Eoliennes: prochaine création d’un groupe de travail sur la répartition territoriale

Un “groupe de travail sur le développement équilibré de l’énergie éolienne en France” va être mis en place, a annoncé mardi la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon.

Ce groupe de travail traitera “de la répartition territoriale, mais aussi du démantèlement et de l’insertion paysagère” des éoliennes, a indiqué Mme Wargon à l’Assemblée nationale.

La secrétaire d’Etat répondait au député UDI du Nord Guy Bricout, qui l’interrogeait sur le nombre d’éoliennes dans la région Hauts-de-France.

“A ce jour, 1.500 éoliennes sont déjà en place, 800 ont été autorisées et non encore construites, et 733 projets sont en cours d’instruction. C’est fou!”, s’est exclamé le député.

“Il est vrai que la région des Hauts-de-France ainsi que le Grand-Est sont les deux régions les plus directement concernées par le développement de l’éolien et en accueillent une large part”, a observé la secrétaire d’Etat, expliquant que cela était dû en partie aux conditions de vent et de trafic aérien.

“Mais c’est également vrai que nous devons veiller à une répartition équilibrée sur le territoire des différentes énergies renouvelables et de l’énergie éolienne”, a-t-elle poursuivi, en référence au groupe de travail qui va être créé sur cette question.

Emmanuelle Wargon a assuré que “les concertations démarrent maintenant très en amont” et que le gouvernement favorisait “les projets citoyens dans lesquels les habitants peuvent eux-mêmes participer aux implantations des éoliennes”.

De son côté, Guy Bricout a souhaité “une étude approfondie et indépendante sur les effets sanitaires” des éoliennes “pour que les habitants soient pleinement informés”.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Mon expérience vécue en CDNPS m’autorise à dire que parler d’insertion paysagère des éoliennes est une pure vue de l’esprit ,ou si l’on préfère, un discours dépourvu de fondement .Le dossier paysager se résume à des propositions utopiques : comment intégrer une ou plusieurs machines de 150 m. de haut dans un site naturel sans le dénaturer ,voire le défigurer ? La notion de paysage passe par le respect de l’harmonie donc des échelles .
    Par ailleurs rien n’oblige un préfet à accorder la moindre importance aux conclusions critiques d’une commission .

    Répondre
  • Avatar

    Il va de soi que ce groupe de travail comprendra des représentants de associations de sauvegarde des paysages et des monuments .

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective