Décès de Bernard Bigot, patron du programme Iter sur la fusion nucléaire

Le directeur général du projet international Iter de recherche sur la fusion nucléaire, le français Bernard Bigot, est décédé samedi à 72 ans, « emporté par la maladie », a annoncé Iter Organization.

« Acteur majeur du monde de la science et de l’énergie pendant plus de quatre décennies, il a imprimé une marque durable au programme de recherche international Iter, dont il avait pris la direction en 2015 », affirme-t-elle dans un communiqué.

Alors que la viabilité du programme de réacteur expérimental de fusion nucléaire était remise en question, certains des pays envisageant alors de remettre en cause leur participation, Bernard Bigot l’avait remis sur les rails.

Aujourd’hui, « chacun des partenaires du programme – la Chine, l’Europe, l’Inde, le Japon, la Corée, la Russie et les États-Unis – a produit sa part de pièces de très haute technologie destinées à la machine et aux systèmes industriels de l’installation », et les trois quarts des « tâches indispensable à la production d’un premier plasma sont désormais réalisées », selon Iter

Basé à Cadarache (Bouches-du-Rhône), Iter vise à maîtriser la production d’énergie à partir de la fusion de l’hydrogène, comme au coeur du Soleil. La fusion nucléaire est considérée par ses défenseurs comme l’énergie de demain car elle pourrait être quasiment illimitée et non polluante.

La première production de plasma devrait intervenir en 2026 et le réacteur atteindre sa pleine puissance en 2035.

Le budget du projet a triplé, s’élevant à près de 20 milliards d’euros.

Le directeur adjoint d’Iter, le japonais Eisuke Tada, assurera la direction du programme par intérim, « dans l’attente de la nomination de son successeur par le conseil Iter », selon l’organisation.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Quand Iter sera en mesure de produire de l’électricité les renouvelable en masse auront déjà résolu ce problème qui n’est que passagé. Mais la recherche doit continuer avec Iter car le besoin de savoir reste le moteur qui nous fait progresser depuis toujours.
    Serge Rochain

    Répondre
  • Les renouvelables en masse pour régler je ne sais quel problème, c’est LA solution !
    L’enfumage comme d’hab à la SR !

    Répondre
  • Comment penser que les renouvelables, seuls, pourront subvenir aux besoins en électricité du monde sans comprendre que les ressources nécessaires à leur construction et à leur exploitation ne seront pas suffisantes. Il faudra trouver d’autres sources de production d’électricité, la fusion fait parti des espoirs qu’il faut poursuivre. Espérons que les pays membres d’ITER soutiendront toujours le projet.

    Répondre
    • On atternd le résultat de vos calcul du besoin en matériaux pour capter assez des ressources énergétiques naturelles pour satisfaire à nos besoins, qui, d’après votre conclusion seront insufisants !
      On va rigoler je crois.

      Répondre
    • Les allemands n’ont pas dit que c’était simple…… ils ont dit qu’il le feront !
      Et je veux bien prendre le pari AVEC eux ! Car ils prouveront que pour nous ce sera facile et que les seules embuches que nous rencontrerons, ce sera l’inertie et les batons dans les roues (que l’on a déjà) de la part des réactionnaires nucléophiles.

      Répondre
      • Rochain
        On voit bien que, concernant l’année passée, en Allemagne, et cette année, la situation ne s’améliore pas. Attendons la suite.
        Pour ce qui est de l’accusation de « réactionnaire nucléophile », cela vous fait plaisir (ou jouir) mais ne correspond à une réalité.

        Répondre
        • Par rapport à l’année passée, seuls les nuclophiles réactionnaires n’ont pas vu que l’Alleamgne a continuée à progresser dans l’implantation de sources renouvelables.

          Répondre
          • Progression dans l’implantation, oui, un peu. Surtout solaire PPV. Côté production, pas de grands changements depuis 2020. Baisse notable dans les bioénergies, le nucléaire et dans la production totale. Importations nettes en hausse. Houille et lignite en hausse.

          • Toujours à minimiser ce qui est important et qui restera, et à magnifier les incidents de parcours que tout le monde oubliera vite Cochelin, mais comme votre critere c’est de magnifier le nucléaire on comprend votre grille de lecture.

        • Cochelin à propos des vieux canulars périmés pour gogos sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements … alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… QU’ILS CONTINUENT DE DEPANNER LA FRANCE COMME ILS LE FONT DEPUIS DES ANNEES eux agissent et se sortent de la …

          Répondre
  • Sans nuances le Sieur Rochain, lui seul sait exactement que les renouvelables régleront  » le problème » et avec les Allemands il prend le pari de la réussite certaine ! Prenons le pari.. Quand aux calculs sur la quantité de matériaux je ne m’avancerais pas sur un calcul de coince table de ma part mais bon nombres d’études de par le monde affirment qu’il commence déjà à manquer de matière comme par exemple le sable (et oui!) pour continuer à construire les mégapoles de chine et d’ailleurs. Alors je ne compte pas sur les certitudes de Sieur Rochain qui lui bien sûr est certain de savoir calculer tout ça avec ses petits neurones et son incomparable supériorité à tous ces petits CONS qu’il méprise de sa hauteur scientifique. Il attends d’ailleurs le prix Nobel incessamment sous peu!

    Répondre
  • Le camp du « bien » contre les cons, demandez le programme de la diabolisation !

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective