CO2: 40% des entreprises suisses doutent d’arriver à zéro émission nette dans les délais (étude)

Les entreprises suisses soutiennent à une large majorité les objectifs de lutte contre le changement climatique, mais 40% d’entre elles doutent de parvenir à zéro émission nette “dans les délais”, selon une étude publiée lundi par la banque suisse UBS.

Alors que les électeurs suisses doivent se prononcer mi-juin sur une loi sur le CO2, la banque suisse a sondé en mars quelque 2.500 entreprises sur leurs objectifs en matière de durabilité.

Selon son enquête, neuf entreprises sur dix affirment accorder une grande attention au thème de la durabilité dans au moins un des trois grands aspects que sont les questions environnementales, sociales ou de gouvernance d’entreprise.

Un peu plus de la moitié des entreprises ont déjà pris des mesures concrètes pour réduire substantiellement leurs émissions de CO2, s’y sont engagées ou ont élaboré un plan interne, note cette étude.

Ce chiffre grimpe au-delà de 60% dans l’industrie et le secteur des transports et approche de 70% chez les grandes entreprises, d’après cette enquête qui met néanmoins en lumière des motivations différentes sur les questions de durabilité selon les secteurs d’activités ou la taille des entreprises.

Chez les grandes entreprises notamment, les questions d’image, de respect de la réglementation, des besoins de leurs clients ou encore de leur attrait pour les investisseurs priment.

“La question de la durabilité est très importante pour les entreprises suisses”, a fait valoir Sabine Keller-Busse, présidente des activités d’UBS pour le marché, dans le communiqué accompagnant l’étude, “même si elles ont encore un long chemin à parcourir”.

Si une grande majorité soutient l’objectif de zéro émission nette, 40% des entreprises doutent que cet objectif soit atteignable dans les délais, précise l’étude. L’enjeu pour les politiques est donc de convaincre le secteur privé qu’une réduction complète des émissions nettes est possible d’ici 2050, soulignent les auteurs de l’étude.

En 2019, la Suisse s’est dotée d’un plan ambitieux pour accélérer les efforts de réduction d’émissions de gaz à effets de serre, avec pour objectif de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050.
La loi sur laquelle les citoyens suisses doivent se prononcer mi-juin vise notamment à réduire d’ici 2030 les gaz à effets de serre d’au moins 50% par rapport à leur niveau en 1990, qui sert de point de référence.
noo/clp/

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Le doute ne traduit pas un manque de confiance mais une reconnaissance de ce que chacun de nous ne maitrise pas l’ensemble des clefs d’un problème. Que chacun fasse sa part et le doute se lèvera à l’approche du but.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective