L’Energy Observer s’équipe d’une pile à combustible dernière génération

Toyota est un des premiers constructeurs automobiles à s’être engagé dans la voie de la mobilité hydrogène. Persuadé que c’est avec cette technologie que le marché automobile mondial va entamer sa transition écologique, le groupe japonais se lance dès le début des années 90 dans des opérations de recherche et développement centrées autour de la mobilité hydrogène.

Aujourd’hui, Toyota annonce qu’il a développé un système de pile à combustible pour le catamaran Energy Observer.

Toyota mise très tôt sur la mobilité hydrogène

Le constructeur nippon profite des années 2000 pour finaliser sa technologie hydrogène et finit par dévoiler, en 2008, un premier prototype de ce qui deviendra la fameuse Mirai. Mais il faudra attendre encore quelques années, 2014 pour être exact, pour que cette berline grand public alimentée par une pile à combustible soit lancé sur le marché.

Première voiture à hydrogène industrialisée à grande échelle dans le monde, la Mirai est équipée d’un moteur électrique totalement respectueux de l’environnement alimenté par une pile à combustible qui transforme l’hydrogène en électricité. Grâce à son réservoir qui peut contenir jusqu’à 5 kilos d’hydrogène, son moteur de 113 kW et une batterie de stockage de 1,6 kWh, la Mirai affiche une autonomie totale de 550 kilomètres.

Soucieux d’amortir les lourds investissements engagés dans le développement de sa technologie hydrogène, mais également d’assurer son déploiement, Toyota décide de mettre ses brevets à disposition des industriels et des constructeurs automobiles. C’est ainsi que le groupe BMW fait appel à Toyota pour mettre au point son premier modèle de voiture à hydrogène.

Une odyssée renouvelable sur les océans des quatre coins du monde

Se positionnant comme le parrain de la mobilité hydrogène, Toyota décide également d’investir dans les initiatives visant à promouvoir l’hydrogène. C’est ainsi que le constructeur japonais devient, en 2017, le partenaire officiel de l’initiative Energy Observer, le premier navire hydrogène visant l’autonomie énergétique.

Mis à l’eau en avril 2017, l’Energy Observer est un catamaran qui a pour ambition d’effectuer un tour du monde sans aucune émission de gaz à effet de serre ni de particules fines. Pour réussir cette prouesse, le navire est équipé d’une multitude de technologies de production d’énergie verte (hydrogène, éolienne, solaire photovoltaïque…).

Afin d’assurer son autonomie énergétique, l’Energy Observer embarque notamment un système de production d’hydrogène décarboné à partir d’eau de mer. Au moyen d’un électrolyseur alimenté par l’électricité issue des équipements renouvelables, le catamaran est capable d’isoler l’hydrogène de l’eau de mer désalinisée puis de le stocker dans des réservoirs à haute pression.

Cet hydrogène sert ainsi de réserve à long terme grâce à une pile à combustible capable de restituer cette énergie (sous forme d’électricité ou de chaleur).

Grâce à son partenariat avec Toyota, l’Energy Observer a pu compter sur l’utilisation des dernières technologies hydrogène. Le constructeur japonais a en effet annoncé ce lundi 3 février l’installation d’une nouvelle pile à combustible sur le catamaran écologique.

Une nouvelle pile à combustible pour l’Energy Observer

Le navire Energy Observer est désormais doté d’une nouvelle pile d’une puissance de 115 kW et d’un rendement de 60 kW, intégré dans un module compact particulièrement adapté aux applications maritimes.

Ce nouvel équipement a été développé par le centre technique de Toyota en Europe où les ingénieurs ont expliqué s’être notamment appuyés sur des composants issus de la Toyota Mirai.

“Pour la prochaine étape de son odyssée, Energy Observer et Toyota ont travaillé en étroite collaboration pour intégrer dans le bateau cette technologie de pointe en matière de pile à combustible (…). Cette pile permettra de fournir plus de puissance et d’efficacité au navire, ce qui sécurisera la traversée de l’océan Atlantique et l’océan Pacifique prévue pour 2020″, se félicitent les deux partenaires.

La conception et la mise au point de cette pile à combustible de dernière génération a nécessité plus de 7 mois de travail à l’équipe R&D de Toyota. Le module a été testé avec succès à la fin de l’année dernière, lors du séjour de l’Energy Observer dans son chantier d’optimisation. Quelques tests d’ajustement seront effectués en mer prochainement (avant le départ du catamaran pour son odyssée 2020).

“Nous sommes très fiers d’embarquer le système de pile à combustible Toyota durant nos traversées océaniques, et de le tester dans les conditions les plus difficiles. Trois années et près de 20 000 milles nautiques de développement ont permis de fiabiliser le système d’approvisionnement et de stockage d’énergie embarqué à bord d’Energy Observer, et nous attendons avec impatience la prochaine étape du projet : mettre à disposition de notre communauté maritime un système fiable et accessible. Nous pensons que le système de pile à combustible Toyota, produit à échelle industrielle, efficace et sûr, est le composant parfait pour répondre à cette ambition”, a déclaré Victorien Erussard, le capitaine d’Energy Observer.

Parallèlement à son programme d’innovation technologique, l’Energy Observer développe une mission d’intérêt général où la communication et la production audiovisuelle, à la manière d’une Calypso des temps modernes, permettent de sensibiliser tous les publics aux enjeux de la transition écologique.

Souhaitons-lui bonne chance pour la prochaine étape de son périple qui débutera le 17 février prochain.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective