France: “vigilance” sur la sécurité d’approvisionnement électrique en 2022-2023

La sécurité d’approvisionnement électrique de la France doit faire l’objet d’une “vigilance” en 2022-2023, avec notamment l’arrêt programmé des centrales à charbon, a prévenu mercredi le gestionnaire du réseau à haute tension RTE.

Dans l’immédiat, pour l’hiver 2019-2020, l’approvisionnement en électricité “devrait être assuré”, sachant que les mois de janvier et février 2020 s’annoncent plus favorables de ce point de vue que cette année, indique l’entreprise dans ses prévisions.

Ces prochaines années, la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) doit fermer en 2020 tandis que le gouvernement a annoncé l’arrêt des dernières centrales à charbon pour des raisons environnementales.

D’ici 2022, ces pertes doivent être compensées par le développement de nouveaux moyens de production, avec une nouvelle centrale à gaz à Landivisiau en Bretagne, l’essor des renouvelables et de nouvelles interconnexions avec les pays voisins.

Toutefois, RTE identifie un point de “vigilance” en 2022-2023 au moment de l’arrêt des dernières centrales à charbon. Le parc nucléaire devrait aussi être moins disponible à cette période en raison de nombreuses visites de maintenance et de sûreté.

“Si le développement des énergies renouvelables se poursuit durant cette période, en l’absence de mise en service de l’EPR de Flamanville, il ne suffit pas à compenser les fermetures réalisées”, met en garde RTE.

Pour faire face à cette difficulté, le gestionnaire du réseau prône la maîtrise de la consommation et “l’optimisation” des arrêts de réacteurs nucléaires pour maintenance.

RTE demande également “le maintien en disponibilité ou la conversion à la biomasse” d’une des deux tranches de la centrale à charbon de Cordemais (Loire-Atlantique) tant que l’EPR n’est pas mis en service.

A l’horizon 2023-2025, la sécurité d’approvisionnement devrait ensuite “s’améliorer” avec la montée en puissance des renouvelables et la mise en service de l’EPR de Flamanville.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    La meilleur solution esr certainement d’accélérer le développement des ENR au lieu de faire des procès systématique pour retarder l’inéluctable. Tous ces prétextes n’ont pour but que de saborder la France quand les autres pays avancent économiquement et sécuritaire ment.
    Serge Rochain

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective