“L’écologie n’est pas incompatible avec l’efficacité d’un immeuble”

À l’ère du digital, les nouvelles technologies de l’information et de la communication ne cessent de s’accélérer et d’évoluer. Pour une efficacité éco-responsable des immeubles, Valoptim entend ne pas rater cette transition numérique et l’apport des nouvelles technologies dans le secteur de l’immobilier. Interview de Mohamed Dahrouch, Directeur opérationnel chez Valoptim.

Comment marier l’écologie et l’efficacité d’un immeuble ?

Dans un secteur immobilier où la concurrence est rude, avec une clientèle à forte valeur ajoutée, car de plus en plus « informée » et portant un vif intérêt à l’écologie et son bien être ; la mise en place de nouvelles technologies afin notamment de marier l’écologie et l’efficacité d’un immeuble est nécessaire et déterminante.

 Le carnet numérique, véritable carnet de santé de l’ouvrage s’impose comme la maquette numérique BIM permettant de calculer les charges de fonctionnement et d’exploitation d’un bâtiment… La domotique prend un nouvel essor avec le numérique et offre en outre des outils de gestion intelligents toujours en évolution.

L’écologie est ainsi un axe de développement et de différenciation vis-à-vis de la concurrence.

L’écologie n’est pas incompatible avec l’efficacité d’un immeuble, elle est créatrice de valeur comme le numérique où l’humain est au centre de cette transition « combinée » ; c’est ce que nous essayons de démontrer à notre niveau avec notre marque déposée « My Wood Loft » en 2018. Un concept unique et engagé afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique et le déclin de la biodiversité, « Une solution locale pour un projet global ».

 Une démarche écologique sincère prenant toute sa place dans l’élaboration du projet, de la phase du permis de construire à celle d’exploitation de l’habitat par les futurs acquéreurs.

 Dès la phase de permis de construire et conception du projet, le fil directeur est le suivant : structures et parements 100% bois (origine forêt durable) pour un faible impact carbone, matériaux bio-sourcés, jardins collaboratifs et partagés, compost vert, énergie des parties communes produites par des panneaux photovoltaïques, ascenseur à récupération d’énergie, pompe à chaleur avec 80% d’énergie renouvelable, connectivité et biodiversité (faune et flore)…

 C’est lors de la phase de conception que nous choisissons et sélectionnons des matériaux qui d’une part sont issus d’une zone géographique la plus proche possible pour notamment un faible impact carbone et d’autres part répondent aux critères exigeants des certifications et labellisation retenues pour chaque projet.

Quel rôle jouent les nouvelles technologies pour le bâtiment vert ?

Loin du balbutiement historique de la domotique, les nouvelles technologies sont fondamentales dans l’exploitation de nos bâtiments tournés vers le vivant.

Elles jouent un rôle d’accélérateur des performances et de contrôle de ces dernières.

Nous mettons dès la phase de conception, un carnet numérique, véritable carnet de santé du bâtiment où les performances en termes de confort, thermiques et acoustiques sont vérifiées pour un correctif et un « retour sur expérience ». Tout le cycle de vie du bâtiment est « tracé », durabilité des matériaux, leur remplacement, consommation d’énergies… 

Les appartements sont « full connected » sur application mobile pour une gestion de l’éclairage, du chauffage, des stores, des halls etc…

Nous travaillons avec la société NETATMO filiale du grand groupe français LEGRAND, nous permettant d’avoir des dispositifs « intelligents » pour une gestion des énergies électriques et chauffage de manière optimale entre les différents terminaux ou équipements de l’habitat et des appartements.

Des pompes à chaleur avec à 80 % avec de l’énergie renouvelable assure le chauffage ou le rafraîchissement (ne surtout pas confondre ce dernier terme avec climatisation ! …) afin de fournir aussi un bon niveau d’EnR (Énergie renouvelable).

Comment mesurer les degrés écologiques d’un immeuble ?

Mise en place des Key Performance Indicator ou degrés écologiques – le choix des indicateurs de performance de la stratégie écologique est une étape indispensable. Pour autant, elle n’est pas si simple. Mais, il existe un risque, c’est celui de vouloir tout mesurer et perdre du temps dans des indicateurs inutiles.

Pour la mise en place d’un plan de mesure des degrés écologiques efficace, nous conseillons de réduire au maximum le nombre de KPI à suivre. On doit retenir les plus cohérents et les optimiser.

La règle d’usage suivante s’applique, « passons moins de temps à mesurer et plus de temps à améliorer ! ». Les degrés écologiques principaux de l’immeuble sont l’impact carbone et la consommation d’énergie primaire par m2/an, la part de matériaux biosourcés utilisés, et le coût des charges des parties privatives et communes par m2.

Dans quelle mesure les certifications sont pertinentes ?

En fait, une certification est à l’avant-garde de la réglementation, c’est-à-dire qu’elle prépare le marché de la construction à la prochaine réglementation certainement plus exigeante. Elle atteste non seulement que vous respectez en tout point la réglementation, mais aussi que vous êtes plus performant en termes d’exigences thermique, acoustique et de confort.

Elle cible également la connectivité des appartements, de la résidence ; la présence ou non d’une adresse IP de l’ouvrage pour une liaison net avec les syndics, avec les institutionnels des transports. La démarche est d’anticiper la ville de demain ultra connectée en filaire…

Une certification est la meilleure garantie pour nos clients. Elle est certainement un outil de management et de contrôle en phase étude de la conception de l’immeuble.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective