Chauffage : quelles évolutions en 2020 ?

Uniclima, le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques, a partagé le bilan de l’année 2019 et les perspectives pour 2020. Les pompes à chaleur et les chaudières biomasse ont le vent en poupe, à la faveur des aides à la rénovation.

Les chaudières gaz et fioul, les moins performantes, accusent quant à elles un net recul.

Tour d’horizon du marché, et des aides, à la lumière des chiffres communiqués par Uniclima.

Ruée vers les pompes à chaleur

En 2019, l’engouement des consommateurs pour la pompe à chaleur (PAC) air-eau a été largement porté par les aides à la rénovation, avec une progression de + 83 %.

Les épisodes caniculaires de ces dernières années ont également orienté de nombreux ménages vers la PAC air-air, permettant de rafraîchir le logement pendant la période estivale.

Ce produit enregistre une progression de + 27 %. Le chauffe-eau thermodynamique n’est pas en reste avec une hausse de 13 %.

Les offres PAC à 1 € ont contribué à cet essor jusqu’à la fin de l’opération en octobre 2019. Les professionnels restent optimistes pour 2020, avec le déploiement des nouveaux dispositifs d’aides pour les ménages aux revenus modestes et intermédiaires.

Ma Prime Rénov’, réservée aux « revenus modestes et très modestes », offre un financement à hauteur de 4 000 € pour l’installation d’une PAC air-eau, 10 000 € pour une PAC géothermique, et 1 200 € pour le chauffe-eau thermodynamique.

Ces équipements figurent aussi sur la liste des dépenses éligibles au nouveau Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE), à destination des « revenus intermédiaires » avec un soutien financier allant de 400 € à 4 000 €.

Dans les bâtiments neufs, la PAC s’est déjà imposée et le rythme de ses installations devrait encore être renforcé par la RE2020 (réglementation applicable aux constructions neuves à partir du 1er janvier 2021).

L’effet coup de pouce sur les chaudières biomasse et le solaire combiné

Le Coup de Pouce Chauffage a également largement profité au marché des chaudières à chargement automatique : + 90 %.

Grand favori de la rénovation, en remplacement d’une chaudière au fioul, ce modèle à granulés est privilégié à 80 % contre 20 % pour les équipements à chargement manuel.

Ses avantages : moins de manutention et un stockage facilité par le format en sacs. Selon les recommandations d’Uniclima, un dispositif incitatif pour le changement d’une ancienne chaudière à bûches permettrait de redynamiser le marché en berne des systèmes à chargement manuel.

Dans une moindre mesure, le coup de pouce a participé à la progression des systèmes solaires combinés (SSC), pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

Ce type d’appareil étant porté de manière plus générale par le secteur de la rénovation énergétique. En revanche, le solaire thermique accuse une baisse de – 15 % par rapport à 2018.

En 2020, ces différents équipements devraient gagner de plus en plus de foyers français grâce aux dispositifs d’aides renforcées pour les ménages aux revenus modestes et intermédiaires. En revanche, leur retrait de la liste des travaux éligibles au CITE pour les foyers les plus aisés inquiète l’organisation, qui préconise un soutien équivalent à celui de l’ancien dispositif.

Marché des chaudières : les équipements à condensation résistent mieux à la baisse

Les ventes de chaudières classiques fonctionnant au gaz comme au fioul ont connu une forte baisse en 2019 : – 29 %. De leur côté, les modèles à condensation, qui récupèrent l’énergie issue des fumées de combustion, affiche un plus faible recul : – 5,3 %.

Le marché le plus dynamique pour le gaz reste celui des pompes à chaleur hybrides : + 50 %. Ce système, associant chaudière à condensation et PAC air-eau, a été notamment adopté en remplacement d’un ancien appareil fonctionnant au fioul.

——————-

Article du Site partenaire  QuelleEnergie.fr

Filiale du groupe EFFY, QuelleEnergie.fr est la première plateforme d’intermédiation entre professionnels de la rénovation énergétique et particuliers souhaitant réaliser des travaux d’économies d’énergie (isolation, chauffage performant, pompes à chaleur, photovoltaïque…). En 2017, QuelleEnergie.fr a renseigné gratuitement 2 000 0000 Français par mois sur son site Internet ou par téléphone.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective