Les entreprises européennes investissent massivement dans les technologies bas carbone

L’Agence Internationale de l’Énergie a annoncé en début d’année une stabilisation des émissions mondiales de gaz à effet de serre après deux années de hausse : il s’agit là d’un des premiers effets visibles de la transition énergétique mondiale et du déploiement progressif des technologies bas carbone.

Les dernières publications du Carbon Disclosure Project (CDP) auraient tendance à confirmer cette tendance. L’organisation internationale à but non lucratif a en effet souligné la hausse des sommes investies dans les technologies dites “bas carbone”.

124 milliards d’euros investis en 2019

Le CDP gère une des plus importantes bases de données dédiées aux performances environnementales des grandes entreprises et des villes. Son périmètre d’intervention inclut également des outils permettant de favoriser la transition vers une économie durable, plus respectueuse de l’environnement et des ressources des écosystèmes terrestres.

Chaque année, le CDP organise une vaste campagne destinée à mesurer l’engagement des grands groupes en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et la gestion des ressources naturelles (eau, forêt…). Les résultats de ce rapport ont été présentés il y a quelques semaines.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les entreprises européennes ne lésinent pas sur les investissements bas carbone : les groupes du Vieux Continent ont en effet déclaré plus de 124 milliards d’euros de nouveaux investissements en matière de lutte contre les émissions de dioxyde de carbone en 2019.

Des secteurs clefs de la lutte contre le réchauffement climatique

Selon les chiffres publiés, 882 sociétés européennes cotées en bourse (représentant 76% de l’intégralité de la capitalisation boursière européenne) ont dépensé un total de 59 milliards d’euros de nouveaux investissements bas carbone et 65 milliards d’euros en Recherche & Développement bas carbone l’année dernière.

Ces investissements sont clairement concentrés dans quelques secteurs clés de nos économies. Près de 45 milliards d’euros ont par exemple été consacrés au déploiement de technologies bas carbone dans le secteur de l’énergie (infrastructure réseau, dispositif de maîtrise de la demande en énergie, ressource renouvelable…).

Les entreprises européennes ont également consacré des sommes importantes dans le secteur des transports, gros émetteur de gaz à effet de serre : 43 milliards d’euros d’investissement ont été consacrés à la recherche et au développement de nouvelles technologies de mobilité électrique.

Le CDP pointe toutefois du doigt le secteur des matériaux (sidérurgie, chimie, mine, ciment…) qui représente quasiment 40% des émissions directes européenne mais qui n’a été à l’origine que de 5% des investissements bas carbone en 2019.

“Les entreprises européennes investissent massivement dans des technologies transformatives bas carbone qui peuvent aider l’UE à atteindre son objectif de neutralité climatique d’ici 2050. Pour de nombreux domaines d’investissement, la logique commerciale en faveur de la transition des entreprises vers une trajectoire à faible émission de carbone est claire et les opportunités sont vastes. Mais les niveaux d’investissement actuels globaux sont encore loin de mettre les entreprises européennes sur la bonne voie pour atteindre zéro émissions nettes”, déplore finalement Steven Tebbe, Directeur Général de CDP Europe.

Les groupes français distingués par le CDP

Comme l’année dernière, les entreprises françaises ont été largement félicitées.

Au cours de ces derniers mois, 22 groupes tricolores ont intégré la liste sélective des leaders climatiques et 8 fonds français ont été distingués pour leur performance en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Une prouesse qui permet à la France de se positionner en leader européen.

La liste A du CDP distingue les entreprises les plus engagées et les plus performantes en matière de lutte contre le changement climatique. Figurent notamment dans cette liste les énergéticiens EDF, Air Liquide, Engie ou encore Schneider Electric.

Le groupe EDF voit son engagement en faveur de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre plébiscité pour la troisième année consécutive. En se distinguant dans 3 domaines clefs (Risk Management Processes, Risk Disclosure et Opportunity Disclosure), l’électricien s’inscrit dans les 2% des entreprises les plus performantes du classement (sur les 8 000 évaluées).

Une performance qu’EDF doit notamment à son engagement en faveur de la production d’une électricité bas carbone : en 2019, ses émissions directes de dioxyde de carbone ont été de 55 grammes par kilowattheure produit contre 57 grammes en 2018 (et 82 grammes en 2017).

“Une nouvelle fois, EDF intègre la très sélective liste A du CDP Climate Change, organisation de référence en termes de transparence dans la lutte contre le changement climatique. Cette reconnaissance distingue l’action des femmes et des hommes d’EDF pour mettre en œuvre l’engagement climatique du Groupe dans tous les métiers de l’entreprise, et qui font de l’électricité l’énergie qui change tout”, s’est à ce titre félicité Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général du groupe EDF.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective