ecnomies-energie-jpg

L’ère des économies d’énergie 3.0 est arrivée

Energisme, pépite française de l’intelligence énergétique et prix de l’innovation BPIfrance 2017, vient de lancer une version gratuite de sa plateforme logicielle, Energisme Freemium, déployée sur Microsoft Azure, à destination des collectivités locales et des établissements publics. Cette offre va leur permettre de maîtriser leurs consommations d’énergie et de faire rapidement des économies substantielles.

Éclairage de Pierre Vidal, directeur commercial d’Energisme. 

Vous avez mis en place, pour les collectivités et les industriels, une plateforme qui cartographie leurs dépenses énergétiques. Comment avez-vous fait pour y parvenir ?

Energisme est née d’un constat simple : les organisations ne connaissent pas précisément leurs données énergétiques et ne savent pas toujours comment optimiser leurs dépenses.

En 2015, trois entrepreneurs aux parcours complémentaires et animés par la même vision, reprennent l’entreprise. Ils décident de créer une nouvelle génération de plateforme logicielle, modulaire, scalable et personnalisable pour digitaliser la gestion de l’énergie. Après 2 années de R&D, la plateforme Energisme a vu le jour.

En pratique, comment ça marche ?

Une fois les données d’énergie de son organisation centralisées sur la plateforme, le gestionnaire obtient une arborescence complète de ses sites et de leurs consommations d’énergie.

Il dispose d’une visualisation multi-sites et multi-fluides qui donne à chaque utilisateur de son environnement (directeur technique, bureaux d’études…) les informations dont il a besoin.

L’analyse multi-sites est également possible : en classant les sites en fonction de leur performance énergétique, l’utilisateur est capable de prioriser les actions d’améliorations à mener sur son patrimoine.

À terme, le gestionnaire coordonne et suit la totalité de ses projets énergétiques sur une seule et unique interface : négociation des contrats d’énergie, assistance aux appels d’offres d’achat d’énergie, optimisation tarifaire, alertes en cas de dérive, gestion technique des capteurs, définition du profil de consommation des sites, quantification du ROI des rénovations énergétiques…

Ces différentes fonctionnalités lui permettent d’optimiser à la fois le temps, l’énergie et le budget de son organisation.

La plateforme Energisme est un assemblage minutieux de technologies de dernière génération… Pouvez-vous préciser le fonctionnement ?

Energisme a été développée en mode agile pour s’adapter, dans le temps, aux nouvelles opportunités technologiques et aux évolutions du marché. Hébergée sur Microsoft Azure, la plateforme est très évolutive grâce à sa conception sur un socle technologique puissant et innovant : nous sommes aujourd’hui les seuls éditeurs sur le marché à utiliser une base de données NoSQL et à l’opérer sous Cassandra.

Ce choix technologique nous permet de nous adapter à n’importe quelle volumétrie de données, très rapidement. Pour cela, la plateforme est l’outil idéal pour les organisations qui font face à des problématiques de type Big Data.

Concernant les technologies de collecte, nous sommes capables d’agréger toutes les données multi-fluides (eau, gaz, électricité, température…) provenant de source variée (factures, contrats, compteurs d’énergie, GTC, GTB, capteurs, sondes, objets connectés…).

Pour extraire les données des factures, par exemple, nous proposons un système de reconnaissance des caractères des factures en format PDF. Une fois extraites, ces données sont rendues visualisables directement sur la plateforme.

La transmission des données se fait via les réseaux bas-débits (LoRa, Sigfox, Objenious, Orange, etc…), un signal radio, la 3G, la 4G ou encore NB-IoT. Le choix du mode de transmission dépendra directement de l’environnement dans lequel les données sont collectées. En plus d’être scalable, la plateforme est donc modulaire : elle s’adapte à n’importe quel environnement pour collecter les données.

La fiabilisation, elle, est opérée par des algorithmes qui organisent et classent les données dès leurs entrées sur la plateforme. Nous avons également des algorithmes qui vont être capables de corriger les données erronées et combler les trous de données, problématique récurrente pour les responsables de la télérelève.

Avez-vous prévu d’intégrer des systèmes d’intelligence artificielle et de blockchain pour affiner encore plus la pertinence des économies d’énergie réalisables par les utilisateurs ?

Certains de nos clients bénéficient déjà d’algorithmes intelligents déployés sur leurs sites. Dans le cas du groupe Colas, par exemple, nous avons standardisé l’utilisation du Machine Learning sur une centaine d’usines.

Alimentés par les données de consommation d’énergie et de production des usines, les algorithmes sont capables de prédire les consommations d’énergie d’un poste en fonction de sa production prévue… ou encore de détecter des dérives silencieuses dans le fonctionnement du processus de fabrication d’enrobé. La maintenance prédictive fait également partie des options qui s’offre au chef de poste chez Colas.

Quels sont vos clients en France ?

Dans le secteur privé, nos clients sont Total Lubrifiants, Colas, Leclerc, Kurita, Idex, Carglass, Perial.

Dans le secteur public, la plateforme est aujourd’hui utilisée par la Métropole de Montpellier, la Métropole du Grand Nancy, la Métropole de Bordeaux, La métropole de Grenoble, la Ville d’Avignon, la Ville d’Aix en Provence, la Ville de Vitry-sur-Seine, Aix en Provence, le Conseil Régional d’Ile de France, la Mairie de Cannes…

Un développement à l’étranger est-il envisageable ?

Bien entendu ! La plateforme Energisme est déjà utilisée dans une douzaine de pays par nos clients internationaux. Nous avons annoncé l’ouverture d’un bureau en Italie en début d’année. Nous prévoyons l’ouverture de trois nouveaux pays d’ici la fin de cette année.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective