Énergie: le Médiateur s’inquiète d’un bond des procédures pour impayés

Le Médiateur national de l’énergie s’est inquiété mercredi d’un bond des interventions pour des factures d’électricité ou de gaz impayées l’an dernier, qui témoignent selon lui des “difficultés” de certains Français avant même la crise du Covid-19.

“En 2019, alors que la crise sanitaire n’avait pas encore frappé les ménages français, une hausse de 17% des interventions pour impayés a été enregistrée”, notent les services du médiateur dans un communiqué.

Ces interventions – qui se traduisent par des coupures de l’approvisionnement ou des réductions de puissance – ont ainsi atteint 672.400 l’an dernier, dont 554.240 pour l’électricité (+24%) et 118.160 pour le gaz (+16%).

Ce “doit être un signal à prendre très au sérieux, aussi bien pour les acteurs du secteur que pour les pouvoirs publics. Cette information est un indicateur sur les difficultés que rencontrent nos concitoyens”, estime le Médiateur national de l’énergie Olivier Challan Belval.

Il note que “certains fournisseurs préfèrent résilier purement et simplement les contrats de leurs clients en cas d’impayés”, ce qui se traduit par une coupure de l’approvisionnement en énergie, plutôt que de simplement l’interrompre ou de réduire la puissance.

Le médiateur ne pointe pas du doigt un fournisseur en particulier, mais son entourage précise à l’AFP que “les pratiques de recouvrement des fournisseurs diffèrent en fonction de leur taille et de leur capacité financière”.

Ses services s’interrogent désormais pour 2020 alors que la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 10 juillet en raison de la crise sanitaire.

Pendant cette trêve, les coupures pour impayés sont interdites dans la résidence principale, mais les réductions de puissance restent possibles, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie.

Le médiateur formule plusieurs propositions comme de rappeler “fermement” aux fournisseurs qu’ils ont l’obligation de désigner un “correspondant solidarité-précarité”, de mettre en place un fournisseur de dernier recours, de simplifier le fonctionnement du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) et de rendre obligatoire un niveau de performance énergétique minimal pour les locations afin d’éviter les “passoires thermiques”.

En cas de difficulté pour payer les factures, le médiateur conseille de contacter d’abord le fournisseur pour essayer d’obtenir un échéancier de paiement, puis de prendre rendez-vous avec les services sociaux et de contacter d’autres acteurs (CAF, associations caritatives…)

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Quand on ferme une centrale nucléaire en parfait état de marche et qu’on installe à la place des éoliennes, des panneaux photovoltaïques et des centrales à gaz pour faire 3 ou 4 fois plus de CO2, voilà le résultat: augmentation du prix et difficultés de paiement. Arrêtons ce gaspillage…

    Répondre
  • Avatar

    Ah bon, il y a des gens qui ont du mal à payer leur facture d’energie ? Il y a donc des personnes pauvres en France, la 5e puissance économique mondiale ? Mais on n’a pas un jeune type hyper brillant à la tête du pays? . Bon d’accord, pour le moment, il a donné aux riches de l’argent dont ils n’avaient pas besoin, mais bon, il a pris l’engagement de les rembourser, il a passé un deal, je ne sais pas moi, mais si c’est autre chose, dites-moi quoi ? Ah, si, je sais où est le problème :un pauvre, pas plus que moi (sic) il ne savait pas comment c’était fait, il n’en avait jamais rencontré de sa vie, comment voulez vous qu’il sache qu’il y en avait en France. Mais attendez, maintenant il a compris, il en a vu mourir en hopital car même s’il y avait aussi quelques riches, il y avait surtout des pauvres, c’est un peu môche, non ? Pas d’inquiétude il a changé, il a compris, un peu de patience quoi, mais donnez de l’argent aux pauvres si loin des élections alors qu’on ne sait même pas s’ils survivront jusque là, stratégiquement, c’est pas bankable. Liberté, rentabilité, concurrence, enfin, la Be à Ba quoi, les valeurs de base. Pas compliqué. Ah Mme Thatcher vous nous manquez tellement, si vous êtes aux cieux, restez-y.
    Pardon pour ce délire. Desproges, j’ai fait de mon mieux, tu étais bien meilleur !

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective