Électricité: le gouvernement estime que l’intervention de l’État a évité la fermeture de 150 entreprises

Sans intervention du gouvernement pour obliger EDF à fournir de l’électricité à des prix plus bas, 150 entreprises françaises auraient pu fermer en raison de la flambée des prix de l’électricité, et 45.000 emplois auraient été menacés, a estimé le ministère de l’Industrie jeudi.

« Pour les consommateurs industriels d’électricité, l’enjeu était existentiel, sans intervention du gouvernement, 150 entreprises électro-intensives auraient pu fermer », menaçant ainsi directement quelque « 45.000 emplois », sans compter tous ceux des entreprises clientes en aval de la chaîne, a affirmé un conseiller au cabinet de la ministre déléguée à l’Industrie, lors d’un briefing avec la presse.

Agnès Pannier-Runacher doit se rendre vendredi sur le site d’Aluminium Dunkerque, plus gros site industriel de France consommateur d’électricité, qui utilise l’équivalent de la consommation d’une ville de 850.000 ménages, pour évoquer ces mesures.

Face à la flambée historique des prix du gaz et de l’électricité en Europe en 2021, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé en septembre un bouclier tarifaire pour limiter à 4% l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité en 2022. Alors que la hausse mécanique aurait frôlé les +45% le 1er février, selon le régulateur, sur la base des prix du marché.

Pour y parvenir, le gouvernement a annoncé le 14 janvier une augmentation de 20 terawattheures (TWh) du volume d’électricité nucléaire vendu à prix réduit par EDF cette année au bénéfice des industriels comme des particuliers, un mécanisme appelé Arenh (pour « accès régulé à l’électricité nucléaire historique »). Ce qui a déclenché la grogne d’EDF, direction et syndicats compris.

Les sites industriels les plus menacés par la conjoncture étaient ceux qui consomment beaucoup d’électricité, comme les usines d’aluminium, de ferro-alliages, de plastique PVC « qui sont des matériaux courants vendus à d’autres industriels de l’automobile ou de l’aéronautique notamment, qui eux aussi auraient pu subir en cascade un effet domino », a indiqué le conseiller de Bercy.

Alors que le dispositif Arenh, autorisé par la Commission européenne jusqu’en 2025, doit de toute façon s’éteindre, une mission d’expertise a été confiée par la ministre à Philippe Darmayan, l’ancien patron du sidérurgiste ArcelorMittal France, mais aussi ancien patron de l’UIMM et de France Industrie, a indiqué le cabinet.

« Il va réfléchir sur l’établissement de contrats à long terme » pour les industriels désireux de s’approvisionner en électricité, indique-t-on de même source. Sa mission est prévue pour 6 mois, avec un point d’étape fin mars, selon une source industrielle.
im/ico/lum

commentaires

COMMENTAIRES

  • Bonjour,
    Il faut du temps pour se rendre compte de l’importance de l’électricité pilotable.
    Par ces décisions EDF est considérée comme nationalisée.
    La « transition » va entraîner d’énormes besoins en électricité. (Par exemple à Dunkerque pour Arcelormittal, la transition va demander de l’ordre des 2/3 d’une centrale nucléaire…)
    Si la France pouvait construire rapidement au moins 50GW de puissance électrique PILOTABLE ce serait un avantage important.
    Aujourd’hui ceux qui disposent d’une source d’énergie sur leur sol ont un avantage industriel certain : lignite en Allemagne ou gaz en Hollande. Attendons un peu que ces sources se tarissent et les cartes seront fondamentalement rebattues. Laissons ces pays construire des éoliennes grâce à leur énergie fossile. Pour une fois ne les imitons pas.
    Avec les gisements de pétrole en mer du nord il n’est pas étonnant que la Norvège et le Royaume unis ne soient pas l’UE. Là aussi attendons un peu.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective