Le G7 s’engage pour décarboner son électricité et cesser les subventions aux énergies fossiles à l’étranger

Les pays du G7 se sont engagés vendredi à décarboner la majorité de leur secteur électrique « d’ici 2035 », ainsi qu’à mettre fin à tout financement international des projets liés aux énergies fossiles dès cette année.

« Nous nous engageons à atteindre un secteur de l’électricité majoritairement décarboné d’ici 2035 », ont-ils déclaré dans une déclaration publiée à l’issue d’une réunion des ministres du Climat et de l’Energie à Berlin.

Pour atteindre cet objectif, les pays s’engagent « à soutenir l’accélération de la sortie mondiale du charbon » et à « développer rapidement les technologies et les politiques nécessaires à la transition vers une énergie propre ».

C’est la première fois que les sept puissances industrielles (États-Unis, Japon, Canada, France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne) s’engagent ensemble sur un tel objectif.

Les ministres ont également promis de mettre un terme au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles sans technique de capture du carbone d’ici « fin 2022 ».

Cette annonce a été permise grâce à un revirement du Japon, dernier pays du groupe qui refusait de s’engager sur cette question.

Une vingtaine de pays, dont les autres Etats du G7, avaient déjà signé une déclaration en ce sens en novembre dernier, lors de la COP 26 à Glasgow.

« Il est bien que le Japon, premier financeur des combustibles fossiles au monde, ait rejoint les autres pays du G7 », commente auprès de l’AFP Alden Meyer, expert pour le Think Tank européen E3G.

Les Etats du G7 ont également rappelé leur objectif commun de supprimer toute subvention directe à des énergies fossiles « d’ici 2025 ». « Récompenser un comportement nuisible au climat par des subventions (…), c’est absurde et cette absurdité doit être éliminée », a commenté Robert Habeck le ministre allemand de l’Economie et du Climat, lors d’une conférence de presse vendredi.

Selon l’ONG Oil Change International, entre 2018 et 2020, les seuls pays du G20 ont financé de tels projets à hauteur de 188 milliards de dollars, principalement via des banques multilatérales de développement.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Je savais que le Japon avait une politique très fossile mais de là à être 1er financeur !!! :  » « Il est bien que le Japon, premier financeur des combustibles fossiles au monde, ait rejoint les autres pays du G7 », commente auprès de l’AFP Alden Meyer, expert pour le Think Tank européen E3G. «  » –> Et dire que les industriels allemands ont nombre de partenariats avec les Japonais (bien plus dans les faits que les Français) !!! Cela en dit long parfois, sur la différence entre la façade peinte en verte et la réalité à l’intérieur …

    Répondre
  • A lire réellement (et pas le titre un peu enchanteur de l’article) :  » « Nous nous engageons à atteindre un secteur de l’électricité majoritairement décarboné d’ici 2035 », ont-ils déclaré dans une déclaration publiée à l’issue d’une réunion des ministres du Climat et de l’Energie à Berlin. –> Majoritairement décarboné veut dire plus de 50% !!! Là-dessus la France y est déjà depuis des décennies… Cela montre le chemin qui reste pour les 6 « très gros » Autres du G7 …
    Je ne sais pas comment le Japon y arrivera sans Nucléaire !? L’Allemagne via mes interconnexions avec ses voisins peut y arriver…

    Répondre
    • Hier et aujourd’hui, la production éolienne allemande est très faible.
      https://energy-charts.info/charts/power/chart.htm?l=fr&c=DE&stacking=stacked_absolute_area&week=22
      Comme il y a très peu de vent ailleurs aussi, les interconnexions sont peu utilisées, et ce sont les centrales thermiques qui tournent largement (à hauteur de 40 GW).
      Certes, avec la forte hausse du PV, les centrales tourneront moins en milieu de journée, mais ils devront stocker beaucoup pour le reste de la journée. Et doubler le parc éolien aura peu d’incidence lors des mauvaises journées comme aujourd’hui.

      L’Allemagne est un des pays dans lesquels les conditions d’exploitation des ENRv sont les plus difficile et elle mise tout dessus. Est-ce vraiment le pays du réalisme ?

      Répondre
      • A part avec de grands plans d’interconnexion européens, la finalité est connue… Ca ne passera pas avec beaucoup d’ENRi dans un seul pays !!!

        Le solaire est plus productif en Grèce qu’en Allemagne et les régimes de vent méditerranéens très différents, Pourquoi les allemands s’obstinent à faire tout chez eux et pour eux !!??? Plus d’interconnexion et des ENR déportés seraient bien plus productifs (et décarbonants)…

        Répondre
      • @Marc,

        La réponse un eu cynique à la politique allemande est que Les écolos ont eu la peau du Nucléaire et les ENR en masse, mais n’ont rien touché aux industries automobiles, charbonnières et chimiques allemandes (très gros pollueurs notamment en GES)… « Presque » « Tout le monde » est donc gagnant en apparence pour le moment !!! Mais à terme, la population se retournera mais vers Quoi ???

        De vieux écolos allemands commencent (et ce n’est pas isolé) à se questionner sur le fait qu’ils ont peut-être fait une très grosse connerie de sortir du Nucléaire avant la fin du Charbon… Le coup est parti et sans le Gaz russe, le charbon va continuer pour des décennies …

        Répondre
        • L’Allemagne avait davantage d’intérêts dans l’éolien et le charbon que dans le nucléaire + des politiques qui ont simplement surfé sur l’émotion de la population suite à Fukushima, au mépris des risques économiques à LT et des émissions de GES.
          Le stockage à LT a un rendement de 30%. Vu l’évolution du prix de base des ENRv, cette possibilité… s’éloigne.

          Répondre
        • APO le bon troll qui se gargarise de tous les vieux canulars périmés pour gogos en refusant stupidement d’ouvrir les yeux sur le réel du terrain: à propos des vieux canulars périmés pour gogos sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements … alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… QU’ILS CONTINUENT DE DEPANNER LA FRANCE COMME ILS LE FONT DEPUIS DES ANNEES eux agissent et se sortent de la …

          Répondre
  • Côté Allemand, c’est mal parti. Cette année encore, les énergies fossiles sont sollicitées de façon plus intense que l’année passée, et plus qu’en 2020. La production nucléaire s’est effondrée cette année après l’arrêt volontaire de plusieurs tranches.
    Côté français, la production électrique est décarbonée à plus de 90 % (en 2021; Allemagne moins de 50 %).

    Répondre
    • Cochelin qui oublie toujours le réel du terrain : la France est championne de la pollution et de la production de déchets ultimes : le nucléaire et le fossile sont déjà condamné économiquement .. vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement … RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution, leur GES et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/285521337_10229192850110726_3105138361181530453_n.jpg?_nc_cat=110&ccb=1-7&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=Z4mG18_xnxYAX97ofgM&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=00_AT8xTDRDMdCp3e3VELVozseaTaiIM7MNeEmt39yomtlLyQ&oe=629BF48F

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective