Éoliennes: le Sénat donne un droit de veto aux maires, Pompili vent debout

Le Sénat dominé par la droite a voté dans la nuit de jeudi à vendredi le principe d’un droit de veto des maires sur l’implantation d’éoliennes sur leurs communes, contre l’avis de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Lors de l’examen en première lecture du projet de loi climat et résilience, les sénateurs ont adopté un amendement LR prévoyant une délibération du conseil municipal sur les projets d’implantation, avec aussi la possibilité de le soumettre à un référendum local.

“Qui mieux que le conseil municipal peut prendre une décision de cette nature?”, a plaidé Édouard Courtial, élu LR de l’Oise. Egalement LR, la rapporteure Marta de Cidrac l’a soutenu, soulignant que l’amendement “répond à une demande forte des élus locaux, démunis face à l’implantation de parcs éoliens”.

Mais la ministre a mis en garde: “seuls 20% du territoire français peuvent recevoir des éoliennes”, et “nous essayons d’élargir ce périmètre, mais la consécration d’un droit de veto pourrait créer un phénomène de +not in my backyard+ (pas dans mon jardin, ndlr): je veux bien de l’électricité, mais pas les éoliennes qui la produisent”, a-t-elle argumenté face à des propositions similaires, venant également des sénateurs communistes.

“Le veto n’incite pas non plus à la concertation. Il pourra ensuite être réclamé pour l’installation de panneaux solaires ou d’usines de méthanisation”, redoute-t-elle. Il y a cependant des chances que l’ajout des sénateurs disparaisse dans la navette parlementaire, les députés ayant le dernier mot.

Un veto mettrait “la pression sur les maires” qui pourraient être “pris en otage par certaines associations, par certains groupes”, a-t-elle ajouté vendredi sur Public Sénat, évoquant “un cadeau empoisonné” aux maires.
“On a besoin de l’éolien, il faut avoir ça en tête pour essayer de sortir des faux débats”, selon la ministre.

Et d’exposer: “La méthode que je propose est de reprendre les choses à zéro, de faire une cartographie qui était demandée par de nombreux élus, cartographies des zones où on peut faire de l’éolien”, et ensuite “mettre tout le monde autour de la table pour voir où on peut les mettre et où on ne peut pas les mettre”.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Si on avait fait la même chose à l’époque de la conquête nucléaire il n’y aurait jamais eu le moindre réacteur sur une commune française. Aujourd’hui cela arrangerait bien le nucléaire car c’est un excellent moyen d’éliminer ce concurrent sérieux.
    Serge Rochain

    Répondre
  • “L’éolien, concurrent sérieux du nucléaire”, tout comme “un optimist est le concurrent sérieux d’un porte-avion.”
    Plus sérieusement, l’éolien est un domaine économique totalement privé. N’est ce pas normal que les élus locaux soient compétents pour tout ce qui relève de l’aménagement de leur commune ?

    Répondre
  • Si le ou la Ministre est un peu déconnectée du terrain, ce qui est probable, il est intéressant que les Maires puissent disposer d’un véto car ce n’est pas la Ministre qui va venir discuter quotidiennement des problèmes rencontrés par le Maire. La Ministre n’a qu’un objectif, elle doit réaliser ses objectifs verts de chez vert et pour le reste, le ou la Maire se démerde des conséquences.

    Répondre
  • On voit l’étrange conception de la démocratie chez cette ministre de la République !
    En fait elle n’est que la voix de son maître .

    Répondre
  • On a besoin de l’éolien, il faut avoir ça en tête… ”, selon la ministre.
    Et d’exposer: “La méthode que je propose est de reprendre les choses à zéro, de faire une cartographie qui était demandée par de nombreux élus, cartographies des zones où on peut faire de l’éolien”, et ensuite “mettre tout le monde autour de la table pour voir où on peut les mettre et où on ne peut pas les mettre”.
    La réalité du terrain :
    Les lobbyistes, sorte de démarcheurs pour le compte d’industriels ou d’associations environnementales pro éoliens, vont de mairie en mairie afin d’influencer les élus en vue de favoriser l’implantation de ce type de machines. Pour arriver à leur fin, ils proposent sous le manteau de refaire une toiture, un éclairage public voire de participer à la construction d’une salle des fêtes ou d’une école en échange de leur acceptation….
    Sur une zone potentiellement éligible, quand leur « démarchage » préliminaire a été fructueux, ils travaillent au niveau des préfectures. En effet les préfets ont un rôle déterminant car ils sont décideurs en termes de proposition d’emplacements de parc éolien surtout quand ces derniers sont censés ne pas poser problème…
    On est bien loin de la concertation béate autour d’une table
    Il y a quelque jours encore, B Pompili ” considérait que l’éolien en général et en mer notamment est d’importance vitale” et que la France est “très en retard” dans ce domaine”
    Avec une “cotisation française” (grâce au nucléaire) de 0.9% de CO² à celui de la planète, l’argument que “l’éolien est d’importance vitale et que la France est très en retard” n’est qu’un habillage politique pour justifier de cette fuite en avant. Où est notre retard par rapport aux allemands qui ont un taux de CO² 8 fois supérieurs au notre malgré une quantité d’éoliennes 4 fois supérieures.
    Quel bel exemple à suivre au galop !
    Autre argument
    Pour confirmer : l’impasse des ENRi
    Pour l’Allemagne, , le 15 juin à 21h30 nous avons :
    éolien 2,21 GW produits pour 62,60 GW installés soit 3,53 % disons de rendement !!!
    solaire 2,68 GW produits pour 54,50 GW installés soit 4,91 %
    charbon 19,80 GW produits pour 44,00 GW installés soit 45,00 %
    gaz 8,06 GW produits pour 30,50 GW installés doit 26,44 %
    Nucléaire 6,52 GW produits pour 8,11 GW installés soit 80,35 %
    Ceci prouve que l’Allemagne DOIT garder un parc pilotable correspondant presque à son besoin de pointe
    En conséquence
    – L’Allemagne reste le pays le plus polluant en valeur absolue pour son électricité
    – Les ENR intermittentes obligent à un double investissement qui de par sa construction est déjà très polluant…

    Répondre
  • On imagine le résultat du dispositif souhaité par la ministre si on se réfère au passé récent
    .Dans mon département , lors de la mise en place des schémas éoliens (depuis annulés) on avait constaté que plus de 95 % des communes se voyaient déclarées susceptibles d’accueillir de éoliennes !

    Répondre
  • La ministre est entourée de conseillés qu’elle a choisie (ou plutôt imposé ?).
    Le modèle écologique Allemand lui a été martelé comme « l’exemple à suivre ».
    “Non, il n’y a pas de lobbyisme des industriels Allemand au seins des institutions Européenne nous dit l’écologie politique Française !.”
    Merci pour l’éclairage de quelques vérités.
    L’important dans les choix politique erronés, c’est de constater (tardivement) que si ce n’est pas le mensonge, c’est l’ignorance le problème.
    Merci d’éclairer les débats et contribuer à la lutte contre l’ignorance.
    « Contribution au Service Public de l’Électricité » que je paye sur facture correspond à des obligations d’achat de l’électricité d’origine renouvelable.
    la CSPE a augmenté de 650% sur ses 16 ans d’existence.
    D’après moi, si contribution il y a, comment est-ce possible de dire que le solaire et l’éolien est rentable ?
    D’après moi, comment est-ce possible de dire que le solaire et l’éolien est rentable en ne contribuant d’aucune manière à la sécurité d’approvisionnement électrique ? (Prendre les aides et ne contribuer à rien. )
    Comment fait l’écologie polique (a ne pas confondre avec la vraie écologie) pour dire que c’est rentable en recevant des subventions, des obligations d’achat au prix fort et en ignorant que plus on injecte du renouvelable, moins le pilotable qui est essentiel pour la sécurité est rémunéré donc moins rentable en comparaison. Comment on fait pour comparer ce qui n’est pas comparable ?
    La ministre est vent debout. Le vent un peu mais pas trop. On à pas à subir l’ignorance.
    Besoin de savoir ou vas l’argent de ma ponction CSPE. (l’essentiel est capté par les industriels Allemand et Chinois).

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective