Efficacité thermique : 29% des Français insatisfaits de leur logement

Selon un baromètre AFP-Powermetrix publié le 24 octobre 2014, 29% des français considèrent que leur habitation est inconfortable sur le plan thermique. En cause, des logements mal isolés et des coûts de rénovation thermique trop élevés, malgré des incitations fiscales. Cela conduit à des coûts de chauffage très importants pour certains foyers, alors même que les prix du gaz et de l’électricité sont appelés à augmenter dans les prochains mois.

Alors que la loi de transition énergétique présentée par Ségolène Royal (ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie), actuellement examinée par les sénateurs, prévoit la mise en place d’un nouveau prêt à taux zéro et d’un chèque énergie pour améliorer l’efficacité énergétique des logements, un baromètre AFP-Powermetrix vient souligner les difficultés actuelle des Français en la matière.

En effet, 29% des Français interrogés se déclarent insatisfaits de l’isolation thermique de leur logement. Ce sentiment peut être du à des problèmes d’humidité, à un ressenti de froid l’hiver, ou à des fenêtres en mauvais état, par exemple.

Une situation qui nécessiterait d’engager des travaux importants pour les ménages : 4% des Français habitent un logement dont les murs ne bénéficient d’aucune isolation et doté uniquement d’un simple vitrage. Les coûts pour isoler correctement ce type de logement s’élèvent à 500€ du mètre carré. La superficie moyenne des logements étant de 117m², les ménages français les moins bien isolés devraient débourser 35 000€ (280 milliards d’euros au niveau national), ce qui représente 10 hivers de chauffage!

Les coûts restent élevés y compris pour les ménages qui disposent déjà d’un logement bien isolé (150€ par mètre carré pour 6% de logements nécessitant des travaux plus limités). Des travaux plus ciblés tels que l’isolation des murs ou le remplacement des fenêtres seraient nécessaires pour 19% des foyers français qui devraient débourser environ 300€ par mètre carré.

Des dépenses conséquentes, donc, qui pourraient être facilitées par les mesures gouvernementales. Toutefois, plus de la moitié des foyers subissant les plus grandes difficultés en matière d’efficacité énergétique du logement sont des locataires, qui ne disposent donc pas de la possibilité d’effectuer des travaux de rénovation thermique.

Ces travaux d’efficacité énergétique des logements sont pourtant nécessaires afins que les efforts réalisés à différents niveaux en matière d’économies d’énergies et d’introduction des énergies renouvelables soient vraiment effectifs.

Photo : Michèle Turbin

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective