Concertation sur un cinquième projet de parc éolien au large de la Normandie

Une concertation publique s’est ouverte pour un cinquième projet de parc éolien en mer au large de la Normandie, baptisé Centre-Manche 2, a annoncé l’Etat mardi.

« Le projet devrait s’étendre sur 220 à 250 km2 et comprendre entre 75 et 125 éoliennes pour une puissance pouvant aller jusqu’à environ 1,5 GW », l’équivalent de la consommation annuelle d’un million de foyers, selon le dossier de concertation consultable sur le site www.eoliennesenmer.fr/concertation-cm2.

La concertation se déroule jusqu’au 7 mars puis du 25 avril au 16 mai et comprend dix réunions publiques. Elle est encadrée par la Commission nationale du débat public (CNDP).

A l’issue, dans un délai d’un mois, des garants établiront un bilan rendu public, et, au plus tard deux mois après ce bilan, le ministère de la Transition écologique et RTE publieront les enseignements tirés de la concertation.

Les éoliennes « seront posées sur le fond marin et non flottantes, car la profondeur des fonds marins est faible », précisent les autorités.

Le parc serait situé quasi à « équidistance des départements de la Manche, du Calvados et de la Seine-maritime », à environ 45 km des côtes, a précisé à l’AFP Damien Levallois directeur du projet à la direction de l’environemment de Normandie.

Son coût estimé est de 4 à 5 milliards d’euros et sa mise en service envisagée à l’horizon 2031.

Ce projet se situe à l’est du projet centre Manche 1, d’une puissance d’environ 1 GW. « Potentiellement les deux parcs se toucheront », a précisé M. Levallois.

Pour le projet Centre-Manche 1, l’industriel devrait être sélectionné fin 2022 pour une mise en service à l’horizon 2027, selon M. Levallois.

Située a minima à 32 km des côtes, la zone « centre Manche », qui fait 500 km2 en tout, a fait l’objet d’un débat public en 2019 et 2020.

Les autres projets de parcs éoliens sur les côtes normandes sont situés au large de Courseulles, Fécamp et Dieppe/Le Tréport, à une distance de 10 à 20 km du littoral. Ils doivent être mis en service à l’horizon 2023.

Ces projets éoliens offshore ont « pour objectif de répondre au besoin croissant d’électricité décarbonée, afin de diminuer la part des énergies fossiles sur lesquelles reposent encore les deux tiers de notre consommation énergétique », selon l’Etat, qui précise que la France en compte une bonne quinzaine.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Que dit-on:
     » Ces projets éoliens offshore ont « pour objectif de répondre au besoin croissant d’électricité décarbonée, afin de diminuer la part des énergies fossiles sur lesquelles reposent encore les deux tiers de notre consommation énergétique », selon l’Etat, qui précise que la France en compte une bonne quinzaine. »

    Superbe mensonge basée sur la confusion entre l’Energie globale consommée en France et qui pour l’essentiel et pour 75 % carbonée car issue du fossile (pétrole+gaz+charbon) mais pas pour l’électricité qui est quasi entièrement décabonée car produit essentiellement par le nucléaire (71%) et l’hydraulique (10%), éolien (5%), solaire (2%), bioénergie (2%) pour 2019:
    https://www.rte-france.com/eco2mix/les-donnees-en-energie.
    On voit parfaitement la supercherie qui permet de masquer en réalité le remplacement du nucléaire par des EnR en France .
    Les Shadoks n’auraient pas mieux fait : remplacer du décarboné par du décarboné moins bon (6 g/kwh pour la nuc et 46 g/kwh pour l’éolien) et qui plus est par de l’éolien en mer qui coûte bien plus cher.

    Répondre
    • VICTOR come tous les trolls stériles vous oubliez toujours les bases du sujet : c’est bien l’énergie le principal problème et pas l’électricité et c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole et c’est bien ça qui est urgent pour la planète, le climat, notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES .. alors que le nucléaire polluant à tous les stades très cher nous enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes ..vérifiez aussi que les ENR sont moins chères que notre merde de nucléaire pour produire enfin proprement sans dangers et sans déchets avec les ENR ..

      Répondre
      • Hervé Guéret encore et toujours vos délires stupides de troll stérile : ou sont elles toutes ces centrales aux gaz dont vous rêvez constamment et que l’on ne trouve toujours pas sur le terrain ? . alors que justement les faits prouvent bien que c’est bien parce que la France est en retard sur le développement des ENR et que notre nucléaire et de plus en plus intermittent que l’on ne peut toujours pas fermer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances du nucléaire qui nous enfonce toujours plus dans la pollution et le déchets ultimes … et vous oubliez toujours le principal : le nucléaire nous enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes et c’est bien les ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades car elles nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole … vérifiez ce qui est déjà en train de se faire sur le terrain mais pas assez vite vu l’urgence de la situation ….les vrais infos du terrain : https://www.euractiv.fr/section/energie/news/renewables-overtake-fossil-fuels-in-eu-power-generation/

        Répondre
  • OK Victor c’est vrai que c’est un « Superbe mensonge basée sur la confusion entre l’Energie globale consommée en France et qui pour l’essentiel et pour 75 % carbonée car issue du fossile (pétrole+gaz+charbon) mais pas pour l’électricité qui est quasi entièrement décarbonée car produit essentiellement par le nucléaire ».
    On se croirait dans le livre de G Orwell 1984 où son » héro » réécrit les articles pour qu’ils soient conformes à la pensée de big Brother. Nous sommes dirigés par des immatures ds tous les domaines qui ns racontent sans cesse des histoires. Ceci est le propre des société décadentes..

    Répondre
  • Lorsque l’on a la comprenette déformée par l’idéologie anti-renouvelables, on ne peut pas comprendre que la décarbonation des usages par leur électrification entraîne de produire davantage d’électricité.

    Si la demande de celle-ci passe de 480 TWh à 650 TWh par an, selon l’estimation centrale de RTE, il faut bien, par exemple, alimenter des véhicules électriques pour remplacer des véhicules thermiques consommant une énergie carbonée.

    L’éolien et le photovoltaïque sont les moyens les plus rapides et les moins coûteux d’augmenter cette production d’électricité et de réduire celle de pétrole et de gaz, surtout dans le transport terrestre et dans l’industrie.

    Répondre
    • L’éolien et le photovoltaïque complétés par des centrales à gaz ?
      Je préfère le nucléaire, qui n’a pas besoin de centrales à gaz.

      Le problème majeur aujourd’hui est l’évolution du climat.

      Répondre
  • S’il faut un doctorat en marguerite pour faire semblant de décoder le « vicieux » contenu de cet article, à savoir : « qu’il faudra beaucoup plus d’élec à l’avenir » . C’est se foutre de ns qui l’écrivons tous les jours !
    Par contre dénoncer l’amalgame comme l’a fait Victor c’est autrement plus honnête

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective