La France pourrait accueillir la 1ère usine de production de piles à combustible de forte puissance

Encore balbutiant il y a quelques années, le secteur de l’hydrogène-énergie ne cesse de se développer et d’attirer de nouveaux investisseurs.

EDF, Alstom, McPhy ou encore Air Liquide… on ne compte plus les grands groupes français qui se lancent sur le marché de l’hydrogène, persuadés qu’il s’agit d’une technologie capable de favoriser l’atteinte des objectifs de notre transition énergétique.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Français ne manquent pas d’ambition. Dernier exemple en date, Hydrogène de France (HDF), une petite société basée girondine qui a annoncé en décembre son intention de construire la première usine au monde de fabrication en série de piles à combustible de forte puissance.

Une initiative qui positionne la France sur la voie de l’excellence en matière d’hydrogène.

L’hydrogène pour pallier à l’intermittence du renouvelable

Convaincue que l’hydrogène est une ressource qui permettra de pallier à l’intermittence des énergies renouvelables, la société girondine HDF a débuté son engagement en faveur de la démocratisation de l’hydrogène il y a trois ans.

Son objectif est simple : s’appuyer sur cette technologie pour stocker d’importants volumes d’électricité et ainsi favoriser la transition vers une économie plus sobre en carbone.

HDF a ainsi mis au point une solution de stockage d’électricité à grande échelle grâce à l’hydrogène : les centrales Renewstable. Cet équipement d’une capacité de 1 MW permet en effet de capter les surplus de production des installations renouvelables éoliennes et solaires afin de les stocker massivement sous forme d’hydrogène.

De quoi permettre aux gestionnaires de réseau électrique de disposer d’une réserve d’électricité propre et mobilisable de manière instantanée en cas de pic de consommation.

La première centrale Renewstable est en cours de construction en Guyane, en collaboration avec le fonds infrastructure français Meridiam.

Grâce à la technologie mise au point par HDF, il sera possible de stocker massivement la production renouvelable solaire de la Centrale Électrique de l’Ouest guyanais et ainsi fournir 24h/24 une électricité stable et non polluante à l’équivalent de 10.000 foyers.

Le chantier de construction de cette centrale débutera dans le courant des prochains mois pour une durée de deux ans. Cette installation devrait donc être pleinement opérationnelle et stocker ses premiers électrons via l’hydrogène d’ici l’horizon 2022.

Industrialiser la fabrication de piles à hydrogène

Fort de l’expérience acquise avec le développement de ce premier projet, HDF compte poursuivre dans cette voie et offrir davantage de capacité de stockage aux énergéticiens et aux exploitants réseaux.

La société envisage pour cela de démocratiser une solution de stockage stationnaire d’électricité renouvelable à échelle industrielle basée sur l’utilisation de piles à combustible de forte puissance (plus d’un MW de capacité).

Conscient que l’industrialisation de ces équipements permet d’en réduire le coût et d’en améliorer la fiabilité, HDF a décidé de créer une usine de production en série de piles à combustible de forte puissance. Un projet rendu possible par la signature d’un contrat de transfert de technologie avec le fabricant de piles à combustible canadien Ballard Power Systems.

“Notre objectif, avec ce transfert de technologie, est de créer d’ici fin 2021 dans la métropole bordelaise la première usine au monde en mesure d’assembler en série des piles à combustible de forte puissance. Le site aura une capacité de production annuelle de 50 MW à l’horizon 2025. À terme, l’usine créera une centaine d’emplois et concentrera 70% de la valeur ajoutée en France”, explique Damien Havard, président de HDF.

Étendre le partenariat à d’autres secteurs

Cette usine n’en est encore qu’au stade de projet. HDF est en train de finaliser ses démarches administratives, notamment auprès des autorités bordelaises, afin d’obtenir toutes les autorisations nécessaires. Les travaux ne débuteront donc pas avant le début de l’année 2021.

Le fonctionnement de l’usine, qui ambitionne de produire à terme plusieurs centaines de MW par an, nécessitera une superficie de 8.000 mètres carrés : 4.000 seront utilisés pour la production des piles à combustible ; les 4.000 restant seront mobilisés pour leur stockage. Ces piles à combustible seront commercialisées sous la marque HDF Industry.

Spécialisé dans la production de piles à combustible pour le transport lourd, il s’agit de la première incursion de Ballard sur le segment du stockage stationnaire d’électricité.

Son savoir-faire permettra aux deux partenaires de viser la démocratisation des grandes installations de stockage de l’énergie renouvelable grâce à l’hydrogène. Mais pas uniquement.

Ils envisagent en effet d’étendre leur partenariat dans d’autres domaines : les piles à combustible HDF Industry pourraient être utilisées pour un usage dans le domaine du transport maritime ou ferroviaire, afin de réduire, voire de remplacer totalement, les énergies fossiles polluantes.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective