France: plus de 4.800 emplois dans les énergies marines renouvelables en 2020, selon la filière

Les énergies marines renouvelables ont généré plus de 4.800 emplois en France en 2020, année marquée par le lancement des chantiers des 2e et 3e parcs éoliens offshore de l’Hexagone, indique mardi le bilan annuel de la filière.

Le secteur a généré précisément 4.859 emplois équivalent temps plein, dans une très large mesure chez les fournisseurs industriels (le bilan 2019 recensait 3.000 emplois), notamment dans les Pays de la Loire, en Normandie et en Ile-de-France. Quelque 1.500 créations de postes supplémentaires sont attendues pour 2021.

Quelque 1,5 milliard d’euros ont été investis dans le secteur l’an dernier, trois fois plus que l’année précédente, du fait de la construction et du raccordement des trois premiers parcs français, relève l’Observatoire des énergies de la mer.

Le chiffre d’affaires des prestataires et fournisseurs a bondi de 173%, à 833 millions d’euros, et pour la première fois la majorité de leur activité est liée au marché domestique (71%), relève ce bilan.

Malgré le contexte sanitaire, “l’année 2020 marque un changement d’échelle pour la filière française, qui connaît un décollage grâce à la construction du premier parc français à Saint-Nazaire, et au lancement des chantiers de ceux de Fécamp et Saint-Brieuc”, note Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français, à l’origine de l’Observatoire.

“Beaucoup d’observateurs craignaient que le retard français dans les énergies marines renouvelables se traduise par des créations d’emplois hors de France. Ce n’est pas le cas. La majorité de la valeur et des emplois issus des projets français sont bien ancrés dans notre pays,” souligne-t-il.

Pour 2021, la poursuite des chantiers, l’entrée en construction du parc de Courseulles-sur-Mer et les futures fermes pilotes flottantes de Méditerranée constituent un important potentiel de croissance, estiment les représentants de la filière.

Le secteur en France est constitué de PME comme de grosses entreprises. Environ 10% sont des “pure players”, les autres venant du BTP, de l’énergie ou encore de la construction navale.

Outre l’éolien, les énergies marines renouvelables sont notamment l’hydrolien, le houlomoteur et l’énergie thermique des mers, qui suscitent investissements et emplois mais ne font pas l’objet de développement commercial.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français, à l’origine de l’Observatoire, est ce qui se fait de mieux comme juge et parti, c’est de la propagande pour faire passer la pilule.

    Répondre
  • Juge et partie de quoi ? Il n’a aucun pouvoir de décision sur les parcs éoliens qui se créent, ce n’est comme son nom l’indique qu’un organisme observateur dans ce domaine particulier comme l’est l’AIE pour l’ensemble des formes d’énergies.
    Citant des faits et des chiffres il ne fait que le boulot que font ces organismes qui comptabilisent tout ce qui évolue dans leur domaine afin de nous permettre d’avoir dans le temps le sens des évolutions touchant le secteur…. vous êtes souffrant ou ne supportez pas tout ce qui touche à l’éolien de près où de loin ?

    Répondre
  • Il faut préciser que c’est un publi reportage. Et se demander:
    Quel est le coût de chacun de ces emplois pour la collectivité ? Quels sont les revenus attendus par ces entreprises privées ?
    À qui profite cette privatisation de l’espace maritime ?

    Répondre
  • Effectivement. Quantité d’emplois ont été crées dans les énergies marines à grand renfort de subventions et aides publiques, tout cela pour ne déboucher sur aucun projet commercial car non rentables et problématiques.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective