blackout.
      Ils pourraient même améliorer leurs propres émissions de CO2 MAIS AUSSI LES Nôtres, en cessant de nous secourir pour mettre notre industrie à l’arrêt.
      A défaut de crétin qui serait le dindon de cette farce ?

      Répondre
  • Mon cher Rochain.
    Contrairement à vous, j’évite en général d’insulter les personnes.
    Vous devriez apprendre, non seulement à lire les mots un par un, mais à comprendre la phrase.
    Ce sont les objectifs, qui sont crétins.

    Répondre
    • Mais non, il n’y a pas de doute, c’est bien vous… Je n’ai aucun état d’âme vis à vous de vous tellement je vous méprise. Comme Dubus et quelques autres, car ce n’est pas à mon âge qu’on fait des courbettes de conventions devant des petits cons qui vous prennent ouvertement pour un imbécile.

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective