Electricité: la prochaine hausse du prix « aux alentours de 12% », selon Pompili

Les tarifs réglementés de l’électricité devraient connaître une nouvelle hausse « aux alentours de 12% » en début d’année prochaine, a indiqué jeudi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Pour l’électricité, « nous nous attendons à une hausse aux alentours de 12%. Mais de la même manière (que pour la hausse des prix du gaz, ndlr), nous travaillons à ce que nos concitoyens ne soient pas trop impactés », a-t-elle dit sur CNews, alors que le Premier ministre doit dévoiler en soirée des mesures d’aides aux consommateurs pour faire face à l’augmentation des prix de l’énergie.

La ministre n’a pas levé le voile sur leur contenu.

« Il y a des marges de manoeuvre car nous avons des rentrées supplémentaires avec cette hausse des prix du gaz », qui signifie rentrées fiscales supplémentaires pour l’Etat, a-t-elle dit.

« On a regardé jusque très récemment pour trouver le meilleur moyen d’aider pour toucher le plus de monde. Je ne vais pas vous faire les annonces du Premier ministre à sa place, mais nous avons bien pensé à ce que les aides concernent le plus de monde », a-t-elle ajouté.

Mais « on ne peut penser énergie sans penser mesures de fond. Nous les protégeons d’urgence, et aussi dans le long terme en les aidant à baisser leurs factures d’energie, par exemple par la rénovation des logements, et en aidant à ce que les entreprises se décarbonent ».

Le régulateur de l’énergie a annoncé lundi une hausse de 12,6% TTC au 1er octobre des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie, dans le sillage de la hausse des cours sur le marché. L’électricité, sujet de deux évolutions tarifaires par an, devrait suivre, son prix étant également affecté par ces mouvements.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Qu’est ce que l’augmentation du gaz vient faire dans l’augmentation de notre éléctricité en France ?????
    le gaz intervient il dans le prix d’une electricité nucléaire ???
    non !!! , alors c’est juste pour palier aux heures non ensoleillées pour les panneaux solaires et pour palier
    les éoliennes qui ne fonctionnent pas ou trés mal sans vent ,
    ah c’est pour cela que l’augmentation du gaz fait augmenter le prix de notre Chére Fée éléctricité , et bien revenons
    à nos bons vieux réacteurs nucléaires , juste pour etre un peu plus autonomes et mieux armés contre
    ces futures augmentations .
    (Désolé pour mon manque de connaissance , mr. RRRRrrrrrrr)

    Répondre
  • La question n’est pas pour la France mais générale ….. rien à voir si ce n’est une petite incidence en fonction de la part du gaz dans l’électricité qui n’est nulle part majoritaire sauf peut-être dans les pays gaziers

    Répondre
  • La CRE fait des calcules qui tiennent compte du prix de marché et du prix du gaz! Il est évident que tout cela n’a rien à voir avec le prix de revient de notre électricité, on est autonome avec le nucléaire et l’hydraulique (plus un peu charbon en cas de coup dur…). On ne dépend d’aucun prix de marché. Le pouvoir cherche seulement à ne pas faire perdre d’argent aux fournisseurs alternatifs qui doivent acheter sur le marché. La religion de la concurrence aboutit à assommer le consommateur, c’est comme ça depuis les privatisations et le démantèlement de nos grandes structures de réseau qui marchaient très bien et faisaient notre fierté, EDF-GDF, SNCF, La Poste, France Télécom. Mme Pompili qui est censée être écolo se prête à la manœuvre, être ministre lui importe plus que la moralité de l’affaire.

    Répondre
    • Un peur de charbon….. et beaucoup de gaz, d’éolien, pas assez, de solaire, pas assez non plus….
      Le reste de l’Europe n’est pas non plus assujettie au gaz avec 42,6 % de renouvelable, 24,8% de nucléaire, et seulement 20,4% de gaz et 12,2 % de charbon…. il n’y a donc aucune raison d’avoir cette indexation à une fourniture minoritaire sur notre continent.

      Répondre
  • Le prix de l’électricité augmente car EDF doit utiliser les centrales thermiques (charbon et gaz) davantage que l’année dernière. Le cours mondial du charbon a lui aussi beaucoup augmenté.

    L’hydraulique a un peu baissé, la différence n’est pas très grande pour l’éolien et le solaire.

    Le coût de maintenance des réacteurs augmente. Le « grand carénage » pèse lourd dans la balance. Le coût de production de l’électricité nucléaire augmente. Pour l’année 2013, ce coût était déjà de 59,8 €/MWh (Cour des comptes).

    Répondre
  • Tout le monde en Europe et sur la planète coure après le gaz, d’une part pour remplacer le charbon, le lignite et le pétrole dans les centrales thermiques qui assurent le back-up des ENRi (notamment en Allemagne), d’autre part pour alimenter le chauffage des particuliers et l’industrie. A ce sujet, à contrario des Allemands, l’électricité en France est très peu produite avec du fossile (<5%.) c'est pourquoi elle est 8 fois moins carbonée que chez Merkel ..
    Si le prix de l'électricité en Europe est lié au prix du fossile (dont le gaz), c'est que l'Allemagne, qui régente Bruxelles et l'Europe, s'est piégée dans sa gestion désastreuse de l'énergie dite électrique. Elle a entrainé ds son sillage une grande partie des autres pays de l'union.
    Il n'y a que la France qui a conservé en grande partie son énergie nucléaire. Pourquoi alors, les français et ses industriels devraient payer leur électricité beaucoup plus chère parce que les allemands se sont plantés et ont planté l'Europe?

    Répondre
  • On ne cours pas plus après le gaz qu’il y a 6 mois, et le supposé backup des renouvelable n’est pas plus important aujourd’hui qu’il y a 6 mois un an ou même deux ans.
    Ce qu’il y a de nouveau ce passe en Chine avec la reprise de l’usine du monde qui a un énorme besoin d’énergie avec un an d’arrêt de l’usine de construction de moyen de production d’électricité doublé d’une friction avec un de leur principaux fournisseur d’énergie charbon, l’Australie et qui reconverti depuis 6 mois un grand nombre de ces centrales à charbon en centrale à gaz, détourne tous les super tanker gaziers en payant cash un prix supérieur à celui du marché pour s’assurer les livraisons, et tire donc ce marché vers le haut !
    Ça c’est nouveau, ce n’était pas le cas il y a 2 ans ni 1 an ni même 6 mois. Il y a 6 mois ce qui a demarré ce sont les manœuvres dont on voit les effets aujourd’hui.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective