Eiffage remporte un méga projet de centrale hydroélectrique à Madagascar

Le groupe français Eiffage a remporté cette semaine un contrat pour la construction à Madagascar de la centrale hydroélectrique de Sahofika destinée à alimenter en électricité la capitale. Cette nouvelle installation d’une puissance de 300 MW permettra surtout d’augmenter de manière significative les capacités de production d’un pays en proie depuis de nombreuses années à l’instabilité d’un réseau de production électrique largement insuffisant.

Avec seulement 350 MW de capacités de production installées sur la Grande île, l’approvisionnement énergétique de Madagascar reste problématique pour le gouvernement et freine logiquement le développement économique du territoire. L’Etat ne dispose pas des fonds nécessaires pour investir dans de nouvelles installations renouvelables et les seules centrales thermiques existantes sont très polluantes. À Tananarive, par exemple, les principales centrales ne fournissent que 149 MW par jour pour le réseau interconnecté alors que les besoins quotidiens sont estimés à plus de 200 MW. La demande connaît d’ailleurs une hausse annuelle de l’ordre de 15 à 25 MW dans la capitale.

Pour remédier à cette situation, le gouvernement avait annoncé en 2011 la construction d’une grande centrale hydroélectrique à Sahofika à 160 km au sud-est de la capitale. En attente depuis plusieurs années, ce projet devrait finalement voir le jour grâce au soutien financier de la Banque mondiale. Cette centrale hydroélectrique d’une capacité de 300 MW dans un premier temps (pour un potentiel total de 600 MW à terme), sera prise en charge par le groupe Eiffage. Le Français, en compétition avec six entreprises d’origines allemande, chinoise, indienne et malgache, a finalement remporté l’appel d’offres pour ce méga projet de 797 millions d’euros. Les travaux devraient commencer d’ici la fin de l’année pour une mise en service souhaitée fin 2018.

A lire également : Energie solaire : Madagascar intègre le projet africain Scaling Solar

La construction de cette centrale s’inscrit également dans le cadre de l’objectif gouvernemental visant à réduire la dépendance aux énergies fossiles et les émissions de gaz à effet de serre. Comme l’a déclaré récemment Rodolphe Ramanantsoa, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, “le gouvernement s’engage à privilégier progressivement ces sources d’énergie au détriment des centrales thermiques“.

Crédits photo : Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures – Madagascar

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective