Electricité: la France ne sera pas plongée dans le noir, assure le gouvernement

Le gouvernement a assuré mardi que la France ne risquait pas d’être plongée dans le noir cet hiver malgré les tensions sur l’approvisionnement électrique.

“Les Français et les Françaises seront approvisionnés sans difficulté et nous ne risquons aucun blackout”, a déclaré au Sénat la secrétaire d’Etat à la biodiversité, Bérangère Abba.

“Nous ne serons en aucun cas confrontés à des situation de blackout, donc de coupures massives et non contrôlées sur le réseau. La sécurité de notre approvisionnement électrique est tout à fait garantie”, a-t-elle insisté.

“Ce n’est qu’en cas de vague de froid rigoureux et inhabituel, si les températures devenaient sensiblement inférieures aux normales de saison de plusieurs degrés en moyenne pendant plusieurs jours consécutifs qu’un point de vigilance subsisterait”, a-t-elle toutefois ajouté.

Le gestionnaire du réseau disposerait alors de plusieurs leviers, y compris des coupures temporaires et contrôlées, “improbables” et “en dernier recours”. “Il ne s’agit surtout pas de mettre le France dans le noir”, a-t-elle souligné.

Mme Abba s’exprimait à l’occasion d’un débat sur le risque de “blackout” organisé à l’initiative du groupe Les Républicains.

Le gestionnaire du réseau RTE a prévenu que la France pourrait connaître des difficultés d’approvisionnement électrique cet hiver, notamment en cas de vague de froid au mois de février, la crise sanitaire ayant perturbé la maintenance des réacteurs nucléaires.

RTE avait appelé les Français à limiter leur consommation vendredi matin en raison du froid, la marge de sécurité étant alors limitée. L’approvisionnement avait toutefois été assuré sans incident.

Dans ce contexte, une partie de l’opposition a une nouvelle fois vivement critiqué la décision de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) l’an dernier.

“La gouvernement a privé la France d’une puissance de production de 1,8 GW, ce qui représente 1.800 éoliennes”, a regretté le sénateur (LR) Daniel Gremillet en introduction du débat. “Nous n’avons pas fini d’en payer les conséquences”.

“Les deux réacteurs de Fessenheim n’auraient pas été suffisants à eux seuls pour changer la donne”, a répondu Mme Abba, soulignant que la centrale aurait aussi eu besoin d’investissements importants pour continuer à fonctionner.

“L’épisode actuel nous montre plus que jamais l’importance de diversifier notre +mix+ (bouquet, NDLR) électrique pour ne pas dépendre d’une seule source d’énergie et pour renforcer la résilience du réseau”, a-t-elle fait valoir.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Fessenheim a déjà été dans l’illégalité presque deux ans et cela aurait conduit à l’être pendant 7 ans si nous avions attendu la mise en marche de l’EPR qui ne sera pas disponible dans le meilleur des cas aujourd’hui avant 2024.
    Le problème est seulement d’avoir cru aux mensonge de Levy sur la disponibilité de l’EPR qui justifiait de ne pas avoir à réaliser les travaux de mise à niveau pour que les deux réacteurs de Fessenheim puisse satisfaire avec succès les contrôles de la 4 em visite décennale qui auraient du avoir lieu déjà près de deux ans plus tôt. Une dérogation à l’obligation du contrôle de près de deux années de fonctionnement au-delà des 40 ans était déjà illégale, il fallait bien arréter, sinon l’ASN ne sert à rien.

    Répondre
    • Avatar

      J’espère, ROCHAIN, que lorsque les aléatoires ne produisent pas, vous coupez votre électricité pour la laisser à ceux qui veulent bien du nucléaire ! Sur FESSENHEIM vous inversez les données du problème : on aurait fait les travaux de mise à niveau si on avait eu la certitude d’ une prolongation de 10 voire 20 ans de fonctionnement, ce qui était tout à fait possible…

      Répondre
      • Avatar

        Faux ces travaux nécessitent et 1 an d’arrêt, voir Flamanville, il était donc bien trop tard car on comptait bien sur L’EPR. Tournez le problème comme vous voulez, le PB, c’est les retards de L’EPR mais les nucleocrates passent leur temps à chercher une responsabilité des ENR. C’EST MINABLE.

        Répondre
  • Avatar

    Le nucléaire n’est pas sans défauts mais il assure l’essentiel . En tous cas ce ne sont pas les éoliennes qui pourraient le faire en ces temps de vents défaillants , même si elles étaient 10000 comme le veulent les promoteurs .Restent l’hydraulique et ce que pourraient fournir les énergies marines ou la géothermie si les politiques voulaient bien les encourager .

    Répondre
    • Avatar

      Vus vous trompez, il y a beaucoup de vent en ce moment…… mais pas là où il y a les éoliennes qui sont réunies à 60% dans une petite zone de 16% de la surface du territoire. Et le problème est là grâce aux nombreux recours contre les projets de parcs éoliens qui trainent des années devant la justice.

      Répondre
  • Avatar

    L’Allemagne possède beaucoup d’éoliennes (près de 62 GW) on et off shore. Il n’y a pas beaucoup de vent en ce moment et la production tombe autour de 5 GW. Alors, pas de généralité comme vous le faites, Rochain! Et le charbon repart. Contenu carbone : près de 500 g/KWh

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective