Emirats: début des opérations commerciales de la première centrale nucléaire arabe

Les Emirats arabes unis ont annoncé mardi le début des opérations commerciales de leur centrale nucléaire de Barakah, une première parmi les pays arabes.

« Les Emirats ont franchi une étape historique aujourd’hui », s’est félicité sur Twitter le vice-président et Premier ministre Mohammed ben Rached Al-Maktoum.

« Le premier mégawatt de la première centrale nucléaire arabe est entré dans le réseau électrique national », a affirmé Cheikh Mohammed, également gouverneur de l’émirat de Dubaï, l’un des sept de la fédération des Emirats arabes unis.

Le prince héritier d’Abou Dhabi et dirigeant de facto du pays, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, a lui aussi salué une « étape historique ».

« Le début des opérations commerciales à la centrale nucléaire de Barakah est une étape historique pour les Emirats, qui renforce la durabilité de tout notre secteur électrique », a-t-il twitté.

Quatrième producteur de l’Opep, la fédération des Emirats s’est développée depuis les années 1970 grâce à sa richesse en pétrole et gaz. Mais comme d’autres pays du Golfe, elle tente désormais de développer d’autres sources d’énergie.

Hormis le nucléaire, le pays a aussi mis en place un programme de plusieurs milliards de dollars pour développer les énergies renouvelables, avec pour objectif de produire 50% de son énergie à partir de sources propres d’ici 2050.

Lorsqu’ils seront pleinement opérationnels, les quatre réacteurs de Barakah produiront 5.600 mégawatts, soit environ 25% des besoins en électricité du pays très chaud et très énergivore, en particulier l’été avec des climatisations fonctionnant à plein régime. Le premier réacteur a démarré en août.

L’Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole, a dit son intention de construire 16 réacteurs nucléaires, un projet qui pour l’instant ne s’est pas matérialisé.

Barakah a été construite sur le côte du Golfe à l’ouest d’Abou Dhabi par un consortium mené par Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) et par le sud-coréen Korea Electric Power Corporation (KEPCO), pour un coût estimé à 24,4 milliards de dollars (environ 20,4 milliards d’euros).
De l’autre côté du Golfe, l’Iran dispose d’une centrale nucléaire construite par la Russie à Bouchehr, sur sa côte sud.

commentaires

COMMENTAIRES

  • @Serge Rochain
    Si vous voulez sauvez la planète il faudra réviser votre point de vue. Aprés il sera trop tard. Même les anciens de Greenpeace, reconnaissent aujourd’hui que le combat contre le nucléaire dans les années 80-90 était une erreur! Le nucléaire est la seule vrai réponse énergétique 0 carbone pour les 40 prochaines années.

    Répondre
  • Les Français doivent se ressaisir lors des prochaines élections.
    Il faut absolument relancer le nucléaire…
    Le principe de précaution nous fait perdre notre industrie…
    Je préfère habiter près d’une centrale nucléaire plutôt qu’au pied d’un barrage ou près d’une centrale charbon…

    Répondre
  • @Stoclin
    Oui bien sur! d’autant plus que le nucléaire est le seule filière 0-carbone qui permet de faire aussi du renouvelable. Sinon c’est charbon ou gaz ou fuel, bonjour la planète.
    Mais je préfère habiter prés d’une centrale nucléaire plutôt qu’au pied d’un champ d’éoliennes…..

    Je pense que dans 100 ans les populations qui se débattront dans les problèmes climatiques graves et insolubles se demanderont vraiment pourquoi des militants écologistes souvent intelligents et diplomés ont volontairement cassé pendant des dizaines d’années les seuls vrais outils pour combattre l’incendie au moment ou il fallait justement mettre le paquet et miser sur le nucléaire pour sauver la planète. Mais à ce moment la il sera trop tard.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective