Engie: l’Etat prendra ses responsabilités concernant Isabelle Kocher (Le Maire)

L’Etat prendra “toute sa responsabilité” et se décidera sur l’éventuelle reconduction d’Isabelle Kocher à la tête du géant de l’énergie Engie “uniquement et exclusivement” sur des critères économiques objectifs, a assuré mardi le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

“Nous avons 24% du capital d’Engie: ce n’est pas une entreprise publique mais c’est une entreprise où l’Etat a une responsabilité particulière. Et croyez-moi, l’Etat exercera toute sa responsabilité vis-à-vis d’Engie”, a-t-il dit à l’Assemblée nationale, en réponse à une question de la députée (LR) Virginie Duby-Muller.

Le mandat de la directrice générale d’Engie arrivant à échéance en mai, un conseil d’administration devra décider d’ici à la fin du mois de février si elle peut effectuer un mandat supplémentaire.

Isabelle Kocher, seule dirigeante d’une grande entreprise du CAC 40, est candidate à un nouveau mandat mais une majorité du conseil d’administration lui serait hostile, tandis que l’Etat n’a pas encore publiquement pris position.

“Notre responsabilité c’est quoi? C’est de garantir d’abord qu’Engie ait une stratégie industrielle cohérente, c’est de garantir l’emploi, c’est de garantir les résultats économiques et la création de valeur, et c’est de garantir qu’Engie réussisse dans cette transition énergétique qui est un défi pour toutes les grandes entreprises énergétiques en Europe et ailleurs”, a poursuivi Bruno Le Maire.

Ce sera “uniquement et exclusivement au regard de ces critères économiques” que “nous prendrons ou non la décision de renouveler le mandat de la directrice générale d’Engie”, a-t-il conclu.

Dans une tribune publiée par Les Echos, des personnalités de tous bords politiques (Yannick Jadot, Xavier Bertrand, Anne Hidalgo, Cédric Villani…) et du milieu des affaires (Frédéric Mazzella, Clara Gaymard…) plaident pour son renouvellement et saluant notamment “sa formidable réussite” sur la question de la transition énergétique.

“A titre personnel, c’est quelqu’un que j’estime”, a aussi déclaré lundi soir la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon, sur Public Sénat. “L’Etat cherche le consensus au conseil d’administration, c’est en train de décanter”, a-t-elle indiqué.
mhc-jmi/tq/eb

commentaires

COMMENTAIRES

  • Au vu de son action depuis qu’elle est aux commandes, il n’y a aucune raison de la déboulonner. Pourquoi la virer ? Il y a un puissant seigneur qui a un copain à placer ?

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective